Publicité

Vincent Message gagne le Prix Orange du Livre 2016

max242
max242
Modérateur
Platine

903 messages
Inscrit le mercredi, 16 Avril 2014

le vendredi, 10 Juin 2016 à 14:48

Le Prix Orange du Livre a élu Vincent Message pour son roman Défaite des maîtres et possesseurs aux éditions du Seuil. L'écrivain remporte ainsi la 8ème édition littéraire.

Le Prix Orange du Livre récompense, depuis 2009, une œuvre littéraire écrite en français et publiée entre le 1er janvier et le 31 mars de l’année en cours. Il se distingue par la mixité des votants : personnalités du monde littéraire et artistique, libraires et internautes.

Le jury de cette 8ème édition est composé de Fanny Chiarello (lauréate 2015), Emilie de Turckheim, Philippe Jaenada, Hippolyte Girardot, Nathalie Iris (librairie Mots en marge à La Garenne Colombes), Corinne Dalloz (librairie polinoise à Poligny) et de sept lecteurs issus de la communauté du site lecteurs.com .
Parmi les vingt-huit ouvrages choisis par le jury fin mars, cinq romans ont été retenus début mai et proposés au vote du public du 4 au 29 mai sur le site lecteurs.com

Vincent Message concourait face à Lucile Bordes, 86, année blanche, Liana Levi ; Laurence Cossé, La Grande Arche, Gallimard ; Sylvain Pattieu, Et que celui qui a soif, vienne, Rouergue ; Catherine Poulain, Le Grand Marin, L'Olivier.

Défaite des maîtres et possesseurs de Vincent Message, éditions du Seuil
Vincent Message est né en 1983. Paru au Seuil en 2009, son premier roman Les Veilleurs a connu un important succès critique et public. Il a été récompensé par le Prix Laurent-Bonelli Virgin-Lire et le Prix littéraire de la Vocation.

Son livre : Iris n'a pas de papiers. Hospitalisée après un accident de voiture, elle attend pour être opérée que son compagnon, Malo Claeys, trouve un moyen de régulariser sa situation. Mais comment s'y prendre alors que la relation qu'ils entretiennent est interdite ?
C'est notre monde, à quelques détails près. Et celui-ci, notamment : nous n'y sommes plus les maîtres et possesseurs de la nature. Il y a de nouveaux venus, qui nous ont privés de notre domination sur le vivant et nous font connaître un sort analogue à celui que nous réservions auparavant aux animaux.
Avec cette fable brillante, dans la lignée d'un Swift ou d'un Kafka, Vincent Message explore un des enfers invisibles de notre modernité.
Créateur du site divertir.eu

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.