Publicité

Nicolas Koretzky : son spectacle Point de rupture

Nicolas Koretzky actuellement à l’affiche du  spectacle Point de Rupture au théâtre de l’Archipel. 
C’est dans le cinéma que débute sa carrière, repéré à l’âge de 17 ans dans les Ritals au côté de Benoit Magimel. Il a depuis eu l’occasion d’être devant les caméras de réalisateurs de renom tels que Mathieu Kassovitz, Daniel Cohen ou encore Arnaud Desplechin et Sophie Marceau.

Nicolas Koretzky (crédit : Nathaniel Goldberg)

Crédit photo : Nathaniel Goldberg

C’est avec Point de rupture que Nicolas Koretzky est de retour sur les planches parisiennes.
C’est de façon engagée qu'il aborde des sujets qui nous concernent tous : L’environnement, le bien-être, l'évolution de la société... Parfois corrosif, il nous emmène avec lui dans sa réflexion et son humour ravageur.

La pièce Point de rupture de Nicolas Koretzky est à voir au théâtre de l'Archipel (Paris) les mercredi et samedi à 19h jusqu'au 28 avril 2018.
Places disponibles dans les principales billetteries.

Note d'intention de la pièce Point de rupture

Point de rupture raconte avec humour le parcours du jeune Noé. Un parcours initiatique qui le mènera de la colère à l’amour au fil de ses rencontres et de ses expériences.
Il est question ici de trouver sa vraie nature, de ne plus être dans le jugement et surtout de remettre en cause notre système de croyance.

Si l’on part du principe que le monde dans lequel on vit est le reflet de nos croyances et de nos pensées, il en va de la responsabilité de chacun de transformer la donne et de construire un monde nouveau.

Depuis des siècles nous avons pu constater que l’action, la révolte ou la guerre ne change rien. Confier notre pouvoir à un tiers, voir en l’autre la cause de nos problèmes, chercher à l’extérieur les solutions, l’approbation ou la reconnaissance ne mène qu’à une quête sans fin d’un bonheur qui est pourtant à portée de main.

Faut-il changer le monde ? Faire une énième révolution ? Remplacer une civilisation par une autre ? Ou bien faut-il aller chercher en nous ce qui nous tient tous en vie et que nous semblons avoir oublié ?
On continue comme ça ou on commence à croire à autre chose ?

Nicolas Koretzky.

A propos de Nicolas Koretzky

Formé par Jonh Strasberg et Sarah Eigerman, Nicolas Koretzky démarre sa carrière d’acteur à l’âge de 17ans sous la direction de Marcel Bluwal dans les Ritals d’après Cavanna au côté de Benoit Magimel avant d’être repéré par Arnaud Desplechin pour son premier film La vie des morts. Il enchaine rapidement les tournages pour la télévision et le cinéma où il incarne le rôle marquant de Momo dans le film culte Le péril jeune de Cédric Klapisch. Au cinéma on l’a vu notamment dans les films de Matthieu Kassovitz, Pierre Salvadori, Frederic Forestier, Daniel Cohen, Pascal Bonitzer et plus récemment Sophie Marceau et Régis Roinsard.

A la télévision il a participé a de nombreux téléfilms et séries parmis lesquels on peut noter entre autre : Resistances, Flics, Les invincibles, Innocent%. Il a également réalisé plusieurs court-métrages ainsi qu’un documentaire, des making-off pour le cinéma et des campagnes publicitaires.

Au théâtre il est le co-auteur de Rose qu’il a joué à la comédie de Paris et en tournée ainsi que d’un one man show intitulé « on man violent » co-écrit avec Franc Lee Joseph. Depuis avril 2017, il joue en tourné une adaptation de Don Quichotte mise en scène par Denis Chabroullet pour la compagnie de la Mezzanine. Il a également mise en scène Road movie de Goedfrey Hamilton au Sudden thêatre et au thêatre du Marais interprété par Jérôme Pradon. En octobre 2017 il a créé sa nouvelle comédie À poils et sans écailles co-écrite avec Clémence Schreiber à la comédie des suds à Marseille qu’il joue actuellement en tournée.

Depuis septembre 2015 il joue son seul en scène Point de rupture co-écrit avec Franck Lee Joseph et mise en scène par Thierry Harcourt au théâtre du gymnase, au théâtre de la boussole, au théâtre du marais puis au festival off d’Avignon 2017. Le spectacle sera repris en 2018 au théâtre de l’Archipel puis à nouveau à Avignon en juillet.

Maxime Lopes sur Google+

Spectacle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire