Publicité

Loi contre le signalement de la police sur Coyote (anti terrorisme)

maxsifo
maxsifo
Bronze

9 messages
Inscrit le vendredi, 28 Avril 2017

le samedi, 29 Avril 2017 à 11:52

Bonjour,
Je ne sais pas si vous en avez entendu parler, mais un projet de loi empêcherait et interdirait le signalement des contrôles de police sur Coyote & co. Sous prétexte de la lutte contre le terrorisme et l'alcool au volant : à cause des signalements les malfrats contourneraient les contrôles des gendarmes. Coyote serait obligé de neutraliser le partage d'info (zones à risque) à certains endroits à la demande de la police, gendarmerie, juge...
En gros coyote serait muet dans certains endroits. En passant sur certaines routes aucune alerte. De fortes chances qu'à terme ce soit des zones rentables pour le contrôle de vitesse avec un radar bien planqué en ligne droite ou en descente sur les grands axes, juste après un changement de vitesse. Aucune garantie que ce ne soit pas un nouveau système de pompe à fric, vive le racket !
En lisant 01net, la suppresion des infos déclarées par les utilisateurs aurait déjà été utilisé l'année dernière lors des attentats de Bruxelles !
Je trouve que c'est une atteinte à la liberté d'information! A quoi ça sert de payer 12€/mois d'abonnement pour un service partiel ou non fonctionnel... On paye un prix cher pour la qualité du service... Sinon autant se tourner vers waze qui est gratuit.
Après je comprend que c'est ridicule de signaler les contrôles aux frontières vers les péages par exemple (c'est fréquent avec la belgique, l'italie ou l'espagne). Mais c'est à chacun de "se prendre en main". Si c'est pour que Coyote ne sonne plus c'est inutile et ça ne sert à rien. Ou alors certains vont appuyer sur tous les boutons et ca va être la cacophonie avec des alertes dans tous les sens. Déjà que certains s'amusent à appuyer sur le bouton toutes les 10 secondes pour signaler une simple bagnole de flic qui roule (je parle pas des mobile mobile banalisés eux pour faire rentrer un peu plus de fric dans les caisses de l'état)
C'est la sécurité routière qui veut limiter le partage d'info de " façon temporaire" et qui veut faire passer la loi en douce. Vous vous souvenez quand on est passé du signalement de points précis à des zones ? A l'époque il y avait eu une mobilisation avec un accord limitatif (AFFTAC). Là ça va être pire car ils pourraient très bien dire à coyote de ne plus rien signaler du tout. Alors que Coyote est l'un des avertisseur de radars (danger pardon) le plus fiable (encore prouvé par auto plus récemment). On risque de se retrouver emputé des alertes de risque de contrôle de manière démesuré car personne ne sait ce qu'il y aura dans la loi. Les décisions se font actuellement en douce avec les élections...

Il faudrait que la communauté se soulève un peu comme il y a 4-5 ans pour protester contre cette loi, ou au moins avoir des garanties que ce ne soit pas utilisé tous les 3-4 matin inutilement...
max242
max242
Modérateur
Platine

903 messages
Inscrit le mercredi, 16 Avril 2014

le samedi, 06 Mai 2017 à 17:14

Bonjour,

Auto Plus vient de publier un article sur l'interdiction des avertisseurs Coyote : "Comment l'Etat veut museler Coyote".

Voici le projet de Décret que le journal s'est procuré:
Objet : interdiction de diffuser tout message de nature à signaler les forces de l'ordre dans des périmètres définis par ces autorités.

Entrée en vigueur : [...] (la date n'est pas indiquée ; mais fixée par l'article 2, non visible)

Notice : le présent décret vise à interdire la diffusion au moyen d'un service électronique d'aide à la conduite ou à la navigation de tout message ou indication, communiqué par les utilisateurs de ce service, susceptible de nuire à l'efficacité des opérations de police administrative de sécurité routière ou des opérations de police judiciaire dans ces périmètres. Ces périmètres, communiqués aux exploitants de ces services électroniques, seront ceux où auront lieux des contrôles sensibles, notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ou la criminalité organisée, d'actions sécurité routière, de la recherche de détenus évadés ou de personnes enlevées [...]

Il semblerait que les actions de sécurité routière évoqués par cet arrêté concernent uniquement l'alcool et les stupéfiants (drogues). Donc à priori pas d'inquiétude sur les contrôles de vitesses, le signalement de radars (fixe ou mobile) serait toujours autorisé sur Coyote (à moins qu'ils mettent un contrôle stup. en même temps ?).
Apparement la sécurité routière ferait des concessions pour justifier les nouveaux radars installés.
Toutefois Auto Plus rappelle que le futur décret R 131-1 ne détaille pas les actions de sécurité routière, et craint que la vitesse ne soit ajoutée aux mesures d'interdiction de signalement.

Il y aurait aussi une confirmation du style :
Ces périmètres ne pourront s'étendre sur plus de 20 km. L'interdiction ne pourra pas dépasser 24 heures.

En pratique, les forces de l'ordre auraient une application qui permettrait de faire une demande au ministère de l'intérieur d'interruption provisoire des signalements (dates, heures, lieu) ; ce dernier valide ou non la demande qui serait ensuite envoyée à Coyote & co. pour bloquer les alertes sur les terminaux.
Apparement Auto Plus indique que le projet est complexe techniquement et qu'il ne verrait pas le jour prochainement.

Après je ne pense pas que tout cela se fasse réellement et que Coyote soit illégal, surtout en pleine période électorale. Il y aura de la fronde et des manifestations comme en 2012.
Créateur du site divertir.eu
maxsifo
maxsifo
Bronze

9 messages
Inscrit le vendredi, 28 Avril 2017

le vendredi, 08 Septembre 2017 à 17:11

Décret anti Coyote : l'Europe laisse faire la France

Fin avril on découvrait que le gouvernement avait transmis à Bruxelles un projet de décret visant à museler les avertisseurs de radars et les gps, afin qu'ils ne puissent plus signaler les zones de police sensibles : lutte contre le terrorisme, recherche de personnes enlevées, actions de sécurité routière...
La commission européenne et les états membres disposaient de 3 mois pour bloquer le projet s'ils étaient opposés. Selon les infos d'Auto Plus, personne n'a réagi, donnant le feu vert à la France. Avant l'entrée en vigueur il ne reste plus qu'à régler la partie technique pour brider ponctuellement les appareils embarqués.
Auto Plus n°1513 - 01/09/2017Avertisseur bientôt muet ?
C'est le but du décret : interdire aux fournisseurs d'infos des avertisseurs et GPS de signaler certaines zones de police.

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.