Publicité

3.14Air : l'album L'espace d'un instant

Maxime Lopes Par Le jeudi, 21 avril 2022 à 19:06 0

Dans Culturel

3.14Air propose l'album L'espace d'un instant, accompagné du clip On a besoin d'histoires.

3.14Air - L'espace d'un instant

L’espace d’un instant, on voit de la lumière ! C’est sur ces mots teintés d’optimisme que débute l’écoute du nouvel album de 3.14Air, auteur compositeur et interprète Brestois. Comme pour ses précédents opus, il mêle pop, piano-voix et électro pour nous faire part de ses réflexions sur l’époque, la vie, le monde.

Optimiste, mais lucide et interrogateur : Certes, le sang coule le long des artères de l’actionnaire, mais est-ce révélateur de la présence d’un cœur ? Compréhensif et consolateur : les gens sont comme la vie les a mis, Ils aiment être avec leurs amis, parfois trop loin d’ici, séparés par le mépris.

Il n’en n’oublie ni sa carrière de chercheur (professeur d’université spécialiste d’intelligence artificielle et de réalité virtuelle), ni sa passion pour le jazz Nordique, en proposant un titre sur les mathématiques qu’il a couché sur une rythmique « Euclidienne » ! : Pâles intrigants platistes, tristes obscurantistes, qu’allez vous faire, face aux mathématiques.

Au total ce sont 12 titres réalisés avec amour et amis, chez lui et au Cube Studio de Brest mêlant les sons de sa génération et ceux d’aujourd’hui, Car il s’adresse aussi aux jeunes, à ses étudiants sans en avoir l’air (dans ma tête), ne promettant rien mais leur rappelant que pour vivre il faut savoir tomber et que la peur est un chien qui mange dans la main (comment peut-on vivre ?).


Le clip « On a besoin d’histoires », réalisé par son fils, précède la sortie de l’album.

On a besoin d'histoires (3.14Air, clip officiel, Brest, 2022)

L’artiste chercheur : Derrière le pseudonyme 3.14Air se trouve Pierre De Loor, musicien confirmé et universitaire spécialiste d’intelligence artificielle, d’interaction homme-machine et passionné de sciences cognitives. Le pseudo 3.14Air (lire Pi ERRE) est d’ailleurs un clin d’œil à ce mélange intriguant entre art et science qu’il a toujours défendu. Comme il aime à le dire: « Il y a des choses contre lesquelles on ne peut rien, comme la valeur de pi (3.14) par exemple, comme le fait d’être devenu professeur d’université (?!), alors 3.14Air chante ce contre quoi on ne peut rien tout en nous aidant à respirer l’AIR qui nous aide à faire avec ».

Certes, cet homme connaît les longs chemins, celui des études en particulier, mais celui de la créativité également. Certes, il parle de choses très compliquées avec des gens très savants, mais il continue à jouer du piano, avec acharnement, à écrire des textes, comme il le faisait déjà enfant, dans sa Picardie natale. Parce que comme tout chercheur honnête, il doute, parce que l’émotion et la quête de sens sont ses moteurs. C’est ainsi qu’il a mené une double vie, la recherche et la musique. Pour cette dernière, il commença par le classique, réclamant un piano au grand étonnement de ses parents, qui n’étaient ni musiciens ni artistes. Etonnement qui se transforma en stupéfaction lorsqu’il rentra avec la meilleure mention du concours du conservatoire un peu plus tard. Puis, il réalise que les improvisations qu’il joue ont un nom : le Jazz. Il rejoint un groupe et travaille les standards.

Il rencontre d’autres musiciens, leur fait découvrir ses propres compositions et forme un groupe pop/rock avec des amis (Leika) qui le mène sur les scènes les plus prestigieuses de Bretagne ou d’ailleurs.. Au chant c’est sa femme Caroline qui fait pétiller les salles.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam