Publicité

Interview : Olivier Sauton interprète Fabrice Luchini

Découvrez l'acteur, metteur en scène et professeur Olivier Sauton. Fan de Fabrice Luchini et ancien professeur, son spectacle Fabrice Luchini et moi lui est consacré.
Fabrice Luchini deviendra le professeur d'Olivier Sauton à 20 ans et en seulement 3 cours lui donnera ses leçons de vie.

Olivier Sauton

- Pouvez-vous vous présenter ?
Olivier Sauton, auteur metteur en scène interprète professeur de théâtre, et surtout promeneur. 
37 ans, et hâte d'en avoir plus. 
Nationalité : langue française. 
Sexe : passionnément.

- Vous démarrez votre carrière artistique grâce à Fabrice Luchini qui est votre idole. Qu'incarne-il pour vous et pourquoi vous être ainsi tourné vers l'univers théâtral ?
Fabrice Luchini est l'acteur qui m'a donné envie de faire ce métier. Adolescent, j'étais déjà fasciné par son pouvoir d'hypnose vocale. Quand il parle, on l'écoute ; et quand il se tait on attend qu'il parle. C'est le Roi de la parole et le Maitre du silence. Il a été et est l'un de mes meilleurs professeurs de Français : son talent est tel pour interpréter les grands Auteurs qu'il donne envie de les lire. c'est mon Maître, mon modèle, tous les jours depuis plus de vingt ans il vit à mes côtés et pourtant, je suis hétérosexuel.
Je me suis dirigé vers l'univers théâtral car à 20 ans, pour la première fois de ma vie, je suis allé au théâtre et cela a été une révélation. j'ai su que je me lancerai sur les planches, que j'en ferai ma vie, avec réussite ou non. 

- Votre premier spectacle Fabrice Luchini et moi lui est consacré, est-il possible de nous en parler ?
C'est l'histoire d'Olivier Sauton, jeune homme rêvant de devenir comédien vedette, inculte mais non sans esprit, qui rencontre par hasard Fabrice Luchini, son idole. Il lui demande alors d'être son professeur. Celui-ci accepte, à travers trois leçons de théâtre va surtout lui délivrer trois leçons de vie, et faire découvrir au jeune homme qu'au delà de la gloire et des Femmes, il y a l'Art. 

- Seul sur scène, vous interprétez pourtant deux personnages... le vôtre et celui de Fabrice Luchini.
Je joue les deux personnages, c'est à dire que j'incarne à la fois Fabrice Luchini et ce jeune homme. Plus qu'un seul en scène, c'est une pièce de théâtre à deux personnages jouée par un seul comédien. C'est un exercice périlleux, car le public doit vite oublier qu'il n'y a qu'un seul comédien sur scène, mais voir les deux personnages distinctement. Ainsi, à chaque fois que je change de personnage (et j'en change très souvent, puisqu'ils dialoguent donc s'interrompent, se répondent) je dois changer de voix, de posture, de faciès, et de pensée. C'est un challenge très excitant, qui réclame beaucoup de travail.

- Comment ses fantasmes influencent votre personnalité ?
Il est évident que le fait d'incarner Fabrice Luchini, de s'en imprégner, et dans sa gestuelle et dans sa pensée, m'influence mais cette influence remonte avant tout à Jean Laurent Cochet qui fut son professeur de théâtre et le mien. Ce grand Homme de théâtre imprime à tous ses élèves une diction, une approche des textes, un enseignement des Auteurs qui sont communs à tous les élèves qui sont passés dans son école. Alors, fatalement, je me réclame du même dogme que celui prêché par Fabrice Luchini, ayant le même Maitre.

- Les retours du spectacle sont plutôt positifs et il est même très apprécié par l'acteur. Vous devez être content...
Je suis ravi ! Le spectacle plait beaucoup, les gens rient, pleurent, écoutent, réfléchissent, ils passent par tout un panel d'émotions. Cela récompense le très gros travail d'écriture, de mise en scène et d'interprétation que ce spectacle requiert. C'est toujours très agréable de sentir que les gens vous sentent sincère dans votre démarche.

- Vous serez en juillet au festival d'Avignon, pas trop stressé ?
Je serai en Avignon cet été à 10h00 au théâtre des remparts et à 22h00 au théâtre des vents. Stressé ?! Au contraire, très excité ! Je vais jouer dans deux théâtres différents, deux représentations par jour…. c'est fatiguant, certes, mais c'est aussi extrêmement valorisant ! Cela veut dire que les gens veulent voir votre travail, suite au dernier Avignon où le spectacle avait fait parler de lui. Ce qui me stresse, ce sont plutôt mes plages de repos : j'irai en Avignon avec ma Fille qui aura un mois et demi, les nuits seront courtes !

- Avez-vous d'autres projets en cours ?
J’écris beaucoup, donc oui, j'ai pas mal de projets en cours mais par superstition et par discrétion, vous comprendrez que je ne préfère pas parler de ce qui n'est pas encore achevé. En revanche, je peux vous parler d'une pièce que j'ai co écrite Paris Barbès Tel Aviv  qui se joue tous les mercredi au théâtre de l'Archipel. Le public y rit beaucoup, et elle est jouée par trois anciens élèves de mon cours de théâtre. Justement celui ci me prend beaucoup de temps, j'ai une soixantaine d'élèves, qui m'apprennent quotidiennement à exiger plus de moi. J'adore mes élèves, j'adore mon cours, c'est mon fief. Et je les mets en scène dans divers spectacles, ça me prend de temps !

- Un dernier mot pour terminer ?
Un dernier mot ? Allez au théâtre... c'est mieux que tout.

Merci à Olivier Sauton de nous avoir accordé cette interview ! Sourire
Vous pouvez le retrouver sur sa page Facebook.

Fabrice Luchini et moi interprété par Olivier Sauton du jeudi au samedi à 20h et séance supplémentaire le samedi à 17h ; actuellement au théâtre de l'Archipel à Paris.

Maxime Lopes sur Google+

interview Spectacle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire