Publicité

Vers des sanctions du CSA pour Touche pas à mon poste ?

Le conseil supérieur de l'audiovisuel tappe du point sur la table contre C8. Dans la ligne de mire du CSA : plusieurs séquences de Touche pas à mon poste. Plusieurs décisions ont été prises et une procédure de sanction a été engagée contre la chaine.

Le CSA a pris 3 décisions, en lien avec 3 séquences diffusées. Cyril Hanouna avait alors créé la polémique et provoqué de nombreux signalements de téléspectateurs.

1/ Echange entre Cyril Hanouna et Mathieu Delormeau. Il avait qualifié son chroniqueur de "bouffon", de " pleureuse", et lui avait conseillé de "fermer sa gueule", le 27 septembre 2016. Un manque de retenue qui a conduit à une situation humiliante selon le CSA, qui s'inquiète de l'impact de tels propos sur le jeune public. Par l'intermédiaire d'une mise en garde, la chaine doit rester vigilante.

2/ Le baisé de Jean Michel Maire sur le décolleté d'une jeune femme, lors des 35h de Baba, l'émission marathon de Cyril Hanouna diffusée en octobre. Pour le CSA, l'émission a véhiculé des préjugés sexistes et en apportant une vision dégradante de la femme. En cas de récidive sur un motif similaire, C8 s'expose à une procédure de sanctions.

3/ Le 3 novembre 2016, Cyril Hanouna prenait au piège ses chroniqueurs en caméra cachée. Il avait imaginé une mise en scène macabre, faisant croire à Mathieu Delormeau qu'un homme était mort. Il avait ensuite fait porter le chapeau à son chroniqueur pendant plusieurs heures. Le CSA considère qu'il y a un manquement au respect de la diginité humaine. En 2010, alors encore sous le nom de D8, la chaine avait déjà reçu une mise en demeure pour le même motif.

La chaine peut être sanctionnée, mais pas l'émission ou l'animateur. Ce dernier cas entraine l'ouverture d'une procédure, qui sera menée par un rapporteur indépendant. Il auditionnera les différentes parties avant de valider une sanction (lecture d'un message à l'antenne, suspension du programme, amende...).

Cyril Hanouna a réagit dans Touche pas à mon poste. "C'est une très bonne nouvelle pour nous, c'est ce qu'on voulait. On va être auditionné [...] pour dire ce qui c'est passé."

Pour Cyril Hanouna, l'ouverture de cette procédure sera l'occasion de s'expliquer devant le régulateur de l'audiovisuel. Il faudra néanmoins se montrer convaincant.

Il ne faut pas confondre émission de divertissement et droit de faire ce que l'on veut. Malheureusement compte tenu du succès de Cyril Hanouna et des revenus publicitaires générés par C8, l'animateur est peut être trop confiant sur le contenu et la durée de son émission.

Source : E1

Des sanctions appliquées à C8 pour Touche pas à mon poste

Mise à jour du 08/06/2017

Le CSA a pris pour décision le 7 juin d'appliquer des sanctions à C8, la chaine qui diffuse Touche pas à mon poste. Elle sera privée de 3 semaines de recettes publicitaires. Cela ne concerne que les pubs diffusées avant, pendant et après Touche pas â mon poste. Une sanction rare dans le milieu audiovisuel, qui prendra effet dès le 12 juin.

Cela concerne 2 séquences orchestrées par Cyril Hanouna. La première où Cyril Hanouna a fait porté le chapeau d'un meurtre simulé à Mathieu Delormeau en novembre 2016 (atteinte à la dignité humaine). La 2nde séquence est celle où Capucine Hanav touchait le sexe de Cyril Hanouna (non maitrise de l'antenne).

Le canular homophobe d'Hanouna n'est pas compris dans cette sanction. Mais les annonceurs commençaient à déserter, représentant un manque à gagner d'au moins 135000€/jour selon des analystes.

Mise à jour du 27/07/2017

Le 18 mai dans Baba Hotline, 718000 téléspectateurs regardent Cyril Hanouna en train de piégier des gens dont des homosexuels. La séquence choque sur les réseaux sociaux et 47000 signalements ont été faits au CSA (plus qu'en 2016 toutes chaines confondues avec seulement 37000 signalements).

Le collège du CSA s'est réuni et a décidé une amende de 3 millions d'euros contre la chaine C8. 6 personnes sur 7 ont participé aux délibérations (le minimum étant de 4 voix). La décision est établie sur le rapport d'un magistrat indépendant.
Des excuses avaient été faites sur le plateau et dans l'émission, la suppression du replay et l'invitation d'associations LGBT. La sanction préconisée était une semaine de suspension, le CSA a préféré transformer celle ci en numéraire (1 semaine de pub pour l'émission valant 3 millions d'euros). L'interdiction d'antenne aurait pu passer pour une censure.

Depuis 2015, ce sont 16 dossiers contre Touche pas à mon poste ont été examinés et de nombreuses phases de dialogue avaient eu lieu.
La chaine a toutefois indiqué vouloir faire un recours contre la sanction du CSA.

Maxime Lopes sur Google+

C8

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

pasdrôle3384
  • 1. pasdrôle3384 | mercredi, 31 Mai 2017
Mme la Ministre a reçu M.Hanouna qui est surtout un sinistre personnage...absolument pas drôle.Mme la Ministre s'est donc mise au niveau de M.Hanouna.Cela est navrant,pour ne pas dire davantage.Toutes les formes de distraction,d'amusement,de détente,de culture sont recevables dans notre république dès lors que la bêtise,l'abaissement moral,l'incitation à la haine,à la détestation des autres ne sont pas systématiques.Que le gouvernement français accorde une légitimité à la bêtise épaisse a quelque chose de scandaleux quand tant de créateurs de toutes sortes peinent à se faire connaître,à sortir de l'ombre.Tout cela sonne comme une insulte pour tous ceux qui aiment les humoristes et l'humour.

Ajouter un commentaire