Publicité

La troupe du Chaudron de la sorcière réinterprète Grimm

A Berlin, la troupe de théâtre Le chaudron de la sorcière réinterprète les contes des frères Grimm depuis une dizaine d'année. Le répertoire des comédiens n'est pas destiné qu'aux enfants, les adultes aussi ont droit à leur version ; parfois plus osée mais toujours avec beaucoup d'humour.

"Tu sais quoi ? Je vais me faire une paire de gants avec ta fourrure !" s'exclame le chasseur face au lapin.

Ces blagues là ne font pas peur, au contraire tout est fait pour que le public rigole. La troupe du Chaudron de la sorcière s'est fait un nom avec ses pièces réinterprétées des frères Grimm.

La troupe cherchait des textes courts et elle a pensé aux contes, car ils sont toujours le mirroir de la réalité. La mise en scène est propre au Chaudron de la sorcière : 2 comédiens chevronnés qui déclament le texte original des frères Grimm.

Les acteurs ne boudent pas l'ironie et font un clin d'oeil à l'actualité. Avec humour, ils transposent des contes vieux de 200 ans dans notre époque, sans le trahir pour autant.

Devenir un héro, le bien qui triomphe toujours, espérer une contrepartie face à la bonne action : toutes ces choses de tous les joursse retrouvent dans les contes. Cela permet de rappeler aux gens qu'il existe des histoires se terminant bien.

Plus les temps sont durs, plus nous avons besoin de contes. Il n'y a pas que les enfants qui transposent avec les personnages, les grands aussi.
Pour le comédien Roger Jahnke, pouvoir redevenir enfant et vivre en tant qu'adulte et avec d'autres adultes toutes ces histoires avec ces personnages de conte permettrait de surmonter avec plaisir les problèmes.

Le soir les représentations sont réservées aux grands. L'occasion de voir une vision toride du Petit chaperon rouge.

Depuis 11 ans, la troupe du Chaudron de la sorcière interprète les contes de Grimm.
A voir actuellement au Palais des Glaces de Berlin.

Maxime Lopes sur Google+

Spectacle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire