Publicité

Adrien Klaz dévoile l'EP OGC

Après son Ep, Chapitre 12, mélangeant Pop/Rock et Rap sortie en 2017, Adrien Klaz revient aujourd’hui avec un nouvel EP, OGC. S'éloignant des guitares et du rock pour se rapprocher du Rap, véritable reboot de son projet, cet EP est composé de 5 titres : dont 2 compositions originales.

Adrien Klaz - OGC

Entouré de Damx le temps d’un feat, (rappeur/Youtubeur connu pour ses personnages, compositions et parodie), Adrien offre cet Ep comme un cadeau pour patienter la sortie de son prochain album 10 titres, Déso pas déso. Il arrivera quand à lui à partir d'Avril avec un titre par mois, posté sur son Youtube.

Depuis 2016, Adrien c’est illustré au fils des années en tant qu’auteur pour l’instagram Codes De Putes, bassiste du groupe Marty Can Fly sur une trentaine de concerts avant de le quitter en Juin dernier, vidéaste pour des artistes tel que Blam’s, DDC, Jeoffrey Dandy, benzzi, Romain Ughetto...  ainsi que parolier le temps de deux titres sur l’album Tout est permis de ce dernier.

Interview avec Adrien Klaz

Est-il possible de nous présenter votre EP OGC ?
OGC est un Ep qui installe les bases de mon nouveau projet. (Je l’ai enregistré alors que j’étais sur la fin de la réalisation de mon futur album).
Musicalement, c’est de la Pop avec du Rap et de l’auto-thune. C’est parfois drôle, parfois plus sérieux, mais ça reste léger et divertissant.

Sur OGC vous avez opéré une transition pour aller vers le rap, en parlant même de "reboot de votre projet". Pourquoi un tel changement ?
Après avoir enregistré mon précédent EP, Chapitre XII, j’ai réalisé que je ne voulais plus chanter ça. J’ai donc passé 2 ans à écrire des chansons que je voulais faire sur scène. Ça me correspond beaucoup plus.

On peut découvrir sur cet EP 3 reprises de Bigflo et Oli, Lorenzo et Sofiane. Qu'est ce qui vous a attiré pour reprendre ces chanteurs ?
J’ai toujours trouvé que faire des reprises, c’était méga compliqué. Il faut savoir comment tourner la chanson pour pas faire doublon avec l’original. J’ai tenté 6 ou 7 artistes que j’appréciais, et j’ai seulement réussi à en faire sonner 3.
Le truc positif, c’est de pouvoir toucher le public de l’artiste qu’on reprend. J’ai même été retweeté par Lorenzo, et liké par Sofiane, je pense avoir réussi un truc.

Parlez nous du feat que vous avez fait avec le rappeur et Youtubeur Damx sur Recommence
C’était une magnifique opportunité de partager un titre avec lui.
J’étais tombé sur son youtube il y a 6 mois, et j’ai vraiment adoré. J’ai passé des journées (et encore aujourd’hui) à faire tourner la musique qu’il fait (Ses parodies, mais aussi ses projets plus sérieux).
Je lui ai envoyé le titre Recommence avec mon couplet, il a bien aimé et il est revenu vers moi 1 mois après avec son couplet enregistré.
Un énorme merci à lui. Il sort 1 vidéo tous les dimanches, je vous invite à regarder ça.

Chez vous il y a (très) souvent une part de vous et/ou d'humour dans vos titres, quel a été le déclic pour faire un titre sur les potes ?
Quand j’ai mis un pas dans le business de la musique, j’ai remarqué que tous le monde se donnait des surnoms du genre « mon bro ». Mais finalement, on te demande beaucoup de services mais on ne te donne rien en retour. C’est dans cette frustration que j’ai écrit ce titre.
Quand à l’humour, je fais en sorte d’en mettre dans mes titres. L’idée c’est que même si le titre ne te touche pas forcément, tu pourras peut être rigoler sur une phrase ou deux.

Peut-on en savoir plus sur l'artwork d'OGC ?
OGC, ça représente un petit bonhomme qui se masturbe. Le rap, l’égotrip, et les selfies, c’est la même chose. C’est une masturbation pour se montrer et dire « regardez moi, je suis trop cool ».
Donc, ma pochette représente une photo cliché d’instagram avec un dessin d’un bonhomme qui se masturbe.

Vous sortirez à partir d'avril l'album Déso pas déso ; peut-on en savoir plus sur son univers ? Il parait qu'il est beau…
C’est l’aboutissement d’un projet que j’ai commencé en 2016 et que j’ai travaillé presque tous les jours. J’ai pas hésité à recommencer totalement des chansons plusieurs fois pour réussir à sortir de mes habitudes. Les sujets sont variés, souvent drôles mais avec un fond, un peu comme les 2 titres de OGC, mais en plus Pop. Aujourd’hui, je sais enfin ce que je veux faire et je mettrais moins de temps pour sortir des projets musicaux.

Pourquoi faites-vous le choix de sortir 1 titre par mois sur Youtube pour annoncer cet album ?
On vit dans une époque où il faut de l’argent pour être visible sur internet. Tout sortir en 1 fois et sans budget, ça serait gâcher tous mes titres. Je préfère tenter de poster régulièrement, donner un rendez vous, pour fidéliser une audience.

Est-ce que des clips seront prévus et avez-vous une indiscrétion à nous donner sur Déso pas déso ?
J’ai un problème avec les clips, j’ai du mal à m’assumer devant une caméra. C’est très facile d’être malaisant quand tu essayes de faire un clip. Je vais essayer, et on verra si je suis content du résultat. Mais sinon on restera sur des lyrics.
Quand à une indiscrétion, à la base, Déso pas déso devait s’appeler « génial » et il devait y avoir un titre qui t’expliquer comment devenir génial. Mais VALD a sorti un titre qui s’appelle Deviens génial et j’ai donc jeté l’idée.

Avec qui aimeriez-vous faire un featuring sur cet album et réserverez-vous des surprises à vos fans ?
J’aimerai beaucoup faire un feat avec DDC sur cet album, et je l’ai fais. (Ça tombe bien)
C’est l’unique feat mais je pense en faire plus régulièrement. Je dois juste trouver des artistes que j’aime (et c’est compliqué).

On peut aussi dire que vous êtes un artiste de l'ombre touche à tout car vous êtes parolier, vidéaste, bassiste... pour d'autres artistes. Qu'est ce qui vous plait dans ces échanges et de maitriser autant de compétences ?
Dès mes 8 ans, j’animais des radio fictives, rédigeait des magazines, écrivait des BD, et réalisais des vidéos. J’ai toujours été attiré par la création naturellement.
Aujourd’hui, pouvoir écrire pour quelqu’un ou réaliser une vidéo, c’est juste normal.

Aurez-vous l'occasion de rencontrer votre public prochainement lors de concerts et qu'appréciez-vous dans la scène ?
Je suis en contact avec le guitariste du groupe Plug-in, on va tenter de monter un live acoustique. Est ce que ça va se faire, je ne sais pas. Ça va dépendre du résultat.
Mais ça me manque beaucoup, je dois trouver une solution rapidement.

Vous faites partie de l'équipe instagram Codes De Putes où vous pratiquez un certain humour parodique. On a vu récemment que ce type de compte était parfois mal perçu par la société (Ligue du LOL...). Quel est votre regard à ce sujet en tant qu'auteur ? Est-ce d'ailleurs le fait d'être poète et stupide pour faire du contenu méchant ou juste de l'humour ?
Quand j’ai commencé la page, c’était juste une mauvaise blague, je n’ai pas compris comment on a réussi à réunir autant de monde. On parodiait des phrases clichés qu’on trouvait ridicule de base. La ligne éditorial, c’était le journal « Hara-Kiri » qui se voulait  bête et méchant.
Aujourd’hui, on essaye de faire attention et c’est compliqué. (Instagram étant utilisé par beaucoup de moins de 13 ans, j’ai peur que certaines personnes n’ont pas le recul nécessaire pour comprendre la stupidité de cette page).
J’en ai conscience et j’essaye de trouver de nouveau concept. (Mais on c’est bien assagit avec le temps) Après, le problème c’est pourquoi les parents ne surveillent pas leurs enfants ?

En mars vous sortez le reboot de la BD Les Aventures de Bleu avec Monsieur Duba. Peut-on en savoir plus à ce sujet ?
C’est une BD avec des dessins ultra-basique et des blagues super provocantes et satirique. À la base, c’était sur mon Facebook personnel. Des amis adoraient et d’autres me disaient d’arrêter, que c’était gratuit et méchant. (et je les comprends). Avec le succès de codes de putes, j’ai voulu voir comment allait réagir les gens. Ça a été le plus gros succès de l’instagram, je recevais des messages me demandant la suite. (J’avais arrêté car je n’avais plus d’idée et il ne faut jamais poursuivre un projet qui ne t’inspire plus).
Pendant l’écriture de mon album, j’ai réuni pas mal d’idée, et aujourd’hui j’en ai suffisamment pour faire renaitre la série.
Monsieur DUBA, c’est un ami qui fait de la musique et de la BD. Il est dans le projet depuis le tout début et il est là pour me dire quand ça fonctione ou pas. Sans lui, je n’aurai surement pas repris le projet, merci à lui.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci à Damx, DDC et Monsieur DUBA, c’est en bossant avec ces personnes que je me dis que j’ai pas à me plaindre.
Merci à vous de m’avoir accordé du temps et merci à ceux qui me suivent.
A très vite pour ma BD et mon prochain album.

Merci à Adrien Klaz d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le aussi sur Facebook.

Klaz - Recommence (feat Damx)

interview Musique

Bruno Bessadi : le livre Le lion barbare Bruno Bessadi : le livre Le lion barbare
Le dessinateur Bruno Bessadi prépare une BD inspirée d'un film de John Milius. Son...
  Rose Kid : l'EP Nos Années Tendres
Rose Kid dévoile son EP Nos Années Tendres, accompagné du clip Résiste. ...
Rose Kid : l'EP Nos Années Tendres

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire