Publicité

Apocalypse mon Amour - Théâtre de l'Archipel (Paris)

Le jeudi, 21 octobre 2021 de 19:00 à 20:15 - Chaque jour jusqu'au : samedi, 23 octobre 2021

Ajouter au calendrier Billetterie

Théâtre de l'Archipel - Paris Durée : 75 minutes 15,00€ - 23,00€

Cette pièce contemporaine mérite d’être défendue car sous des abords naïfs, le sujet lui ne l’est pas. Et sa portée philosophique l’est encore moins (la déportation, le nazisme, la collaboration et surtout la Résistance face à l’oppression). Cette violence d’hier, toujours actuelle sous d’autres formes, ne doit jamais être oubliée.
Nous vous promettons, ici et maintenant, un théâtre spectaculaire, intelligent, drôle, décalé et surtout accessible pour toutes et tous, dans le respect de chacune et chacun.

Un théâtre d’ouverture, de tolérance (de pardon) où toutes et tous pourront y trouver un   peu de ce qu’ils cherchent.

Apocalypse mon amour (crédit Christine Coquilleau)

Apocalypse mon Amour est une transposition de la seconde guerre mondiale (1939-1945) à l’époque de Molière (XVIIème siècle), où la guerre franco-allemande est alors la  guerre franco-prussienne, où les dirigeants sont des rois, et les aristocrates ont des titres !

Auteur : Claude Granier
Mise en scène : Bernard Belin
Avec la complicité artistique de Michel Fau
Comédiens :
Bernard Belin
(ex-pensionnaire de la Comédie Française)
Thibaut Corrion
Nicolas Moreau
Sophie Neveu
Costumes : Bruno Marchini
Éclairage : Jacques Rouveyrollis
Assistante metteur en scène : Sarah Belin

crédit photo: Christine Coquilleau

01 73 54 79 79 https://larchipel.net/

Théâtre

Théâtre de l'Archipel 17 boulevard de Strasbourg, 75010 Paris France

Prochaines dates

Note d'intention - mise en scène

Ce qui m’intéresse dans l’œuvre de Claude Granier c’est sa liberté,  son écriture, sa pertinence mais avant tout son engagement.  Il ne laisse pas indifférent, il choque, il bouscule, il fait rire.  Après avoir monté de nombreuses pièces dont « Phèdre » de Jean  Racine et « La Voix Humaine » de Jean Cocteau, m’attaquer à cette pièce, c’est m’inscrire dans le renouveau de l’écriture théâtrale  contemporaine.  
J’ai, pour aborder le texte de Claude Granier, dû trouver sa justesse,  sa vérité, son rythme, ainsi que la respiration de son écriture. Chaque comédien s’inscrit dans le puzzle de l’humanité. Je laisse  au comédien la liberté de trouver son ressenti face à la situation  jouée.  
Cette pièce se veut avant tout être une pièce engagée, mais  reste légère et permet même aux spectateurs d’esquisser un  sourire, ou pourquoi pas même un rire de temps à autre...
Apocalypse est une transposition de la seconde guerre mondiale  (1939-1945) à l’époque de Molière (XVIIème siècle), où la guerre  franco-allemande est alors la guerre franco-prussienne, où les  dirigeants sont des rois, et les aristocrates ont des titres. Les quatre  personnages font une critique de cette guerre, chacun trouvant son  intérêt et revendiquant son opinion politique. Cette critique, nous,  citoyens, politiciens, n’avons malheureusement, pu la faire que  des années après ... Les quatre protagonistes sortis tout droit de  l’imagination de l’auteur vont alors mené un combat socio-culturel  entre les différentes classes sociales avec évidemment une lutte  pour le pouvoir.  
Au fil des époques, depuis le commencement du monde, malgré les  conflits, les guerres, les combats, le genre humain reste inchangé.  Encore en 2021, je reste persuadé que chaque spectateur pourra  s’identifier à l’un des personnages, qu’il soit du bon ou du mauvais  coté.  
« C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal » a dit Hannah  Arendt.
Essayons alors de faire réfléchir notre public, juste le temps d’un  instant.  
Bernard BELIN

Formé au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique à Paris, Bernard BELIN intégra la Comédie-Française de 1984 à 1990. En tant que comédien il sera dirigé par Jean-Luc Bouté (l’École des femmes), René Clermont (Le plaisir de Rompre), Bernard Murat (La Jalousie), Jean Le Poulain (Le Malade Imaginaire, les Joyeuses Commères de Windsor, Tartuffe, Mesdames de Montenfriche), Jacques Seyres (L’École des femmes), Jean Pierre Vincent (La Mère Coupable), Georges Lavaudant (Loren zaccio), Antoine Vitez (Le mariage de Figaro, la Vie de Galilée),

L'auteur Claude Granier

Médecin né à Marseille, Claude Granier se passionne  très tôt pour le théâtre. Auteur engagé, il a a son actif une dizaine de  pièces de théâtre.  
Son écriture « à tiroir » nous transmet  ici les clés d’un regard éclairé face  à l’absurdité de l’Homme avec un grand H. L’un de ses souvenirs les plus marquant, la libération de  Marseille bombardé  alors qu’il n’avait que  6 ans.  

 

Cette pièce contemporaine mérite d’être défendue car sous des abords naïfs, le sujet lui ne l’est pas. Et sa portée philosophique l’est encore moins (la déportation, le nazisme, la collaboration et surtout la Résistance face à l’oppression).

Cette violence d’hier, toujours actuelle sous d’autres formes, ne doit jamais être oubliée. Nous vous promettons, ici et maintenant, un théâtre spectaculaire, intelligent, drôle, décalé et surtout accessible pour toutes et tous, dans le respect de chacune et chacun. Un théâtre d’ouverture, de tolérance (de pardon) où toutes et tous pourront y trouver un peu de ce qu’ils cherchent.

Apocalypse mon Amour est une transposition de la seconde guerre mondiale (1939-1945) à l’époque de Molière (XVIIème siècle), où la guerre franco-allemande est alors la guerre franco-prussienne, où les dirigeants sont des rois, et les aristocrates ont des titres !

Mise en scène : Bernard Belin
Avec la complicité artistique de Michel Fau
Comédiens : Bernard Belin (ex-pensionnaire de la Comédie Française), Thibaut Corrion, Nicolas Moreau, Sophie Neveu
Costumes : Bruno Marchini
Éclairage : Jacques Rouveyrollis
Assistante metteur en scène : Sarah Belin

Ce qui m’intéresse dans l’oeuvre de Claude Granier c’est sa liberté, son écriture, sa pertinence mais avant tout son engagement. Il ne laisse pas indifférent, il choque, il bouscule, il fait rire. Après avoir monté de nombreuses pièces dont « Phèdre » de Jean Racine et « La Voix Humaine » de Jean Cocteau, m’attaquer à cette pièce, c’est m’inscrire dans le renouveau de l’écriture théâtrale contemporaine. J’ai, pour aborder le texte de Claude Granier, dû trouver sa justesse, sa vérité, son rythme, ainsi que la respiration de son écriture. Chaque comédien s’inscrit dans le puzzle de l’humanité. Je laisse au comédien la liberté de trouver son ressenti face à la situation jouée. Cette pièce se veut avant tout être une pièce engagée, mais reste légère et permet même aux spectateurs d’esquisser un sourire, ou pourquoi pas même un rire de temps à autre… Apocalypse est une transposition de la seconde guerre mondiale (1939-1945) à l’époque de Molière (XVIIe siècle), où la guerre franco-allemande est alors la guerre franco-prussienne, où les dirigeants sont des rois, et les aristocrates ont des titres. Les quatre personnages font une critique de cette guerre, chacun trouvant son intérêt et revendiquant son opinion politique. Cette critique, nous, citoyens, politiciens, n’avons malheureusement, pu la faire que des années après… Les quatre protagonistes sortis tout droit de l’imagination de l’auteur vont alors mené un combat socio-culturel entre les différentes classes sociales avec évidemment une lutte pour le pouvoir. Au fil des époques, depuis le commencement du monde, malgré les conflits, les guerres, les combats, le genre humain reste inchangé. Encore en 2021, je reste persuadé que chaque spectateur pourra s’identifier à l’un des personnages, qu’il soit du bon ou du mauvais coté. « C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal » a dit Hannah Arendt. Essayons alors de faire réfléchir notre public, juste le temps d’un instant.
Bernard BELIN

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam