Publicité

Lune Rousse de Printemps par Leonardo Marcos

Le 21 mars 2019, le musée Jean-Jacques Henner invite l’artiste Leonardo Marcos à mettre en scène la soirée VIP de l’exposition fortement médiatisée, « Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel.
L’artiste Leonardo Marcos va mettre en scène l’événement rendant hommage à la beauté des Rousses. L’actrice, Agathe Bonitzer, le créateur de mode Guillaume Henry, l’auteure Sinziana Ravini, des danseuses de L’Opéra de Paris, une jeune et belle « influenceuse » filmée en live, participeront aux créations de l’artiste pluridisciplinaire.
Serge Gainsbourg et Jane Birkin dans Melody Nelson, David Bowie avec Amanda Lear seront les couples «vintage» de la soirée avec des images inédites qui seront diffusées dans un « magma de TV ».

Des personnalités du monde des arts, des lettres et de la mode proche de Leonardo Marcos sont attendues (Arielle Dombasle, Vincent Darré, Philippe Katerine, Farida Kelfa, Amanda Lear, Stéphane Bern, Jean-Paul Gaultier, qui l’accompagnent dans ses événements en lien avec la galerie du Passage de Pierre Passebon qui représente l’artiste).

Ce même jour, organisée par le magazine Grazia, une conférence aura lieu pour présenter la soirée avec l’artiste Leonardo Marcos, sur le thème de l’art et du luxe, « la nouvelle Renaissance ».

Musée Jean-Jacques Henner 43, avenue de Villiers, 75017 Paris France

21 mars 2019 : soirée artistique multiple

Des performances avec projections digitales réalisées par Leonardo font l’objet régulièrement d’événements marquants, une esthétique moderne en harmonie avec une tradition culturelle du passé. L’artiste crée des liens et correspondances entre des lieux mythiques associés à des maîtres de l’art en composant des expressions artistiques à l’aide de nouvelles technologies. Les oeuvres de Leornardo Marcos présentées au musée de la Vie Romantique et à l’église Saint-Merry ont été l’occasion de découvrir un art de la mise en scène s’appuyant sur des créations digitales.

A propos de la soirée Lune rousse de printemps par Leonardo Marcos

« Lune rousse de printemps » est une soirée dévoilant des œuvres originales où se conjuguent lectures, installations de mobiliers digitaux diffusant des photographies, poèmes, et films, ainsi que des projections cinétiques et performances chorégraphiques.

L’artiste rendra un hommage à la beauté des rousses et à la poésie en écho avec l’univers du peintre et de ses modèles.
Cette esthétique maniériste revue dans un style contemporain s’inscrit dans la démarche traditionaliste de l’artiste de « faire du passé un meilleur avenir ».
Les créations de Leonardo Marcos viendront apporter leur contribution à deux événements majeurs de l’année 2019 : « La Beauté », la thématique de la XXème édition du Printemps des poètes et « Roux, de Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel » l’exposition en cours au musée Henner.

Déroulé de la soirée

Installation digitale

Dans un paravent posé dans un coin de la scène, dans un mouvement permanent, des photographies d’Agathe Bonitzer habillée par le couturier Guillaume Henry apparaitront et disparaitront et laisseront la place à des poèmes digitaux au traitement graphique animés de mots en mouvement. Les photos et les poèmes sont des créations de Leonardo Marcos.

Agathe Bonitzer

Agathe Bonitzer décide vers 12-13 ans de devenir actrice, elle suit durant deux ans des cours de théâtre au Conservatoire Érik-Satie tout en continuant des études de lettres modernes.

Elle fait ses premiers pas au cinéma dans Trois vies et une seule mort de Raoul Ruiz. Pascal Bonitzer, son père lui offre son premier rôle important en 2008 dans Le Grand Alibi.
Christophe Honoré la remarque et l’engage pour donner la réplique à Louis Garrel dans La Belle Personne, une adaptation moderne de La Princesse de Clèves, rôle qui la révèle au grand public.
Jacques Doillon la choisit pour interpréter l’amante de Pascal Greggory dans Le Mariage à trois, avec Louis Garrel et Julie Depardieu.

Guillaume Henry

Guillaume Henry est né en 1978. Il déclare vouloir être styliste et reçoit sa première machine à coudre à 12 ans. Il commence par étudier aux Beaux-Arts de Troyes avant de se diriger vers l’école d’arts appliqués Duperré, puis l’Institut Français de la Mode, à Paris, dont il sort diplômé en 2001.
Entré en tant que stagiaire chez Givenchy, il y travaillera au studio de création pendant trois ans. Puis il passe trois nouvelles années auprès de Serge Cajfinger chez Paule Ka.
En 2009, il intègre Carven et renouvelle l’image d’une maison quelque peu endormie. La presse l’acclame dès sa première collection (printemps-été 2010). Guillaume Henry propose un vestiaire de Parisienne chic adapté à la vie quotidienne, alliant simplicité et féminité, tout en gardant cette fraîcheur qui caractérise l’ADN de la maison Carven. Il fait défiler la collection femme à Paris en septembre 2011, dessine une ligne homme pour l’été 2012 et lance Carven Le Parfum en 2013, tout en œuvrant au développement international de la marque. Après avoir été le directeur artistique chez Nina Ricci, il vient de rejoindre la maison Patou dont il doit relancer la marque cette année 2019.

Performances chorégraphiques

Des jeunes filles danseront et exécuteront des figures tandis que des visiteurs-dessinateurs munis de feuilles, de crayons et de couleurs les dessineront.

Film "muse virtuelle"

Un film nous fera découvrir une jeune rousse sur fond bleu dans sa chambre, tchattant sur un ordinateur, en plan séquence. Des poèmes apparaitront à l’image ainsi que des échanges poétiques avec les spectateurs. Il s’agit d’un détournement artistique, mettant en scène « une autre façon de communiquer, pour se rapprocher de la beauté et nous éloigner du vulgaire » comme l’exprime l’artiste Leonardo Marcos.
La jeune fille rousse sur fond bleu, un hommage discret, à la pochette de Mélodie Nelson de Serge Gainsbourg.

Installation vidéo

A travers une installation d’écrans TV vintage, projection du film Melody Nelson de Jean-Christophe Averty avec Serge Gainsboug et Jane Birkin. Projection du court métrage Sorrow de David Bowie avec Amanda Lear.

Lectures poétiques

Zinziana Ravini, belle auteure rousse, récitera des poèmes de Machado, poète espagnol dont on célèbre les 80 ans de sa disparition cette année.
Des poèmes de Leonardo Marcos et des chansons de Mélodie Nelson seront également auprogramme.
Les lectures seront poncturées par des morceaux de piano joués sur scène ainsi que des mouvements gracieux et sensuels d’une jeune danseuse rousse dans une chorégraphie autour du paravent.

Sinziana Ravini

Sinziana Ravini est écrivaine, critique d’art, éditrice, professeur et commissaire d’exposition. Elle travaille actuellement comme professeur d’esthétique à l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne. Éditrice en chef du magazine suédois Paletten avec Fredrik Svensk, elle écrit de surcroît pour Artforum, Artpress, Frog, Technikart, Be contemporary, SITE, Glänta, et les quotidiens suédois Dagens Nyheter et Göteborgs Posten. Commissaire de nombreuses expositions telles que The Black Moon au Palais de Tokyo (2013) et des “expositions-romans” dont The Chessroom (2013), The Hidden Mother (2012) et Le Chateau d’Étain (2010) ou United States of Europe, qui traite de l’Europe et des identités européennes. La diagonale du désir (2018) est son premier roman.

A propos de Leonardo Marcos

Leonardo Marcos est un artiste pluridisciplinaire qui conçoit des films, photographies, installations, performances, mises en scène de spectacle. Il place principalement la poésie au centre de ses créations.
Son art s’inscrit dans une tradition artistique maniériste tout en développant de nouveaux concepts créatifs notamment par l’utilisation de nouvelles technologies.

Poésie digitale ou interactive, électro-poésie, photographies et films présentés ou projetés dans des installations numériques sont autant d’inventions avant-gardistes dans le domaine de l’art contemporain.
Son style artistique est très souvent dédié aux femmes qui sont sa source première d’inspiration.
Il rend hommage à la Beauté dans toute sa diversité et son expression. De Caroline de Monaco à Sophie Marceau, ou encore Arielle Dombasle, de nombreuses personnalités féminines lui confient leur image.

Ses œuvres sont souvent présentées à la Galerie du Passage de Pierre Passebon, lieu emblématique de l’art contemporain à Paris.
Les divers travaux artistiques de Leonardo Marcos font l’objet d’événements dans des lieux éclectiques : musée du Louvre, musée de la Vie romantique, église Saint-Merry, collège des Bernardins, musée de la Marine, La Sorbonne.
Il participe à de nombreux événements culturels comme La Nuit Blanche, le Printemps des poètes ou la Journée Internationale des droits de la femme. Il a publié trois ouvrages, dont l’un avec Catherine Robbe-Grillet et un autre avec Régine Deforges.

Printemps des poètes du 9 au 25 mars 2019

Rachida Braknila marraine de l'édition
Toujours là où on ne l’attend pas, simple et sublime, sur la scène du Théâtre du Rond-Point pour J’ai pris mon père sur les épaules de Fabrice Melquiot, autant qu’en marraine inspirée des vingt ans du Printemps des Poètes dédiés à La Beauté.

Enki Bilal
Artiste du hors-jeu, de la couleur, du cri, des mots, de l’amour, des fantômes et du futur, Enki Bilal est sans doute l’un des plus singuliers visionnaires de notre temps. C’est une joie pour Le Printemps des Poètes qu’il ait accepté, dans les pas d’Ernest Pignon-Ernest, de se consacrer à l’affiche de la future édition 2019.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire