Publicité

Stupéfiant : l'émission culturelle de France 2 animée par Léa Salamé

France 2 va lancer son nouveau magazine culturel, Stupéfiant, en 2ème partie de soirée. Présentée par Léa Salamé, c'est un vrai pari pour la chaine alors que les émissions de culture ont du mal à convaincre les téléspectateurs.

On avait découvert Léa Salamé dans l'exercice de l'émission de débat (itélé), on l'a connu pendant 2 saisons en temps que polémiste dans On n'est pas couché, on la découvre depuis quelques semaines comme intervieweuse politique ; elle est maintenant aux commandes de ce programme hebdomadaire. Elle va devoir mettre en valeur la culture à un crénaux horaire compliqué : 22h40. D'autres programmes culturels de France 2 s'étaient déjà cassé la figure à cet horaire.
Léa Salamé reste néanmoins optimiste.

L'animatrice a composé un sommaire audacieux pour son 1er numéro : Alain Delon à Palerme sur les lieux du tournage du Guépar, le plasticien Capur et le portrait d'une mescène. Le ton sera plus moderne que ce qui était présenté jusqu'à maintenant. Stupéfiant offrira un regard asséré, détonnant et mordant sur l'actualité culturelle. La promesse est de faire un magazine accessible et addictif.
La société de production Bangui (Yann Barthès) est aux commandes ; elle produit actuellement Quotidien sur TMC.

Pour Léa Salamé, ce n'est pas du divertissement ; c'est de la culture, bien que ça ne marche pas à la télé. C'est un pari pour l'équipe d'essayer de faire quelque chose d'intelligent, haut de gamme et populaire. Les reportages longs permettront de faire la différence. Contrairement à avant où il y avait des chroniqueurs qui donnaient leurs avis, il y aura dans Stupéfiant beaucoup d'images. Pour Léa Salamé, la culture c'est une drogue dure.

La culture à la télé a du mal à prendre. Semaine première, Avant critique, Vous aurez le premier mot, Semaine littéraire, Grand public... autant d'émissions qui ont finit au placard. La question est de savoir si la télé est encore le bon vecteur pour parler de cinéma, musique ou d'art. Certains essaient encore de relever le défi ; ce sera le cas prochainement sur C8 avec Pop up. L'essentiel, c'est l'image relayée, ce que la chaine publique ne peut refuser.

Maxime Lopes sur Google+

France 2

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire