Publicité

La pièce Toxique de Sagan à la Folie Théâtre

Le jeudi, 08 septembre 2022 à 21:00 - Chaque semaine jusqu'au : jeudi, 29 décembre 2022

Ajouter au calendrier Billetterie

A La Folie Théâtre - Paris

Découvrez le seul-en-scène Toxique de Sagan (texte écrit à 22 ans), interprété par Christine Culerier, qui se jouera tous les jeudis à 21h00 du 08/09 au 29/12/2022 A La Folie Théâtre. Ce spectacle est apprécié et soutenu par le fils de Françoise Sagan, Denis Westhoff.

Françoise Sagan a 22 ans lorsqu'elle doit séjourner dans une clinique de désintoxication. Après le grave accident qui a failli lui coûter la vie, elle devient dépendante au Palfium 875, un dérivé de la morphine.
Dans sa chambre, seule face à elle-même, à sa souffrance, à l'insomnie, elle puise sa force de vivre dans l'écriture de son journal, de ses lectures, de souvenirs heureux.
“J'ai malgré moi quoi qu'il arrive la pensée ou l'écriture littéraire.”
La musique, les sons, tour à tour légers, stridents, oppressants ponctuent ce quotidien.

01 43 55 14 80 http://www.folietheatre.com/

Théâtre

A La Folie Théâtre 6 Rue de la Folie Méricourt, 75011 Paris France

Prochaines dates

Sagan, 22 ans, livre ses tourments, son désir éperdu d'écrire, de lire, pour vaincre l'addiction au Palfium 875 et vivre. Une maturité bouleversante.

Françoise Sagan a 22 ans lorsqu'elle doit séjourner dans une clinique de désintoxication. Après le grave accident qui a failli lui coûter la vie, elle devient dépendante au Palfium 875, un dérivé de la morphine. Dans sa chambre, seule face à elle-même, à sa souffrance, à l'insomnie, elle puise sa force de vivre dans l'écriture de son journal, de ses lectures, de souvenirs heureux. Musique, sons, tour à tour légers, stridents ponctuent ce quotidien.

Toxique - Sagan

Sagan, histoire d'une rencontre

Depuis dix ans, je suis immergée dans l’œuvre de Sagan, elle m’est familière, elle est entrée dans ma vie et ne me quitte plus.
Femme, écrivaine dont les mots, l’écriture, la pensée me transportent. Elle est pour moi une philosophe, essentiel donc de la faire entendre, de l’interpréter, de la faire vivre.
J’aime son intelligence, son humour, ses excès, sa légèreté mais aussi sa gravité, son extrême lucidité, son amour de la littérature.
Pourquoi Toxique ? Le texte s’est imposé au hasard des échanges avec notamment Michelle Ruivo qui en a signé l’adaptation. Très vite, Denis Westhoff a accueilli puis soutenu le projet avec enthousiasme. Qu’il m’accorde ainsi sa confiance m’a confortée dans le désir de porter à la scène ce Journal encore méconnu. Au fil des représentations, les mots de Sagan, son rythme ont subtilement modelé la comédienne que je suis. Ainsi, peu à peu, s’est imposé le désir d’aller encore plus loin, de me surprendre, d’approcher au plus près cette jeune femme de 22 ans qui ne pouvait pas vivre sans écrire.
J’ai demandé alors à Cécile Camp de m’accompagner pour continuer ce travail. Elle aura aussi son regard d’actrice pour me diriger et apporter un éclairage nouveau sur la mise en scène.
Il s’agira pour moi de reprendre à mon compte ces paroles de Sagan, qui résonnent ô combien !
Il n’y a pas d’âge pour réapprendre à vivre. On dirait même qu’on ne fait que ça, toute sa vie. Repartir.
Recommencer. Respirer à nouveau. Comme si on n’apprenait jamais rien sur l’existence sauf parfois, une caractéristique de soi-même.

Christine Culerier

Bande annonce Toxique - A la Folie Théâtre

La mise en scène de Toxique : un regard nouveau

Dans une carrière d'actrice il y a des rencontres avec des rôles marquants, des rôles qui nous transforment et nous font avancer dans la maîtrise de notre art. Parfois c'est au-delà du rôle, c'est un texte, un auteur.
Je me rappelle la première fois où j'assistai à une lecture de Françoise Sagan par Christine Culerier.
Une simple lecture publique transformée en moment magique d'osmose entre le souffle de l'auteure et de l'actrice. Une évidence absolue, Christine devait jouer Sagan et je n'eus de cesse de la pousser à le faire.
Quand elle m'annonça son désir de jouer Toxique, je ne fus pas surprise, probablement la partition la plus difficile, un journal, une écriture en fragments, l'être profond de Sagan et Christine allait en être le stradivarius. Pour elle, nul besoin d'artifices, ni perruque, ni imitation de la voix et de son rythme si reconnaissable, non, l'art de l'incarnation suffit.
Sa demande de jeter un regard neuf sur son interprétation et la mise en scène, je l'accepte avec enthousiasme, après tout, les grands musiciens interprètent souvent une même œuvre dirigée par différents chefs d'orchestre, alors pourquoi pas une actrice ?
L'œuvre réinterrogée, ré-explorée, réinterprétée, mais l'œuvre !
Toxique est un rite de passage, celui de l'enfance à l'âge adulte, un rite dans la douleur, sortir de la chrysalide, ce moment délicat. Certes Sagan, adulte, elle l'était déjà, la célébrité et l'indépendance à 18 ans, un talent fulgurant, une vie dans la vitesse. Elle est le « charmant petit monstre ». Et puis l'accident de voiture, la douleur, la morphine, la désintoxication ; un arrêt forcé, une étape de parcours comme bloquée par des intempéries, l'hôpital, l'ennui...
Elle tente le passage, considère l'état d'être adulte et fait demi-tour, choisissant à jamais la juvénilité.
Cécile Camp

Par CHRISTINE CULERIER
Mise en scène CECILE CAMP
Adaptation MICHELLE RUIVO
Musique et son VICTOR PAIMBLANC
Création lumières DOMINIQUE FORTIN
Scénographie ERIC DEN HARTOG

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam