Publicité

On n'est pas couché sur le déclin ?

La saison d'On n'est pas couché vient de se terminer sur France 2, avant un retour le samedi soir à la rentrée prochaine. Cette saison c'est terminée en demi teinte. Quel bilan pour le talk show le plus populaire de la 2 ?

Le talk show du samedi soir enregistre son plus mauvais bilan depuis sa création : 1,3 million de téléspectateurs en moyenne. Cela représente 19% de part d'audience sur la saison 2016/2017 ; l'émission enregistrait 22% de part d'audience ces dernières années soit 3 points de moins. On pourrait imaginer que c'est un phénomène d'usure naturel après 11 années d'antenne, que l'émission a fait son temps. Laurent Ruquier n'est pas de cet avis et avance d'autres explications.
Pour l'animateur le replay attaque les chiffres en linéaire. Avec la diffusion tardive d'On n'est pas couché, les gens regarderaient d'avantage l'émission en replay. Il s'agirait d'une baisse mécanique des audiences, malgré le fait qu'On n'est pas couché est l'émission la plus regardée à la demande pour le groupe France Télévisions. Pour expliquer cette érosion, Laurent Ruquier met en avant le programme avant lui (le lead in). Les programmes du prime ont baissé eux aussi et On n'est plus couché ne bénéficie plus de cette rampe de lancement. The Voice terminait également plus tard, obligeant les téléspectateurs à prendre le train en marche.

Il y a un peu de dénie dans son analyse. On était sur une année électorale (présidentielles et législatives), qui aurait pu servir de booster. L'effet escompté ne s'est pas produit, ou dans le mauvais sens ; avec ces accrochages avec certains candidats début avril (mépris de classe de Philippe Poutou agaçant les téléspectateurs). L'émission a perdu sa capacité à faire le buzz ou à ses dépens avec la gaffe de Vanessa Burggraf face à l'ancienne ministre de l'éducation nationale sur la réforme de l'orthographe qu'elle n'a jamais menée.
On retrouve aussi un manque de renouvellement : le concept de l'émission n'évolue pas. On n'est pas couché mise seulement sur la qualité des invités et la verve des chroniqueurs. Le choix de casting avec le remplacement de Léa Salamé par Vanessa Burggraf a été mis en question par certains experts.

Pour la rentrée 2017 Laurent Ruquier prévoit seulement un petit lifting avec un changement de rythme sur les invités. Pour le reste l'émission ne connaitra pas de changement, la longévité d'On n'est pas couché est une preuve suffisante de son succès et de l'efficacité de sa formule.

Maxime Lopes sur Google+

France 2

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Lyne roy
  • 1. Lyne roy | dimanche, 17 Septembre 2017
Cette emission c de la provocation. Ruquier jouit, ( l' hypocrite de service à la solde de Barma) un voyeur qui se" réjouit " de l attitude odieuse de Moix qui n a aucun respect pour les invités. Facile quand on prépare son émission d avance avec ses notes en mains et un micro qu on monopolise. M comme m****, (1ere lettre de votre nom) c à cela que vous ressemblez ! en plus que vous êtes moche physiquement, votre attitude l est tout autant. C ce qu on appelle de la frustration. Traiter un grand comédien, grand homme de théâtre comme F Huster, démontre votre mal être. Étonnamment, vous vous vantez de dire aux invités, attendez lorsque vous serez à ce fauteuil ! ...vous prenez vous pour le kapo de service ? On sait bien que votre paye en dépend, ce qui est navrant, c que vous y prenez 1 malin plaisir. Probablement + fort depuis le départ de vos collègues. Puis Arrêtez d interrompre les invites, manque de civisme total ! Un conseil : consulter un psy, vous aiderait à faire la paix avec vs même

[Edit CM: ce commentaire a été modéré, car il contenait des termes inadaptés aux cgu]

Ajouter un commentaire