Publicité

L'École des Femmes au théâtre Déjazet

La comédie ballet lyrique L'École des Femmes est à Paris au Théâtre Déjazet à partir du 01 décembre 2018 !
Profondément contemporain, ce chef d’œuvre de Molière parle de la place des femmes et du détournement de la religion et de concepts moraux à des fins personnelles. Nicolas Rigas, le metteur en scène, donne ici à l’intrigue amoureuse entre Arnolphe et Agnès une tournure nouvelle réunissant le Théâtre, L’Opéra et la Farce.

L'école des femmes

"Épouser une sotte est pour n'être point sot" - Acte 1, scène 1

Pour donner vie à ce chef d’œuvre, Nicolas Rigas nous plonge dans un
univers où se mêlent le Théâtre, la Farce et l’Opéra.

Arnolphe, riche bourgeois, n’a qu’une hantise : se marier à une femme qui le fasse cocu.

Pour remédier à cela, il a élevé à l’écart du monde et dans l’ignorance la plus totale une jeune demoiselle, de plus de vingt ans sa cadette, dans l’espoir d’en faire une épouse « modèle ».

Mais les plans de notre homme ne se déroulent pas comme prévu, et lorsque l’Amour, sous les traits d’un jeune amant, frappe le cœur d’Agnès, Arnolphe découvre à ses dépendants « que jamais, par la force, on entra dans un cœur ».

Une nouvelle fois Molière nous offre une Comédie de génie. Il parvient, comme avec tous ses chefs d’œuvres, à mettre en scène toutes les facettes de notre humanité si complexe, et à nous en faire rire ! Il nous parle ici de la place des femmes, du détournement de la religion et/ou de concepts moraux à des fins personnelles, on y parle aussi d’orgueil, d’amour, de pouvoir, de mensonge, autant de thèmes et de sujets qui font de Molière notre contemporain.

La pièce L'école des femmes se jouera à partir du 01 Décembre 2018 au théâtre Déjazet pour 30 représentations exceptionnelles.

Le Mot du metteur en scène Nicolas Rigas

Molière a toujours marqué ma vie théâtrale et artistique. Je l’ai rencontré enfant à mes débuts sur scène, et je l’ai énormément côtoyé dans mon travail de metteur en scène.

Ce qui me fascine, c’est l’immense liberté de création que nous offrent ses œuvres tant du point de vue scénique que du point de vue de l’interprétation. Nous ressentons dans chacune de ses œuvres une réelle modernité, un regard vif sur l’Homme. Molière n’est pas une fenêtre sur le passé mais bien un philosophe de notre époque. "Il n'a pas attendu le mouvement "ME TOO" ou "Times Up" pour être du parti des Femmes."

Nous retrouvons aussi « l’homme de Spectacle », qui associait au théâtre, la musique, le chant, la danse, la farce... L’École des Femmes me donne, une fois encore, l’opportunité d’associer toutes ces facettes du spectacle vivant qui sont autant « d’outils » que j’utilise avec joie pour mes créations.

L’École des Femmes est bien évidemment une comédie mais comme dans le Misanthrope ou Don Juan, la trame, le fil conducteur de l’intrigue est tragique : Arnolphe ne sait pas aimer, ne sait pas se faire aimer et n’est pas aimé. Et c’est ce « mélange des genres » auquel Molière se confronte qui me touche plus particulièrement.

C’est tout naturellement que j’ai associé à cette œuvre l’opéra d’Offenbach : les Contes d’Hoffmann. J’ai retrouvé chez l’Arnolphe de Molière les traits des diables d’Offenbach avec leur amour jaloux et destructeur ; dans les différents personnages féminins de l’opéra (Olympia, "la poupée" ; Antonia, "la romantique" et Giulietta, "la femme libérée"), le parcours d’Agnès qui passe de l’innocence à la maturité; et dans Alain et Georgette, les personnages niais et loufoques des serviteurs de Spalanzani et Pittichinaccio.

C’est dans un élan de joie et de rires que se joue cette pièce comique qui aurait pu faire, à peu de chose près, une tragédie.

L'équipe

NICOLAS RIGAS - Arnolphe
MARTIN LOIZILLON - Horace
AMÉLIE TATTI / ANTONINE BACQUET - Agnès
ROMAIN CANONNE - Alain
JEAN ADRIEN - Georgette
SALVAORE INGOGLIA - Chrysalde
PHILIPPE ERMELIER /RAPHAËL SCHWOB - Oronte

Création Lumière - Jessy Piedfort / Direction Musicale - Jacques Gandard / Costume et Décors - Théâtre du Petit Monde / Diffusion- Philippe Branet.

Martin Loizillon / Horace

Formé au Théâtre du Petit Monde de Roland Pilain par Nicolas Rigas dès l'âge de 10 ans, il suit également une formation de théâtre en anglais au « Steppenwolf Theater » à Chicago (2004) et intègre ensuite le Conservatoire National (CNSAD), il travaille auprès de Philippe Torreton, Daniel Mesguish, Philippe Duclos et Nada Strancar. Il joue de nombreux rôles au théâtre, au cinéma et à la télévision. Il travaille également avec de grands noms du cinéma (Michèle Laroque, Raoul Ruiz, Volker Schlöndorff, Olivier Assayas, Romain Duris, Pierre Niney, Lambert Wilson) et participe à de nombreux projets pour la télévision notamment Maison Close sur Canal Plus et Un Village Français sur France 3, où il interprète un des rôles principaux. Il a été Révélation César et prix d'interprétation masculine au Festival International de Bombay pour son rôle dans le film Fever de Raphaël Neal.

Antonine Bacquet / Agnès

Musicienne par passion, formée au chant lyrique au CRR d’Aubervilliers et au Centre de Musique Baroque de Versailles, elle chante dans l'Ensemble Vocal Aedes, chez Les Musiciens du Louvre, Les Talents Lyriques et Pygmalion. Elle est soliste dans Didon et Enée, Le Dialogue des Carmélites, Roméo et Juliette, Orphée aux Enfers, Les Mousquetaires au Couvent, Cosi Fan Tutte. Elle se produit régulièrement avec la Cie L’Envolée Lyrique, Comédiens et Compagnie et Les Monts du Reuil. Elle collabore avec le Trio Pantine dans un spectacle musical autour de Baudelaire, Invitation au Voyage, et forme un duo, Les Promeneurs, avec son guitariste Clément Latour. Elle intègre la troupe du Théâtre du Petit Monde en 2014 dans le rôle de Cathos dans Les Précieuses Ridicules.

Amélie Tatti / Agnès

Titulaire d’une licence en Musicologie, Amélie Tatti est boursière de l'École Normale de Musique de Paris depuis 2015 et étudie avec Daniel Ottevaere.
Sur scène, elle interprète plusieurs rôles mozartiens comme Susanna dans Les Noces de Figaro, Despina dans Così fan tutte, Zerlina dans Don Giovanni, Papagena dans La Flûte enchantée, ainsi qu'Amour dans Orphée et Eurydice de Gluck.
Récemment, elle a interprété le rôle-titre de Zémire et Azor de Grétry avec l'ensemble Les Paladins-Jérôme Corréas dans une mise en scène de Mireille Larroche, et rejoint une tournée de l'Orfeo de Monteverdi produite par Les Bouffes du Nord dans le rôle de La Musica. Elle a aussi reçu aussi les encouragements de Rolando Villazón.

Jean Adrien / Georgette

Il découvre le spectacle enfant en interprétant des petits rôles pour l’Opéra de Dijon. Il se tourne vers la cascade et travaille pour le cinéma, la télévision et le spectacle vivant (Banlieue 13 de Luc Besson, Mafiosa, Un Village Français, Cloclo, Aladin...). C’est en travaillant avec le Maitre d’Armes François Rostain qu’il sera notamment la doublure cascade du chanteur international Placido Domingo au Théâtre du Châtelet. Comédien à Paris au Théâtre du Nord Ouest, il intègre en 2010 la troupe du Théâtre du Petit Monde.
En plus de son métier de comédien et d’acrobate, il écrit et réalise des fictions (longs métrages, courts métrages, web séries...). Sa dernière réalisation a été sélectionnée au festival de Luchon 2018.

Salvatore Ingoglia / Chrysalde

Sorti de la promotion de la classe libre de chez Florent 82/84, il travaille rapidement dans les grands théâtres français (Théâtre de la Porte Saint Martin, le Petit Gymnase, le Théâtre Marigny, le Théâtre Mogador, l’Olympia). Il a interprété Feydeau, Molière, Labiche. Il fait aussi de nombreuses apparitions sur le petit et le grand écran. Il a travaillé avec Michel Blanc, Patrice Lecomte, Brian de Palma. Il travaille avec la troupe du Théâtre du Petit Monde pour la première fois en 2009 dans le Misanthrope où il interprète avec beaucoup d’humour le personnage d’Oronte. Il a joué dernièrement dans la Cage de Walker Thierry, Train de Banlieue de David Friezman et un Amour de Swan de Marcel Proust.

Romain Canonne / Alain

Il commence sa carrière en tant que cascadeur au cinéma à l’âge de 18 ans dans Banlieue 13 Ultimatum, Hellphone, Les vacances de Mr.Bean... Il commence à jouer au théâtre en 2011 grâce au metteur en scène Nicolas Rigas du Théâtre du Petit Monde, qui l’emploie dans des rôles physiques et burlesques. En parallèle, Romain est aussi acrobate à l’opéra Garnier et Bastille. Il pratique également l’escrime avec le maître d’armes et régleur de cascade François Rostain, ce qui lui permet de jouer notamment en tant qu’escrimeur dans des comédies musicales au théâtre du Châtelet. Il a récemment interprété le rôle de Patrick Bateman dans la pièce American Psycho mis en scène par Stéphane Asnière. Depuis 2012, il pratique le Clown avec Fred Robbe.

Philippe Ermelier / Oronte

Après une formation tout à la fois éclectique et complète -des cours de Jean-Laurent Cochet à... l’école Boulle ! Philippe Ermelier travaille sa voix avec Jean-Marie Siougos et Suzy Sach, ce qui le mène au Cnipal, où il rencontre Rita Streich puis à l’École de chant de l'Opéra de Paris dans la classe de Michel Sénéchal. Son vaste répertoire s'étend du baroque aux grands Opéras classiques qu’il chante dans les plus grandes maisons (L’Opéra Royal de Wallonie, l’Opéra de Monte Carlo, Marseille, Toulon, Nice, Avignon,...).
Il a chanté tout récemment le Geôlier au côté de Roberto Alagna, à l’Opéra de Marseille, dans Le Dernier Jour d’un Condamné qui a reçu un franc succès auprès du public et de la presse. Metteur en scène il créé de nombreux spectacles.

Raphaël Schwob / Oronte

Fort d'une double formation de comédien et de chanteur, il se produit régulièrement au théâtre notamment dans le répertoire classique (Béralde dans le Malade Imaginaire, Philinte dans le Misanthrope, Cléante dans le Tartuffe, Pyrrhus dans Andromaque...), sur des scènes lyriques (La Vie Parisienne d'Offenbach, Iphigénie en Tauride de Glück, Mam’zelle Nitouche d’Hervé...) et pour des concerts en Europe ( Concerts d’airs d’Opéra en Allemagne, Concert de musique sacrée à Lyon, Concert franco-russe à Paris...). Il a interprété tout récemment Le Savetier dans l’Opérette le Savetier et le Financier en tournée dans toute la France et Jodelet dans les Précieuses Ridicules de Molière au Château d’Offin...

Spectacle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire