Publicité

10 ans BFMTV

BFMTV a été lancé le 18 novembre 2005 à 18h. La chaine a grandement révolutionné notre manière de consommer l'info. En 10 ans, BFM est devenue la 1ère chaine d'infos de France.

Ruth Elkrief était présente au lancement pour présenter le 1er JT. Certains experts ne pensaient pas, à l'époque, que la chaine prendrait une telle importance avec ses faux décors et ses fonds verts. Mais l'ambition et le travail des équipes a fait que BFMTV est devenue nº1 des chaines d'info, comme le média de référence.

Ruth Elkrief rappelait cette semaine qu'elle ne savait pas où elle était, mais les journalistes savaient où ils voulaient aller.
La journaliste avait le trac pour le lancement, avec notamment un direct depuis Bagdad.

Depuis la chaine s'est améliorée avec par exemple des décors.

BFM TV a révolutionné le traitement de l'info en direct et en continu. Auparavant, les infos étaient cantonnées aux JT de 13h et de 20h.

En 2005, BFM TV terminait le bouclage des nouvelles chaines télés sur la TNT. C'était un changement majeur en passant des 6 chaines (dont 5 gratuites) à 18 en 15 ans.

Rappelons que iTélé, sa concurrente, existait déjà à l'époque.

La chaine a aussi modifié le traitement de la politique. Si certains hommes politiques avaient peur au départ, les journalistes amblématiques comme Olivier Mazerolle ont su les mettre en confiance.
Certains journalistes avaient déjà une solidd expérience (TF1, LCI, RTL). Au final les personnalités politiques ont apprécié le traitement de l'actualité, car ça les a rapproché des citoyens.

La réactivité est au coeur du dispositif BFMTV. Les décrochages en direct en font un point fort. L'un des premier exemple marquant est l'affaire DSK.

Sur des grands sujets d'informations, BFMTV est le média réference ; comme par exemple lors de l'affaire Merah avec 40% de part d'audience.
Cela devient le réflexe d'actu pour les téléspectateurs.

A lire pour prolonger l'expérience :
Priorité au direct : dans les coulisses de la chaine d'infos
de Guillaume Dubois (directeur général de BFMTV).
Editions Plon

Guillaume Dubois rappelle que le direct continu permet cette réactivité, même quand il ne se passe rien. Cela permet des décrochages rapides en cas d'évènements majeurs. Le directeur général précise que les téléspectateurs se renouvellent tous les 1/4h.

BFMTV aura cependant été à l'origine de couacs lors de ses directs. Ce fut le cas lors de l'annonce de l'interpélation de Merah alors qu'il était toujours retranché chez lui en 2012 ; ou encore l'annonce de la planque dans l'hyper casher lors de la prise d'otages de janvier 2015.

Maxime Lopes sur Google+

TV

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire