Publicité

Cabaret Vert 2022

Du mercredi, 17 août 2022 au dimanche, 21 août 2022 à 17:00

Ajouter au calendrier Billetterie

Charleville-Mézières 19€ - 179€

Farouchement indépendant, résolument durable et infatigablement agité, le Cabaret Vert revient en 2022 pour une édition de 5 jours portée par une énergie collective et contagieuse.
Le Cabaret Vert est -enfin- de retour et franchement, on meurt d’envie de tout vous raconter ! À commencer évidemment par son affiche musicale. Avec une centaine d’artistes programmés et une édition enrichie d’une journée supplémentaire, jamais le festival n’avait affiché pareilles promesses. Imaginez un instant. Se croiseront notamment cet été à Charleville-Mézières : légendes indémodables (Slipknot, Pixies, Madness…), blockbusters francophones (Stromae, Orelsan, VALD…), pointures urbaines (H.E.R, Laylow, SCH...), folies électroniques (Vitalic, Paula Temple, La Fleur…), guitares sorties du garage (Franck Carter, Ty Segall, Fontaines D.C., Working Men's Club...), figures californiennes (Gabriels, Willow…), relève rock tricolore (Parlor Snakes, Johnnie Carwash…), nouvelle génération pop (Aurora, Eddy de Pretto, Marc Rebillet…), voix françaises éternelles (Véronique Sanson, Gaëtan Roussel…) et même, l’ultime rock'n'roll star de notre époque (Liam Gallagher). De quoi combler les têtes et les jambes des festivaliers les plus fidèles comme des petits nouveaux.
Multitude
Ceci fait, on a également très envie de vous raconter que le Cabaret Vert, ce n’est pas que de la musique. Durant cette folle semaine dans les Ardennes, plus de 100 000 festivaliers pourront non seulement s’ouvrir à d’autres disciplines artistiques, mais également déguster une cuisine locale et savoureuse, ou encore s’informer et agir en faveur de l’environnement. Jugez plutôt. En plus de son affiche musicale, le Cabaret Vert, c’est aussi des dessins et des bulles, avec un festival BD parmi les plus en vue du pays d’Uderzo et Goscinny. Sans oublier une programmation cinéma - garantie 0% snob - ou bien un rendez-vous attendu par les amateurs des arts de rue. Engagement historique du festival, la politique de développement durable se décline par de nombreuses actions concrètes (déchets, énergie, circuits courts…) et par l’organisation de moments d’échange, d’inspiration et de mobilisation, entre deux pogos. Demain, pas de festival sur une planète à plat.
Plus qu’un festival
Enfin, on aimerait aussi vous raconter ce formidable projet associatif que porte, depuis sa création en 2005, notre association (FLaP) et ses 2500 bénévoles, âgés de 14 à 82 ans. Un acteur majeur -culturel, social et économique- d’un territoire certainement pas refermé sur lui-même, mais plutôt ouvert au monde, aux autres et aux idées. À l’image des grands projets qui se dessinent déjà pour l’après 2022 (agrandissement du site, création d’un tiers-lieu…). Vous l’avez compris, on aurait encore tant et tant à vous raconter sur le Cabaret Vert. Mais, le mieux, c’est peut-être de vous donner rendez-vous du 17 au 21 août à Charleville-Mézières. 5 jours et 5 nuits qu’on imagine déjà inoubliables. Comme le chanterait Stromae : Santé !

https://cabaretvert.com

Festival

Square Bayard, 08000 Charleville-Mézières France

Développement durable au Cabaret Vert : le festival du monde d’après

La joie de retrouver le Cabaret Vert en 2022 n’éclipse pas l’urgence climatique qui pèse aujourd’hui sur l’avenir de notre planète. De quoi renforcer la conviction historique de l’équipe du festival de faire du Cabaret Vert un laboratoire d’actions pour un monde plus durable.

Cette fois c’est clair : la décarbonation n’est plus en option. “En 2022, à l'heure où les crises sanitaires, écologiques, politiques, militaires et énergétiques se succèdent, toutes les activités humaines, dont les activités culturelles et événementielles, vont devoir se pencher sur la question de leurs impacts. La prochaine édition du festival constituera une année de référence, avec un premier bilan carbone. L’ambition ? Mesurer l'impact carbone du festival, se fixer des objectifs audacieux autour d’une stratégie bas-carbone sur plusieurs éditions.

A commencer par la question des transports. “Nous sommes un festival de centre-ville avec de grosses problématiques de stationnement. Nous sommes aussi sur un territoire rural peu pourvu en transports collectifs. Preuve que la roue tourne : le vélo sera à l’honneur de cette édition 2022. Service de parking à vélos sécurisé, petites réparations de votre bécane en partenariat avec l’association Ma Ville à Vélo, distribution de gilets de sécurité pour rentrer à bon port… Cette année tout sera fait pour vous encourager à remonter sur votre bicyclette.

En témoigne la convergence organisée le dimanche 21 août 2022 : des centaines de cyclistes vont se rejoindre place Ducale après avoir cheminé sur différents parcours balisés. De quoi entamer une déambulation jusqu’au site du festival, avant de partager un pique-nique sur la grande scène qui leur sera réservée.

Faire du durable sur un événement éphémère

Impossible, schizophrène, délirant ? Et pourtant, le Cabaret Vert s’engage sur des projets majeurs qui vont bien au-delà des quatre jours du festival. La Macérienne, site de 10.000m²  considéré comme un vestige du passé industriel de Charleville-Mézières, est ainsi en passe d’être entièrement dépolluée. Bureaux du festival et lieu de stockage, le bâtiment est également en cours de réhabilitation et accueillera prochainement un tiers-lieu. Mais, ce n’est pas tout. L’équipe du festival souhaite relancer les anciennes turbines hydroélectriques de la zone pour produire de l’électricité verte sur le festival.

De l’agglomération aux partenaires et opérateurs, tout le monde met la main à la pâte pour laisser une empreinte durable sur le territoire. Un projet unique à l’échelle d’un festival, comme l’explique Jean Perrissin : “Avec ce projet, notre souhait est vraiment de traiter de sujets de fond. Cela permet de réhabiliter un site qui, il y a encore une quinzaine d'années, était une véritable poubelle à ciel ouvert: le nettoyer, faire en sorte que la population puisse se réapproprier cet espace et lui redonner une nouvelle vie.”

“Do Tank !” : passer véritablement à l’action

Vous l’aurez compris, au Cabaret Vert, on vise l’IDéal, avec des animations, des conférences, des ateliers, des partages d’expériences sur des grands sujets de société. Oui, mais toujours pour passer à l’action. “Nous ne sommes plus dans une période où nous pouvons nous permettre de penser - même si c'est intéressant de réfléchir. Là maintenant, il faut agir. C’est pourquoi le traditionnel ‘Think tank’ du festival a laissé place à un ‘Do tank’”. Ecologie, sobriété, lanceurs d’alerte, alimentation, démocratie… Des thèmes forts qui ressortiront des échanges prévus à l’espace IDéal, comme au camping.  

Un grand plan de prévention des violences sexuelles sera également sur la table. Avec l’ambition de former les équipes du festival - 200 encadrants et 2300 bénévoles - à adopter les bons réflexes et protocoles de prises en charge, mais aussi d’accueillir des associations pour informer les festivaliers. Les enjeux sont de taille sur un événement qui ne cesse de grandir.

Bien sûr, les sceptiques diront que finalement le modèle idéal de l'éco-festival est celui du festival qui n'aurait pas lieu. Mais est-ce vraiment souhaitable ? Ces deux dernières années, chacun a pu mesurer l’importance de la fête et de la culture pour la vitalité de nos sociétés. Sans oublier l’impact local d’un festival qui dynamise l’économie, développe l'attractivité du territoire, fédère un tissu d’acteurs régionaux publics et privés, et, plus généralement, redore l’image des Ardennes. “Le festival de demain, c'est un festival qui doit être conscient de son impact, de ses limites, de ses responsabilités. Il n'y a pas de modèle particulier. Mais si nous avançons, en nous posant les bonnes questions, c'est déjà un grand pas”.  Le passage à l’action n’est plus une option. Stéphanie Prouvost

Le Temps des Freaks porte le flambeau des arts de la rue

Plonger son visage dans une tête en bois. S’émerveiller devant un spectacle de flammes. S’accorder une balade sonore en solitaire. Du monumental à l’intime, la programmation des Arts de la Rue 2022 promet aux festivaliers de s’évader sans quitter le Cabaret Vert. Suivez-le guide !

 Une installation gigantesque en forme de feu de joie pour fêter les retrouvailles du festival avec son public. C’est la création monumentale imaginée par la Compagnie Carabosse, pour le Cabaret Vert 2022.
Spectaculaire et fédérateur, cet événement autour du feu sous toutes ses formes sera présenté de vingt heures à minuit, du jeudi au samedi. Un rendez-vous attendu qui rendra aussi hommage à l’histoire du festival.
“Les Arts de la Rue sont présents depuis la première édition. Ils ont progressivement pris de plus en plus de place jusqu’à devenir un élément majeur du Cabaret Vert”, explique Moïse Poisson, responsable de la programmation du Temps des Freaks. “Lors des premières années, les Arts de la Rue étaient essentiellement représentés par des cracheurs de feu. L’installation de la Compagnie Carabosse sera une sorte de clin d'œil à cette époque des débuts”.
Accessible à toutes et tous, elle se déploiera sur l'ensemble du square Bayard et jusque sur le toit de l’espace BD.
 
En plus de ce symbole tout feu tout flamme, Le Temps des Freaks - l’espace des Arts de la rue du Cabaret Vert - proposera en 2022, du jeudi au dimanche, une programmation imaginée autour du thème “Du monumental à l'intime”.
Objectif ? Proposer à la fois des moments de partage collectifs (spectacles, installations...), mais aussi des expériences en solitaire.
Dans cet esprit, la compagnie Electric Circus proposera “Headspace”, un entresort
marionnettique composé de trois spectacles d'automates pour trois spectateurs. En plongeant sa tête dans l’un des trois visages géants, le festivalier embarquera pour un voyage onirique de deux minutes.
Autre proposition en solo : "Portraits d'ici" par la Compagnie La Bouillonnante.
“Le format est celui d’une visite audio de 30 à 40 minutes durant laquelle le promeneur pourra découvrir, entre autres, la vivacité du territoire et des habitants qui accueillent le Cabaret Vert à travers d’une proposition poétique originale. La compagnie sera en résidence pendant une semaine pour rencontrer et interviewer des personnes de Charleville-Mezières. Le septième jour de la résidence coïncidera avec l'ouverture
du Temps des Freaks. C’est une création commandée pour le festival mais qui sera pérennisée ensuite”.
Autrement dit : même après la fermeture des portes du Cabaret Vert, il devrait être possible de rejouer cette balade sur le site du festival. En plus petit comité bien sûr.
 
Espace naturel de détente et de curiosité unique sur le festival (avec ses jeux en bois, ses pelouses ou ses arbres anciens), Le Temps des Freaks ouvrira également ses portes à un rendez-vous collectif à partager en bonne(s) compagnie(s). "Le Faux Orchestre", soit la dernière création musicalo-marionnettique de Santiago Moreno.
Durant ce drôle de concert aux sonorités sud-américaines, deux musiciens sont assis dos à dos : l’un est vrai et l’autre faux. Un spectacle à écouter les yeux grands ouverts qui réinterprète l’art de la marionnette dont, rappellons-le, Charleville-Mézières est la
capitale mondiale. D'ailleurs, en parlant de Santiago, il se murmure que celui-ci pourrait faire quelques apparitions impromptues, le dimanche, sous les traits d'un homme-orchestre.
 
Toujours au rayon des surprises, quelques concerts acoustiques viendront parsemer, chaque jour, le Temps des Freaks à l'heure de l'apéro. Idéal pour accompagner l'hydromel artisanal proposé au bar.
La force du Temps des Freaks c’est de réussir à fidéliser des spectateurs qui parfois tombent sur le square Bayard par hasard. Parce qu’ils ont été attirés par le nom sur le plan ou parce qu’on leur a dit que c’était un endroit agréable pour se reposer et bien manger à petit prix comme notre fameuse patate freaks et son jambon d'Ardenne. Finalement il se prennent au jeu, découvrent les différents spectacles et reviennent les jours suivants avec des amis. “Dans ces cas-là, on se dit qu’on a relevé notre défi” conclu Moïse Poisson. En moyenne, un cabaretier sur deux fait une halte au Temps des Freaks pendant le festival.
Rendez-vous au Square Bayard, seul ou à plusieurs, du 18 au 21 août.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam