Publicité

Guitare en scène 2022

Du mercredi, 13 juillet 2022 au dimanche, 17 juillet 2022 à 14:00

Ajouter au calendrier Billetterie

Saint-Julien-en-Genevois Durée : 5 jours 35€ - 285€

Après deux ans de silence assourdissant, il nous semble désormais plus que temps de remettre les doigts dans la prise, d’enfin réintroduire un peu d’électricité dans nos oreilles pour retrouver le chemin du plaisir.
Tout d’abord en vous confirmant la présence lors de ces 5 jours de fête - du mercredi 13 au dimanche 17 juillet 2022 - de ceux qui en 2020 nous avait fait l’insigne honneur d’inscrire leur nom tout en haut de notre affiche, de Beth Hart à Deep Purple en passant par Ben Harper & The Innocent Criminals, Uriah Heep, Laura Cox et Nik West.
Puisque se profile une édition hors normes de Guitare en Scène, entre valeurs sûres étourdissantes et étoiles montantes explosives, commençons donc à dévoiler peu à peu ces nouveaux noms qui devraient, sans nul doute, provoquer quelques beaux frissons sur vos colonnes vertébrales en manque de rock.
Et comme il faut bien commencer par le début, voici donc ceux, spécialiste du gros son qui claque et fait dresser l’intégralité d’une pilosité, qui auront la lourde tâche de remettre en activité vos conduits auditifs et dégourdir l’ensemble de vos membres trop longtemps confinés.
 
Vous voilà prévenus, ce premier jour, à l’image de ceux qui suivront, devrait faire bouger les murs du Stade des Burgondes et provoquer une sublime déferlante de sensations fortes balayant irrémédiablement sur son passage la langueur monotone de ces longs mois d’abstinence musicale.

Attention, la jauge du festival restant volontairement limitée à 5500 places, nous vous conseillons de ne pas obligatoirement attendre la venue du Père Noël pour acheter vos places, il risque fort de ne pas y en avoir pour tout le monde !

https://www.guitare-en-scene.com

Festival

Saint-Julien-en-Genevois

Mercredi 13 juillet 2022

Black Label Society

Avec ses complices du moment, John de Servio (basse), Jeff Fabb (batterie) et Dario Lorina (guitare rythmique), Zakk Wylde forme sans aucun doute possible l’un des plus efficaces quatuors sur la place et ce n’est pas son dernier album, «Doom Crew Inc.», dont la sortie est prévue le 26 novembre 2021, qui contredira cela.
Deux guitares, une rythmique en béton armé, une voix couleur bitume, il n’en faudra a priori pas beaucoup plus pour transformer en juillet prochain Guitare en Scène en repère de bikers prêts à hurler à l’unisson leur goût immodéré pour ce breuvage heavy rock aussi explosif que réjouissant !

Airbourne

De l’énergie la petite bande emmenée par les frères O’Keeffe en a plus que de raison, à l’image de son frontman qui n’aime rien tant que grimper en haut des structures scéniques pour délivrer ses solis furieux. Leur recette est simple, jouer vite, jouer fort, jouer sans se poser de questions. De son premier album, “Ready to rock” en 2014, au récent “Boneshaker” sorti en 2019, Airbourne a toujours suivi la même ligne, celle d’un hard-rock classique fait d’envolées lyriques et de riffs furieux, de chevauchées fantastiques et de rythmiques entêtantes, celle d’une musique qui opte plutôt pour une bonne dose de fun, de superficialité et de dérapages totalement contrôlés.

Last Train

Last Train est assurément LA révélation de ces dix dernières années dans la catégorie musique énergique qui bouscule les particules élémentaires de tous ceux qui l’écoutent !... A grand renfort de compos aussi millimétrées qu’explosives, ils nous plongent dans un univers proche de celui des Black Rebel Motorcycle Club, The Strokes, The Kills et autres Brian Jonestown Massacre, soit un rock sans – trop de – concession, qui percute et uppercut, un son brut qui secoue et ne s’embarrasse pas de nuances.
Rien ne semble pouvoir stopper la course effrénée de ceux que beaucoup, de Rolling Stone à Francis Zégut en passant par Rock’n’Folk ou les Inrockuptibles, considèrent comme l’un des tous meilleurs groupes rock en France.

The Prize

Comment, en posant sa guitare sur les pistes du concept-album «Obsessions», Christophe Godin, alors en création du groupe Gnô après son aventure Mörglbl, aurait-il pu penser en 2001 que, vingt ans plus tard, non seulement il recroiserait la route de Maggy Luyten (ex Nightmare)  et partirait à la conquête de la scène heavy-rock aux commandes du vaisseau The Prize ?!...
Comment, en effet, ne pas succomber dès la première écoute à cette combinaison de rêve, autant musicale qu'humaine, où se mêlent en une parfaite alchimie propulsant l’auditeur, - le premier opus du groupe devant débouler cette année dans nos bacs ! - le spectateur, sur un chemin où le rock électrique croise le hard-rock, la pop et les sonorités bluesy.

Samedi 16 juillet 2022

Ben Harper & The Innocent Criminals

Beth Hart

Dimanche 17 juillet 2022

Deep Purple
Uriah Heep
Laura Cox
Nik West

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam