Publicité

Manifestations au Brésil à l'aube de l'ouverture de la Coupe du Monde

Alors que le Brésil accueillera la Coupe du Monde 2014 dans quelques jours (match d'ouverture le 12 juin), des grèves et des manifestations à répétition ont lieu dans le pays.
Le coût prohibitif du mondial de foot est notamment en cause, alors que de nombreux brésiliens vivent dans la misère.

São Paulo a enregistré vendredi 344 kms de bouchons suite à une grève des compagnies de transports publics débutée 3 jours plus tôt. La ville compte plus de 20 millions d'habitants. Les conducteurs revendiquaient une hausse salariale de 10%.
Les employés du métro doivent se réunir cette semaine pour savoir s'ils reconduisent ou non la grève.

Le même jour 3000 enseignants ont manifestés devant la mairie de la ville.

La manifestation de vendredi dans les favelas a fait un flop en raison des unités de police chargées de ramener le calme dans ces quartiers défavorisés.

Trois semaines avant l'ouverture du mondial, c'était les policiers qui manifestaient notamment en raison du manque de personnel pour sécuriser la population et les touristes durant le mondial selon les policiers. Ces derniers réclament plus de moyens.

Ce ne sont pas les seuls évènements qui frappent le pays. Le 6 mai dernier, les employés municipaux de Belo Horizonte (une ville qui accueillera la coupe du monde) ont manifestés pour avoir une revalorisation salariale de 15%.

Globalement une partie de la population se plaint des difficultés pour se loger et s'alimenter, alors que des sommes colossales ont été investi dans l'organisation de la Coupe du Monde.
Une partie des travaux n'étant d'ailleurs pas terminé, certains doutes planent sur la finalisation de certains stades.

Une majorité de brésiliens ne pourront pas assister aux matches en raison de places vendues à des prix prohibitifs.

Maxime Lopes sur Google+

Foot

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire