Publicité

Ange : 50 ans de carrière au Trianon

ANGE
Cinquante ans que dure l’aventure, sans une ride. La musique de ce groupe français a des allures de bain de jouvence.
6 disques d’or
6 millions d’albums vendus
Grand Prix de l’Académie Charles Cros 1976

Un demi-siècle de passion pour le plus ancien groupe français en activité. L’occasion unique de parcourir les meilleurs instants d’une carrière hors du commun. Pionnier intarissable sur le terrain de jeux du rock progressif, cette légende vivante séduit, provoque, étonne un public fidèle par sa générosité et son lyrisme atypique. ANGE invente ce que beaucoup n’osent pas en incarnant l’audace, la joie communicative à explorer l’inconnu. Un gage d’éternité…

Billetterie

Concert

Le Trianon 80 BOULEVARD DE ROCHECHOUART, 75018 Paris France

Prochaines dates

On est passé à un autre chapitre de cet interminable roman à la fin du siècle dernier avec la tournée triomphale baptisée « Un petit tour et puis s’en vont ». D’abord prévue sur les premiers six mois de 1995, elle est prolongée pour satisfaire la demande sur l’année entière tant le succès est au rendez-vous avec un final en apothéose au Zénith de Paris, deux enregistrements live, dont un double, restituent cette épopée. Gérard Drouot, à l’origine quelques années plus tard du retour de Téléphone, rebaptisé les Insus, est producteur du mémorable Tour d’Ange qui se veut un adieu… Adieu aux premiers musiciens du groupe réunis exceptionnellement pour la dernière fois : Francis Décamps aux claviers, Jean-Michel Brezovar (guitares), Daniel Haas (basse), Gérard Jelsch à la batterie, et bien sûr Christian Décamps, le seul à n’avoir jamais rien lâché, toujours à la barre aujourd’hui. Ils l’ont accompagné dans les débuts de cette aventure qui a permis l’émancipation du rock en France.

Une histoire jalonnée d’albums remarquables, sans concession à la machine qu’est le show bu­siness. Tout commence très fort à l’aube des années 70 avec « Le Cimetière Des Arlequins », « Au-Delà Du Délire », « Emile Jacotey », « Par Les Fils De Mandrin », dont sera enregistrée une version anglaise, une belle moisson de disques d’or. A partir de 1978, les changements de personnel se suc­cèdent sans incidence sur les enregistrements, qui ne sombrent jamais dans la facilité. Bien au contraire !

Ange est le groupe hexagonal qui ose, remplit des salles aux allures d’arènes comme le Palais des Sports de Lyon où s’entassent 12.000 personnes. On n’est qu’en 1977 et Ange se place, avec ses décors, les cos­tumes de ses musiciens, les jeux de lumières, la mise en scène, dans le sillage des plus grands groupes anglo-saxons. Même la variété made in France n’en est pas encore là.

Si une page se tourne avec ces « adieux », au grand dam de Gérard Drouot qui rêvait de jouer les prolongations, Christian Décamps est déjà embarqué dans une suite tout aussi prometteuse. Avec ses nouveaux complices _ Tristan Décamps, le fils (voix et claviers), Hassan Hadji (guitares), Thierry Sidhoum (basse), Ben Cazzulini (batterie) _ il continue le prodige, partagé entre stu­dios avec une succession d’enregistrements tout aussi remarquables que remarqués _ « La Voi­ture A Eau », « Culinaire Lingus », « Souffleurs de vers », « Moyen-âge »… et les salles de concert toujours à guichets fermés. Ange, comme au premier jour, ne cesse de multiplier les expériences. Après un « Emile Jacotey », album culte s’il en est, ressuscité et amélioré, c’est en présence de plusieurs centaines d’inconditionnels qu’est enregistré le dernier opus « Heureux ! ». Ambiance studio avec la complicité en plus.

Russie, Etats-Unis, Mexique, Japon

Comme aux « premiers jours », quand ce groupe français avait mis à sa botte le festival de Reading, le nouvel équipage d’Ange a multiplié les incursions internationales se produisant en Russie, au Mexique, aux Etats Unis, au Japon ou encore au Portugal…

Cette autre aventure se poursuit depuis plus de vingt ans dans une belle complicité musicale et fraternelle. Pour Christian Décamps, Ange a toujours été plus qu’un simple groupe de rock mais une tribu, une philosophie mise en pratique avec bonheur au sein d’« Un Pied Dans La Marge », association fédérant l’ensemble des fidèles… et ils sont nombreux. Si le progressif est toujours bien là, il convient désormais de parler de musique à un sens élargi tant le répertoire peut varier d’un rock incisif à de somptueuses ballades.

Ne reste plus qu’à citer les SIX MILLIONS d’albums vendus, les SIX DISQUES D’OR, le GRAND PRIX DE L’ACA­DEMIE CHARLES CROS !

Christian DÉCAMPS (chant, claviers additionnels)
Hassan HAJDI (guitares)
Thierry SIDHOUM (basses)
Ben CAZZULINI (batterie, percussions)
Tristan DÉCAMPS (chant, claviers)

ANGE - L'autre est plus précieux que le temps / CLIP OFFICIEL

Toute une vie d’ange au Trianon.
31 janvier 2020. ANGE souffle ses 50 bougies…
Un demi-siècle de passion pour le plus ancien groupe français en activité.
L’occasion unique de parcourir les meilleurs instants d’une carrière hors du commun.
Des invités prestigieux, toutes générations confondues, pour un anniversaire d’exception.
Pionnier intarissable sur le terrain de jeux du rock progressif, cette légende vivante séduit, provoque, étonne un public fidèle par sa générosité et son lyrisme atypique. ANGE invente ce que beaucoup n’osent pas en incarnant l’audace, la joie communicative à explorer l’inconnu. Un gage d’éternité…
31 janvier 2020. Il serait dommage de manquer un tel rendez-vous.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire