Publicité

electric pyramid concert Nouveau casino

Le lundi, 22 novembre 2021 à 20:00

Ajouter au calendrier Billetterie

Nouveau Casino - Paris 20,30€

electric pyramid est mené par Ol Beach, fils du manager historique des Queen.
C’est en rencontrant des musiciens du monde entier aux collaborations édifiantes que le groupe est né. Un premier album éponyme est paru le 18 juin dernier, produit par John Cornfield (Muse, Oasis, Razorlight) à faire fondre les amateurs des plus belles heures du rock sensible et généreux…

C’est à 12 ans que César Chouraqui prend la gifle de sa genèse d’artiste devant un concert de Queen et la puissance du show de Freddy Mercury.
Il monte alors son premier groupe, The Crowns, qu’il portera jusqu’aux finales des tremplins rock et sa majorité.
Au gré de son casting de musiciens, il fait la rencontre déterminante d'Aghiad Ghanem, batteur improvisé et surdoué, d’origine syrienne.
Alors qu’il coche l’option théâtre au lycée, il se révèle un goût certain pour la scène et ses incarnations, qui le mène ensuite à une Ecole de Théâtre et à une destinée de comédien mais, comme au lycée, quand il franchit les grilles, c’est la musique qui le rappelle et la complicité prolifique qu’il nourrissait avec Aghiad, parti sur les bancs de Sciences Po, lui manque.
Comme dans toutes les belles histoires, les leurs se re-télescopent avec plus de rage créatrice encore. César compose, écrit, Aghiad cisèle, arrange. Et l’univers Idem Colony prend vie. Colony en hommage à la chanson du même nom d’une référence de César, Joy Division, mais aussi parce qu’elle signifie littéralement « du même endroit », prisme poétique sur la relation d’un Syrien et d’un Français de confession juive.
Après une maquette patiemment confectionnée pendant 8 mois, c’est un séisme dans la finalisation et comme dans toutes les belles histoires, s’ensuit un épisode salvateur pour le projet : l’intervention de Barnabé Nuytten, fils d’Isabelle Adjani, qui le connecte aux membres de The Aikiu, Julien Vichnievsky et Éric Spring, producteurs qui ont alors le vent en poupe.
C’est le coup de coeur réciproque et la précision du son Idem Colony, flirt savant entre pop vertébrée, folk électrique et nostalgie eighties un peu glacées augmenté du lead possédé, en clair obscur, de César.
Ils sont rapidement repérés par Sébastien Farran et les premiers signés sur Rush, sa nouvelle structure de management en rock majeur. La collaboration durera deux années où Idem Colony aura inventé ses propres recettes d’auto-promotion.
Forcé de reconnaître ici que César, mu par sa passion pour Star Wars et le gaming aura accompli en guise de premières performances clipées des oeuvres de sciences fiction en s’entourant de la fine-fleur du cinéma hexagonal.
Et puis... la rupture, les ruptures. L’explosion démultipliée de repères et le trou noir. Mais comme dans toutes les belles histoires, il vous racontera peut être comment il s’est de nouveau hissé dans la lumière.
C’est un casting qui le fait élire Franck Chevalier aujourd’hui dans le long métrage d’Audrey Estrougo en sélection additionnelle de la 74ème Festival de Cannes et comble du destin rencontrer le vrai Franck Chevalier qui séduit par le pluriel et authentique César, le prend sous sa cape en management.
A croire qu’il n’y a que de belles histoires pour ceux qui acceptent de perdre pieds à leurs heures, de plonger et de remonter à la surface, pour ceux qui ont l’art des rencontres sans les provoquer, l’art des attractions...

0 892 392 192 (0,40€/min)

Concert

Nouveau Casino 109 Rue Oberkampf, 75011 Paris France

ELECTRIC PYRAMID - MOON RIDING (LYRIC VIDEO)

Electric Pyramid tour

En Première Partie, c’est cesar chouraqui & the idem colony qu’ils invitent et qui sera en pleine actualité cinématographique avec la sortie de Supremes (Biopic NTM) dans lequel il incarne Franck Chevalier (devenu son manager sur son projet musical soit dit en passant). César, auteur, compositeur, interprète a révélé un premier single cet été dont le clip est à près de 110000 vues et livrera demain un EP sur les grandeur et décadence du couple amoureux (avec un nouveau single mis en images).

Dans un monde de pop assistée par ordinateur, Electric Pyramid cultive une allure néo-hippie puisée dans les influences rock des années 60 et 70. L’ album éponyme livré au printemps dernier recèle des classiques instantanés, parfaitement taillés pour les scènes de Festivals, et des ballades mélancoliques mid-tempo, donnant cette sensation d’être chez un disquaire féru de rock d’anthologie, l’incarnation en plus.

Après avoir fait la première partie des Rolling Stones à Hyde Park et de Queen w/ Adam Lambert lors de leur tournée européenne de 2016, le compositeur et interprète Ol Beach s’entoure d’artistes des quatre coins du monde aux références impressionnantes :
- Christian Mendoza - guitare, clavier et choeurs - a tourné dans le monde entier avec Nelly Furtado, Enrique Iglesias et Vernon Reid pour ne citer qu’eux.
- Linus Taylor - guitare et chant - bien connu sur la scène blues Londonienne, a effectué des tournées internationales aux côtés de Bryan Ferry.
- Luigi Casanova - basse et chant - a joué avec la musicienne de blues britannique Joanne Shaw-Taylor, ainsi qu'avec Joe Bonamassa et Foreigner.
- Chris Brice - batterie, percussions et chant - a déjà accompagné Coldplay lors de sa tournée européenne des stades.
Le groupe a beaucoup tourné dans les clubs de Paris et de Londres en temps pré-covid, ainsi que sur les scènes des festivals européens. Signés sur le label japonais Ward Records, ils se sont également vu propulsés à l’affiche du plus grand festival du pays, Summer Sonic, en 2019. Eux aussi et surtout - comme tout groupe qui revêt toute sa puissance en live - n’ont jamais été aussi impatients de reprendre les routes, avec ce nouvel album à démocratiser...

Appli tous anticovid
Porter un masque

Dans un monde de pop assistée par ordinateur, le quintet rock britannique Electric Pyramid cultive une allure néo-hippie puisée dans les influences rock des années 60 et 70. L'album éponyme produit par John Cornfield (Muse, Oasis, Razorlight) et livré au printemps dernier recèle de classiques instantanés, parfaitement taillés pour les scènes de festivals, et de ballades mélancoliques mid-tempo.

À eux cinq, les membres du groupe ont accumulé une série de références impressionnantes. Après avoir fait la première partie des Rolling Stones à Hyde Park en 2013 et de Queen + Adam Lambert lors de leur tournée européenne de 2016, le chanteur/compositeur Ol Beach a formé le groupe et a rapidement recruté des membres du monde entier, avec Christian Mendoza, d'origine mexicaine, à la guitare, clavier et choeurs. Christian a tourné dans le monde entier avec un large éventail d'artistes, de Nelly Furtado à Enrique Inglesias et Vernon Reid. Le Londonien Linus Taylor (guitare et chant) est bien connu sur la scène blues de la ville et a effectué des tournées internationales en tant que membre du groupe de Bryan Ferry. Luigi Casanova (basse et chant), d'origine italienne, a joué avec la musicienne de blues britannique Joanne Shaw-Taylor, ainsi qu'avec Joe Bonamassa et Foreigner. Le batteur britannique Chris Brice (batterie, percussions et chant) a étudié les percussions à la prestigieuse Guildhall School of Music de Londres et a déjà accompagné Coldplay lors de sa tournée européenne des stades.

En amont de la sortie de l'album et dans des temps pré-Covid, Electric Pyramid a sorti le single 'Woman's Touch' (2019), suivi de 'Paradise', un duo enregistré avec l'ancienne star française du porno Céline Tran (anciennement connue sous le nom de Katsuni), dont la vidéo compte près de 200k vues sur YouTube. Le groupe a beaucoup tourné dans les clubs de Paris et de Londres, ainsi que sur la scène des festivals européens. Ils ont signé avec le label japonais Ward Records et ont joué dans le plus grand festival du pays, Summer Sonic, qui a lieu à Tokyo et Osaka, en 2019.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam