Publicité

Festival 7.8.9 - théâtre de Nesle

Du jeudi, 08 septembre 2022 au vendredi, 30 septembre 2022 à 19:00

Ajouter au calendrier

théâtre de Nesle - Paris Durée : 22 jours

Le festival 7.8.9. se déroule du 8 au 30 septembre 2022 au théâtre de Nesle avec pas moins de 24 spectacles !

En rentrant d'Avignon, gardez le rythme !

"Festival 7.8.9" ! Drôle de nom ! On peut y voir ce que l'on veut, mais pourquoi pas le "8" de l'adresse du théâtre de Nesle, le "9" du mois de septembre, ou encore un clin d’œil au "quartier 7.9.8", célèbre lieu de création artistique de Pékin !

Les amateurs de spectacle vivant ont rendez-vous en cette rentrée au théâtre de Nesle pour la 7ème édition du festival 7.8.9., du 9 au 30 septembre 2022. Pas moins de 24 spectacles en 22 jours !

Le 10 et 11 septembre, profitez-en pour aller à la découverte de la chine avec le salon Wenhua de 11h à 19h à l'espace de Nesle (la grande galerie jouxtant le théâtre de Nesle) !

Festival

théâtre de Nesle 8 Rue de Nesle 75006, Paris France

Programme

Laissez-vous surprendre par la programmation unique et variée du festival, entre théâtre et musique.
Soirée d’ouverture le 08 septembre 2022 à partir de 19h00 avec une présentation sur scène d’extraits des spectacles suivie d’un cocktail pour rencontrer les artistes.

Le concert AMORIS CONVIVIUM avec deux ténors, une comédienne/danseuse, un théorbe et guitare baroque, une viole de gambe, mis-en-scène par Paolo Riccuci.
Le vendredi 9 septembre à 21h, ainsi que le samedi 24 septembre à 17h.
Durée : 1h.

Madrigaux à deux ténors et basse continue de Claudio Monteverdi.
Deux voix de ténor chantent en miroir : unies, elles se séparent ; séparées, elles se retrouvent. Elles racontent une histoire de désir, de regret, de violence, d’amour. Il s’agit d’un choix de madrigaux issus des VIIe et VIIIe livres de Claudio Monteverdi, à priori non destinés à la scène mais au caractère dramatique certain, où le "recitar cantando" (réciter en chantant) et la richesse harmonique de la basse continue ne cessent de nous surprendre et de nous émouvoir.
Auteur : Claudio Monteverdi
Mise en scène : Paolo Riccucci
Avec : René Covarrubias-Ibañez et Léo Muscat (ténors), Costance Chovet (comédienne),
Abraham Gomez (théorbe et guitare baroque) et Myles Dillon (viole de gambe)
Compagnie : Mercure Futur

Le spectacle musical La Fontaine entre fables et violon
Les samedis 10 et 17 septembre, ainsi que le mercredi 14 septembre, à 15h.
Durée : 1h.

Une quête philosophique et un message de sagesse, énoncés avec fantaisie dans le langage incomparable et éternel de Jean de La Fontaine.
Dans une sélection de fables inspirées d’Esope, Phèdre, Absténius, Pilpay, nos chers travers humains : prétention, ignorance, avidité, bêtise, velléité, etc. sont déclinés avec facétie par Nathalie Arnoux et son violon.
Des Intermèdes joués sur scène, rythment le spectacle : courts extraits de pièces de Albinoni (Adagio), Bach (Gavotte) Rameau (Les Indes galantes, " les Sauvages ", " Rondeau ") et danses traditionnelles françaises (bourrée, polka, scottish ...) et tsiganes.
Auteur : un spectacle de Nathalie Arnoux, avec des textes de La Fontaine et des musiques de Albinoni, Bach, Rameau et de danses traditionnelles françaises et tsiganes
Mise en scène : Nathalie Arnoux
Avec : Nathalie Arnoux
Compagnie : Le Violon sur le toit

La pièce de théâtre contemporain On ne badine pas Le samedi 10 septembre à 17h et le mercredi 14 septembre à 19h.
Durée : 1h10.

Tout démarre dans une bibliothèque universitaire. Enfin, c'est ce qu'on croit. Deux étudiants planchent sur une dissertation ayant pour thème : " Le rapport amoureux dans le répertoire théâtral français ". Enfin, c'est ce qu'ils croient.
Au fur et à mesure de leurs échanges, ils vont progressivement devenir les personnages des œuvres qu'ils évoquent, tout en explorant parallèlement les méandres de leurs propres sentiments. Enfin, c'est ce qu'ils veulent nous faire croire !
De Molière à Pagnol, d'Adam de la Halle à Feydeau, les réalités se multiplient et se superposent tant et si bien qu'on ne sait plus sur quel pied danser !
Auteur : Christel et Maximilien Solvès
Mise en scène : Barbara Castin
Avec : Christel Pourchet et Maximilien Solvès
Compagnie : Compagnie du Temps perdu

La pièce adaptée du livre Retour à birkenau
Les samedis 10 et 17 septembre 2022, à 19h.
Durée : 1h00.
" Sur le quai, les chiens aboient. Je ne comprends rien. Quelqu’un me traduit : "On va nous emmener à pied au camp, mais le camp est loin. Il y a des camions pour les plus fatigués. " Cette phrase, soixante-dix ans après, résonne encore en moi. "Il y a des camions pour les plus fatigués." Dans ma naïveté, cette naïveté qui m’a peut-être sauvée et qui les a condamnés, je pense à mon père, amaigri par ces dernières semaines, exténué par le voyage, je pense à Gilbert, mon petit frère, qui n’a que 12 ans, à sa petite tête ébouriffée.
Et je m’entends leur crier : "Papa, Gilbert, prenez le camion !" C’est toujours ça qu’ils n’auront pas à faire à pied. Je ne les embrasse pas. Ils disparaissent.
Ils disparaissent. "
Auteur : Ginette Kolinka
Mise en scène : Émily Lombi
Avec : Capucine Derval
Compagnie : A ContraTempo

 

Le spectacle en espagnol, surtitré français CAMA CALIENTE
Le samedi 10 septembre à 21h et le dimanche 11 septembre à 20h.
Durée : 1h.
Nous sommes en décembre 2001, beaucoup d'immigrés arrivent en Espagne depuis l’Amérique Latine. L’histoire se passe dans un appartement de Lavapiés, un quartier populaire de Madrid. Amanda, la responsable de l’appartement, amène une nouvelle locataire : Lucía. Les différents locataires occupent tour à tour une même lit, pendant la journée de travail des autres : c’est la formule des " camas calientes " (lits chauds).
L'arrivée de Lucía entraîne des changements dans le ménage. Son désir de se surpasser l’amènera à une lutte morale. L’intrigue dévoilera les péripéties, les conflits et les peurs que devront affronter les personnages pour arriver à subvenir à leurs besoins dans un pays inconnu. Les spectateurs seront témoins des événements qui pousseront à leur limite ceux qui veulent survivre loin de leur terre d’origine.
Auteur : Jessica Serna
Mise en scène : Jessica Serna assistée par Ita Hardessen
Avec : Nicole Pérez-Yarza, Mariam Réndon, Paola Galarza, Marilú Campo, Louis vanguIrald
et Jhonathan Sanz
Compagnie : La Pacífica Company

Le spectacle musical the george gershwin songbook
Le dimanche 11 septembre 2022 à 15h.
Durée : 1h20.
Le compositeur et chef d'orchestre américain George Gershwin est né en 1898 et mort en 1937. Il est devenu rapidement célèbre grâce à ses chansons et comédies musicales, sur des paroles de son frère Ira. Il est également connu pour ses musiques de film, et comme le créateur du jazz symphonique, et notamment son opéra Porgy and Bess ou la Rhapsody in blue pour piano et orchestre de jazz.
Né à Brooklyn, Gershwin a grandi dans un univers musical des plus variés, de la musique klezmer des Juifs américains à la musique afro-américaine (et en particulier le jazz), de la musique européenne du XXe siècle (Debussy, Ravel, Berg, Shostakovitch) aux chansons populaires de Tin Pan Alley.
Ce récital pour voix et piano donne à entendre les multiples facettes de son œuvre, alternant " tubes " de Broadway avec des mélodies plus exigeantes, standards de jazz et airs d'opéra.
Auteur : George Gershwin
Avec : Julie Horreaux (soprano) et Étienne Lemoine (piano
Compagnie : Soleil de nuit
La pièce contemporaine Je ne veux pas te revoir
Les dimanches 11 et 25 à 18h, samedi 17 à 19h.
Durée : 1h10.
Tout démarre dans un état de doute.
Juste avant son entrée en scène, un comédien hésite : le deuil amoureux, sacrément épineux ! Il décide malgré tout de nous embarquer dans un voyage à travers les étapes de la rupture amoureuse. Entre théorie et poésie, lettres d'hier et chansons d'aujourd'hui, notre personnage tient la gageure de nous faire rire des orages de la vie.
Auteur : George Maximilien Solvès
Mise en scène : Christel Pourchet
Avec : Maximilien Solvès (et avec la voix de Gladys Cohen)
la Compagnie du Temps perdu

La pièce Nana
Les dimanches 11 et 25 septembre à 18h, ainsi que le jeudi 15 septembre à 19h.
Durée : 1h20.
En 7 tableaux, nous parcourons la première moitié de ce roman foisonnant, des débuts tonitruants de Nana en Blonde Vénus au Théâtre des Variétés à l’apogée de sa carrière de cocotte en femme chic qui donne le ton.
Nous la voyons tout d’abord affoler le Tout-Paris, sans savoir ni jouer, ni chanter, puis découvrir la maison de campagne que le banquier Steiner a achetée pour elle. Au cours de ce séjour, elle retrouve son âme d’enfant et tombe dans les bras de George, le collégien, fou d’amour pour elle. En découvrant, au cours d’une promenade avec ses invités le somptueux château d’une ancienne cocotte du temps de Napoléon, elle se ressaisit et cède, mais sans plaisir, au comte Muffat.
Trois mois plus tard, un soir, elle cherche à se débarrasser du comte car un autre attend à la cuisine. Elle a appris que Muffat était cocu, et gentiment elle le titille en le questionnant sur son couple. Muffat en vient à lui raconter sa nuit de noce, puis, le ton montant, comprend enfin les allusions de Nana. Après avoir fait mine de lui écraser la tête, il part,comme fou. Peu après, Nana envoie tout balader pour se mettre en couple avec Fontan, l’acteur comique du théâtre des Variétés, dont elle s’est entichée. Il ne tarde pas à devenir violent et infidèle, et Nana, de plus en plus amoureuse, se prostitue de nouveau pour l’entretenir. Finalement, il la fiche dehors, sous les rires de sa nouvelle maîtresse.
Nana cherche alors à revenir au théâtre, mais cette fois-ci, c’est un rôle d’honnête femme qu’elle veut. Un rendez-vous secret a été arrangé avec Muffat, éperdu, qui veut la reprendre. Elle lui jouera le grand jeu, fera monter les enchères jusqu’à obtenir, en sus de l’hôtel particulier, des voitures et des diamants, le rôle de la petite duchesse que Muffat devra aller quémander à l’auteur, amant de sa femme. Elle s’y montrera affreusement mauvaise, et se vengera de ce Paris moqueur en devenant une grande dame,
consommant les hommes les uns après les autres après leur avoir tout pris.
Auteur : Zola / adaptation de l’œuvre par Catherine Sauval
Mise en scène : Catherine Sauval
Avec : Catherine Sauval (483e sociétaire de la Comédie-Française)
Compagnie : DLM Productions

La pièce de théâtre contemporain amzing women
Les lundis 12 et 19 septembre, ainsi que le mardi 13 septembre, à 19h.
Durée : 1h15.
“Un moment d’exception” - Open mag.
Elles ont mis leur intelligence et leur détermination au service de leurs convictions, elles construisirent leur destin plutôt que de le subir.
Laissez-vous inspirer par le destin de femmes extraordinaires.
(*Amazing women : femmes stupéfiantes)
Auteur : Karin Damas
Metteur en scène : Karin Damas
Avec : David Buit, Karin Damas, Agnes Falco et Gerard Lescure
Compagnie : Amazing Women

Le concert et la lecture Promenade avec debussy
Le lundi 12 septembre et le jeudi 22 septembre à 21h
Durée : 1h10.
Claude Debussy, né en 1862, et Renaud Gagneux, né en 1947, sont 2 compositeurs français fascinés par la culture japonaise.
Tout en héritant de la tradition musicale française érigée par Debussy, Renaud Gagneux fut fasciné par l’univers du Haïku qu’il rencontra au Japon dans ses dernières années et changea radicalement le style de ses créations. Il se mit à composer des œuvres dénuées de tout ornement ajouté.
Lors de ce concert guidé par la lecture des haïkus, les créations de Gagneux seront interprétées une à une, et seront traversées par la musique de Debussy.
Auteur : un spectacle de Nozomi Misawa et Akihiro Nishida avec les compositions de Claude Debussy et Renaud Gagneux
Avec : Nozomi Misawa (piano) et Akihiro Nishida (haïku)
Compagnie : Association Projet H2O

La pièce de théâtre contemporain (public adulte) GÉOGRAPHIE DE L’ENFER Les mardis 13, 20 et 27 septembre à 21h. Puis du 4 octobre au 6 décembre 2022, le mardi à 21h.
Durée : 1h20.

Et s'il fallait se perdre pour se trouver ?
Le sentier s'efface. Les arbres s'épaississent. L'obscurité tombe. Le brouillard se lève. Où est le chemin ? Disparu... Et s'il fallait se perdre pour se trouver ?
Au fond de cette forêt, un chalet isolé où vit un trio improbable : Franck, JC et Leslie. Un soir, Franck ramène un homme qui a planté sa voiture dans un virage, non loin de là.
Contre l'avis de JC, Franck et Leslie invitent l'étranger à rester pour la nuit. " Tu n'es pas ici par hasard " répète Leslie comme une incantation chamanique. Quel est cet " ici " ? Quel est cet Enfer ? Si s'enfoncer dans la forêt c'était s'enfoncer dans l'intimité de l'homme, dans notre intimité. Si la cabane était notre inconscient et ceux qui l'habitent nos peurs, nos tourments, nos pulsions cachées ? Sort-on indemne d'un tel voyage dans les tréfonds de l'être ? Si Géographie de l'Enfer était une quête de soi à travers soi, qu'y trouverait-on ? L'Enfer ?
Auteur : Alex Lorette
Mise en scène : Louis Bouquet
Avec : Perrine Bertran, Louis Bouquet, Charles Derondel, Célian Iaïchouchene, Camille
Leistickow, Florian Pasquier et Guillaume Prevot
Compagnie : Nouvelle Seine
La pièce La critique de l’école des femmes
Le 14, 15 et 16 septembre à 21h
Durée : 1h.
Pour célébrer les 400 ans de la naissance de Molière, Telmo Herrera met en scène La Critique de l’école des femmes.
Deux femmes, Uranie (en référence à la muse de l'astronomie) et Élise, reçoivent des connaissances, et tous discutent de la pièce L'École des femmes qu'ils viennent de voir.
Chacun possède un avis tranché : les uns ont aimé, les autres non.
Dans le camp des " contre ", il y a le pédant Lysidas, auteur jaloux du succès de la pièce, le Marquis, personnage sot et prétentieux et Climène, qui affiche une pudeur et une dévotion aisément froissées. Dans le camp des " pour ", on trouve Dorante, ami de Molière, homme posé et tranquille, Uranie, la maîtresse de maison, et Élise, femme d'esprit, qui feint de soutenir le parti adverse, soulignant par son approbation indéfectible la faiblesse ou l'ineptie des arguments de ceux-ci.
Chacun reste sur ses positions, et l'annonce du souper servi sert de dénouement. Ils s'y rendent tous avec plaisir, chacun étant persuadé d'avoir emporté la discussion et de s'y être montré à son avantage.
Auteur : Molière
Mise en scène : Telmo Herrera
Avec : Hélène Bekker, Olivier Bellot, Lexia Bonnaud, Bolivar Chiriboga, Jerôme Deschamps, Franklin Fuentes, Antoine Guibal, Pascal Humbert et Astrid de Kermel


La pièce george sand – histoire de ma vie
Les vendredis 16 et 23 septembre, ainsi que le samedi 24 septembre, à 19h.
Durée : 1h10.

George Sand, femme libre et de caractère tint une place sans précédent dans le monde littéraire du XIXe siècle.
Beaucoup de choses ont été dites sur elle mais que nous dit George Sand sur elle-même ?
Céline Dupas-Hutin retrace son enfance, son mariage, les premiers essais littéraires d'Aurore Dupin et la naissance de l'écrivain George Sand, sa vie d'artiste et sa vie spirituelle au travers des extraits de son autobiographie Histoire de ma vie.
Les moments essentiels de la vie de George Sand s'enchaînent avec fidélité. Certains feront sa découverte, d'autres raviveront leurs souvenirs. Quant aux Sandiens, ils seront comblés.
Auteur : Céline Dupas-Hutin d’après George Sand
Mise en scène : Marie Sauvaneix
Avec : Céline Dupas-Hutin
Compagnie : DLM Productions

Le concert Encuentro Tango Quintet
Le samedi 17 septembre à 17h, ainsi que le dimanche 18 septembre à 18h.
Durée : 1h30.

Avec le Jazz venu des Etats Unis, la Bossa Nova venue du Brésil et la Salsa des Caraïbes, le Tango Argentin est devenu au cours du 20e siècle, une des expressions musicales les plus importantes. Ces musiques qui sont le fruit du métissage entre l’Europe, l’Afrique et les peuples autochtones du continent Américain ont marqué plusieurs générations de compositeurs sur toute la planète et continuent d’évoluer au gré de l’imagination et des influences diverses des créateurs.
C’est dans cette perspective que s’inscrit cette formation de 5 musiciens venus de divers horizons et que la passion du Tango a réunis. ENCUENTRO TANGO QUINTET est une formation riche en sensibilités, couleurs et mouvements, un ensemble cohérent et porteur d’harmonies nouvelles, avec comme passion commune, le tango.
Leur nom " Encuentro ", " la rencontre " porte bien cette richesse et toutes les possibilités de connaissance de l’autre. Leur musique ne laisse pas indifférent : les mots passion, nostalgie, voyage, « arte » prennent corps au travers de leurs instruments et de leur forte présence sur scène. La musique originale d’Angelo Petronio, comme les reprises des grands classiques sont empreintes de légèreté et invitent à l’évasion et la dance. C’est ce travail de création qui donne une note très personnelle à leur musique.
Auteur : avec des compositions d’Angelo Petronio et de divers auteurs classiques de Tango
Avec : Grégoire Dubruel, Mathilde Febrer, Christine Fonlupt, Angelo Petronio et Véronique Rioux
Compagnie : C.A.R.A.C.T.E.R

Le concert Barbara, du bout des lèvres, du bouts des doigts...
Le samedi 17 septembre à 21h et le dimanche 18 septembre à 15h.
Durée : 1h50.

Ce concert revisite l'univers de la grande dame brune, dans des arrangements polyphoniques originaux, lyriques et chatoyants, écrits pour 3 voix, piano, et violoncelle.
Chansons connues et moins connues s'enchaînent pour dessiner un monde pas toujours gai - mais pas toujours triste - et donnent à entendre toute la richesse poétique et harmonique de Barbara.
Auteur : d'après les chansons de Barbara
Avec : Kareen Durand, Muriel Montel et Julie Horreaux (sopranos), ainsi que Émilie Moutin (piano) et Frédéric Dupuis (violoncelle)
Compagnie : Soleil de nuit

La pièce de théâtre contemporain C’était bien parti !
Le lundi 19 septembre à 21h ainsi que le samedi 24 septembre à 15h.
Durée : 1h30.
Ce sont des situations cocasses dues aux tracasseries vécues par des couples en quête d’harmonie conjugale » que les spectateurs vont découvrir dans les trois comédies courtes en un acte présentées par la Compagnie THT.
D’abord celles créées par les espoirs et désillusions de Rosy, jusqu’à présent femme entretenue, qui voudrait bien voir officialiser sa relation avec son protecteur Lucien dans Le renard et la grenouille de Sacha Guitry...
Puis les entraves imposées à André Chipoutchine, directeur de banque, en grande partie à cause de Tatiana sa femme, dans l’organisation du Jubilé célébrant les quinze ans d’existence de la société qu’il avait lui-même fondée, dans la pièce Le Jubilé de Anton Tchékhov...
Enfin celles vécues par Mr et Mme Boulingrin dans Les Boulingrin de Georges Courteline, où on les voit stimuler leur ingéniosité pour évincer un certain Mr des Rillettes prêt à s’incruster chez eux...
Auteur : Guitry (Le Renard et la grenouille), Tchekhov (Le Jubilé) et Courteline (Les Boulingrin)
Mise en scène : Gisèle Guégand (Le Renard et la grenouille), Martine Chailleux (Le Jubilé) et Yves Lemetais (Les Boulingrin)
Avec : Roxane Brichot, Patricia Callon, Martine Chailleux, Nadine Dubus, Vanina Nobili, Jérôme Prevost, Gauthier Sauvaire, Valérie Videau et Andy Covindassamy
Compagnie : Théâtre Humour et Tragédie

La pièce policière humoristique LES VENGEURS – LE FLOWER KILLER
Le mardi 20 septembre à 19h et le vendredi 23 septembre à 21h.
Durée : 1h15.

Au cours d'une quête haletante, drôle et écolo, ces vengeurs vont côtoyer des personnages hauts en couleurs (voire totalement barrés) et mettre à jour un gigantesque complot destiné à déstabiliser le pays.
Les Vengeurs - le flower killer est une pièce policière humoristique qui fait aussi la part belle aux séries télévisées. Saurez-vous les identifier ?
Auteur : Carlos Lafuente
Mise en scène : Jennifer Moret
Avec : Julie Boris, Carlos Lafuente, Jennifer Moret, Christophe Poulain et Hervé Terrisse
Compagnie : JM Productions

La pièce de théâtre contemporain de la Beauté et de la Consolation
Le mercredi 21 septembre à 21h ainsi que le dimanche 25 septembre à 20h
Durée : 1h20.
“ Un acte de résistance artistique et politique, tout autant qu’une lutte contre le temps, l’oubli, le vieillissement, contre l’absence et la disparition. ” - Mundo Perfeito.
La grand-mère de Tiago, Candida, est en train de perdre la vue. Elle veut apprendre un dernier livre par cœur pour l’accompagner mentalement quand ses yeux l’auront abandonnée.
Des personnages vont alors se succéder à la barre pour témoigner des miracles que peuvent opérer la mémoire et la mémorisation des beaux textes de la littérature.
Boris Pasternak, George Steiner, Ray Bradbury, Ossip Mandelstam, Joseph Brodsky et le plus grand d’entre eux, William Shakespeare, qui embarquera le public, en compagnie de Candida, dans un voyage mémoriel et émotionnel à travers son sonnet n°30.
Auteur : d’après By Heart de Tiago Rodrigues
Mise en scène : Ismaël Djema
Avec : Michèle Torris Klein
Compagnie : Cette Douce violence
 
Le concert exceptionnel de mariaFausta Better, like a machine
Le lundi 26 septembre 2022 à 21h.
Durée : 1h30.
Après Million Faces, sorti en 2017, mariaFausta revient avec un album décidemment très rock : Better, Like a machine. Les onze morceaux, tous composés et arrangés par mariaFausta elle-même, touchent à des thèmes liés à la mémoire, au transhumanisme, aux états du subconscient, à nos peurs. Face aux changements qui bouleversent notre vie aujourd’hui, l’amour, la poésie, le rêve demeurent, dans cet album, comme autant de bouées de sauvetage auxquelles il nous est encore possible de nous accrocher pour préserver notre humanité.
Auteur : mariaFausta
Avec : mariaFausta

Le spectacle musical et poétique CHANSONS D’AMOUR, CHANSONS D’HUMOUR
Le jeudi 22 septembre à 19h ainsi que le samedi 24 septembre à 21h.
Durée : 1h15.

Chansons d’amour, chansons d’humour est un spectacle poétique et musical que nous proposons à tous les amoureux de la langue française.
La musique abandonne son rôle traditionnel d’accompagnement pour devenir un personnage du spectacle à part entière. Des improvisations musicales, vocales, instrumentales, dialoguent avec les textes, les jeux de lumière créent des ambiances complices, chaleureuses et poétiques.
Comme point de départ nous proposons d’utiliser le matériau poétique et musical de Brassens. En effet, parmi l’ensemble des thèmes abordés par Brassens, les femmes, les copains, la mort constituent des thèmes récurrents. Des passantes fugitives qui font rêver à la veuve inconsolable, des gaillardes de Brive à la religieuse qui alimente nos fantasmes d’adolescent, l’univers féminin, vu côté Brassens, se décline à l’infini.
Et puis, l’ami Boby Lapointe s’invite à la fête des mots et des sentiments. Avec lui tout a l’air futile, et pourtant tout est grave. Dans un foisonnement de jeux de mots, de contrepèteries, de calembours, la langue française se savoure avec gourmandise. De Framboise à Aragon et Castille, sa Katie n'en finit pas de le quitter !
Enfin continuant à visiter le monde poétique nous vous proposons également d’autres textes : Barbara, Ferrat, Perret, Reggiani, Vian, Piaf, Fugain, Devos...
Un spectacle musical et poétique qui vous fera passer une soirée riche en sourires, en rires, en émotions !
Auteurs : Barbara, Brassens, Ferrat, Boby Lapointe, Perret, Reggiani, Vian, Piaf, Fugain, Devos et d'autres
Avec : Christian Battarel, Laurence Bayerhofer, Jean-Michel Bazin, Marie-Hélène Becquemin, Francis Danan, Geneviève Le Jeune et Marie-Claire Verheyden
Compagnie : Art’scène

La pièce fascinante multi primée en anglais THE WORDS ARE THERE
Le dimanche 25 septembre à 15h, ainsi que le lundi 26 et le mardi 27 septembre à 19h.
Durée : 1h15.

The Words are there (Les mots sont là) est une pièce fascinante qui explore une face méconnue et souvent ignorée des violences conjugales : la maltraitance des hommes par leur conjointe.
Elle fut écrite en écho aux nombreuses histoires d’hommes qui, en Irlande, se suicident régulièrement suite à des situations familiales dramatiques.
Elle a été conçue selon la méthode du « Théâtre d’objets », le but des accessoires étant ici

de donner vie à Trish, le personnage féminin, et de désarticuler l’espace pour amener au point culminant du récit, où la tension dramatique est à son comble.
Seulement trois mots sont prononcés par le comédien sur le plateau en 65 minutes. La pièce a été décrite comme un cours magistral de Théâtre Physique.
À sa création en 2018, à Dublin, elle a suscité un débat national sur le problème de la violence conjugale envers les hommes.
Auteur : Ronan Dempsey
Mise en scène : Ronan Dempsey
Avec : Ronan Dempsey
Compagnie : NTH degree productions

La pièce de théâtre contemporain En mains propres
Le jeudi 22 septembre à 21h ainsi que le samedi 24 septembre à 19h.
Durée : 1h30.
Un évier dans des toilettes publiques. Des chaussures mal alignées. Une poubelle à cartons. Certaines minutes. Dans tout ce banal se jouent des tragi-comédies. C'est l'histoire d'un homme qui a des TOC.
C'est le récit d'une vie empêché, d'un corps prisonnier. Mais c'est aussi le recul pour mieux en rire. Vraie-fausse conférence qui s'arrête parfois le temps de quelques gestes et où s'invitent une galerie de personnages, En Mains Propres invite à une plongée dans ce trouble.
Auteur : Vincent Leconte
Mise en scène : Clément Verbeke
Avec : Vincent Leconte
Compagnie : Le Navire

La pièce de théâtre Pinard contre baudelaire
Le mercredi 28 septembre à 21h ainsi que le jeudi 29 septembre à 19h
Durée : 1h15.

Surprenant que le procureur Pinard s'insurge contre Les Fleurs du mal, en plein Empire, en un temps où tout sollicite le plaisir, la diversion ? On entendra sa plaidoirie, très habile, imparable. Comme réponse, on écoutera la cadence des vers de Baudelaire.
Le recueil des Fleurs du mal connait toujours de nos jours, un grand succès.
Ferait-on encore de nos jours son procès ? Ou la poésie est-elle trop passée de mode pour générer de la passion ?
Auteur : Éric Auvray, d'après Baudelaire
Avec : Éric Auvray
Compagnie : Théâtre Averse

Le concert exceptionnel de mariaFausta Direct Order
Le vendredi 30 septembre 2022 à 21h.
Durée : 1h30.


La tournée Direct Order est un voyage à travers les différents genres de musique qui décrivent les mille visages de cette artiste. mariaFausta va chanter des chansons de son premier album solo, sorti en 2017, Million Faces, des chansons du nouvel album sorti en 2022, Better, Like a machine, et une sélection de chansons en hommage à Bowie, Joy Division, Iggy Pop, Genesis, Led Zeppelin, Hendrix, que l'artiste considère comme une topographie de ses recherches actuelles.
Dans cette tournée sa recherche intime s'ouvre à une forme de plus en plus instinctive.
L'accompagnement minimaliste, tantôt confié au piano, tantôt à l'alto, tantôt au synthé, exalte la voix.
L'artiste achève ce premier tour en alternant ses deux premiers albums dans une sorte de « YIN et YANG musical ». Si d'un côté un labyrinthe sonore de raffinements musicaux nous oblige à aller vers une vision intimiste, de l'autre les espaces ouverts de la créativité sont dominés par un instinct qui voyage dans tous les sens. Deux univers liés par une pulsation constante, solide et énergique à partir de laquelle se fait entendre la vraie voix de l'artiste.
Auteur : mariaFausta
Avec : mariaFausta

Festival théâtre de nesle
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam