Publicité

La chaîne Numéro 23 risque d'être supprimée par le CSA

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a annoncé hier qu'il pourrait supprimer la chaine de la TNT Nº 23 d'ici fin juin 2016. Il s'agit d'une chaîne récente qui avait reçu l'autorisation d'émettre en 2012.

A l'époque, le CSA avait accordé une licence gratuite à la chaîne, comme il est d'usage pour les autres chaines de la TNT.
L'autorité administrative avait alors été séduite par le cahier des charges proposé par Numéro 23, axé essentiellement sur des programmes de diversité.

Aujourd'hui la situation est toute autre. Le CSA se sent floué sur de nombreux points. Selon lui Nº 23 ne respecterait pas ce cahier des charges, en diffusant par exemple des émissions de tatouages.
D'autre part les actionnaires de la chaîne seraient prêt à la revendre au groupe Next Média TV (propriétaire de BFM TV, RMC Découverte) pour la somme de 88 millions d'euros environ.

Au regard de la situation, le CSA n'apprécie guère le projet de revente "pour les profits et intérêts des dirigeants" en soulignant que la licence pour émettre était gratuite. Pour certaines personnes c'est considéré comme se faire de l'argent sur le dos de l'état, surout à si brève échéance. Numéro 23 avait par ailleurs signé des accords jusqu'en 2018/19.
Nº 23 se défend de la faiblesse du marché publicitaire.

Alain Weill, président de NextRadioTV (futur repreneur), a indiqué qu'il était rassuré sur le fait que la chaine Numéro 23 ne cessera pas d'émettre. Selon lui l'actuel président de la chaine aurait la volonté de se mettre en conformité avec les recommandation du CSA.

Le CSA laisse jusqu'au 30 juin 2016 pour que les dirigeants revoient leurs positions.

Maxime Lopes sur Google+

TV

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire