Publicité

Découvrez Queen Size avec Pika Matador

Imaginée par la danseuse et directrice artistique Pika Matador, en partenariat avec Weekidz Production, Queen Size est votre nouvelle folie branchée et extravagante du lundi soir.

Queen S. Pika Matador - by Karo Cottier

Crédit visuel : Karo Cottier

Voguant sur les thèmes du disco et de la mode, inspiré par les légendaires Studio 54 et le Palace, la Queen Size s'auto-proclame Nouvelle Reine des nuits parisiennes.

C'est dans le cadre du sublime Club 32, situé rue de Tilsitt à deux pas de l'arc de Triomphe, que se succèderont icônes de la mode, artistes et passionnés de disco dans notre lit Queen Size.
Chaque lundi (dès le 17 septembre 2018), le meilleur des années disco, jusqu'à nos jours, vous enchantera et estompera la réalité pour laisser place au rêve.

Interview avec Pika Matador

Pouvez-vous nous présenter la soirée Queen Size ? Comment l'avez-vous imaginée ?
J’ai imaginé cette soirée quand je me suis rendue compte que je m’ennuyais à Paris. Je suis quelqu’un de nostalgique, et j’ai toujours fantasmé sur le légendaire Studio 54 et sur le Palace ! Les gens s’amusaient vraiment à cette époque !
Nous avons perdu ce sens de la fête…
J’ai donc imaginé une soirée qui nous replongerait dans cet univers festif, drôle, chic et déjanté. Et voilà la Queen Size !

Quels ont été vos choix sur la partie musicale du spectacle ?
Le choix musical était une évidence.
Il n’y a rien de plus festif que la musique Disco !
Ce genre de musique qui vous fait danser et rire toute la nuit.

Je crois qu'un soin particulier sera apporté aux tenues lors des soirées, peut-on en savoir plus à ce sujet ?
Oui ! La musique Disco est extrêmement colorée. Le public du Palace à l’époque se déguisait, et beaucoup de personnalités qui ont créé la mode s’inspiraient de ces soirées.
Nous comptons bien faire la même chose ! Toute excentricité est bienvenue chez nous.

Comment avez-vous réussi à convaincre différentes personnalités de la mode et de la nuit pour participer à ce spectacle ? Les invités évolueront-ils dans le temps au fil des soirées ?
Je suis dans ce métier depuis 15 ans maintenant, et je compte parmi mes amis de nombreuses personnalités comme Arielle Dombasle par exemple qui sera présente le 17 septembre ou encore Marie Beltrami qui nous a permis de créer l’affiche sur son lit mythique !
Toutes les personnes que j’ai contacté ont trouvé le projet très drôle et sont très excitées à l’idée de venir.

Peut-on en savoir plus sur les répétitions et la préparation du spectacle ? Est-ce évident d'orchestrer tout cela quand il y a plusieurs artistes ?
Ce n’est jamais évident et c’est un gros travail ! Mais c’est très amusant…
Nous allons répéter chaque semaine afin de proposer un show différent chaque lundi.

Quelles seront les plus grosses excentricités et extravagances dans Queen Size ?
Tout d’abord l’idée principale de la soirée est que les artistes évolueront tous dans un lit Queen Size qui sera sur scène. Le lit, lieu des interdits, se transforme en scène…
Ensuite nous auront des happenings durant la soirée avec des surprises mais je ne peux pas vous en dire plus...

Comment avez-vous choisi le nom du spectacle ?
J’ai trouvé ce nom en rapport avec la taille du lit, mais aussi pour sa connotation sexuelle évidemment...

Pourquoi avoir choisi les soirées du lundi, qui est un début de semaine, pour organiser cet évènement ?
Le lundi est un soir où il ne se passe rien ! Pour moi qui n’aime pas sortir le week-end, je trouvais ça parfait !
Je veux que cette soirée devienne le rendez-vous du lundi pour tout le monde !

Comment vous sentez-vous à quelques jours du lancement de Queen Size et avez-vous prévu quelque chose de particulier pour la première le 17 septembre ?
Je me sens stressée bien-sûr !
Mais également sereine. J’ai hâte de m’amuser lundi prochain !
Pour la première nous accueillerons Miss Titty pour un show spécial. Et c’est Dorion Fiszel qui nous fera l’honneur d’être aux platines.

Le cadre a aussi son importance, vous serez dans une salle à deux pas de l'Arc de Triomphe : quelle importance accordez-vous à la scène et qu'est ce qui vous plait dans ce lieu ?
Le Club 32 est un lieu magnifique, tout simplement. Et avec une grande scène, ce que je cherchais par dessus tout. Et c’est idéalement placé.

Vous êtes une ancienne danseuse du Crazy Horse. Qu'est ce qui vous a plu à vous orienter vers la danse et cette carrière artistique ? Quel souvenir gardez-vous de cette période ?
Je garde un souvenir magique et intense du Crazy Horse. Je suis extrêmement fière d’y avoir dansé. Pour moi cela reste le plus beau spectacle de Paris !
Le chic absolu.

Selon vous, que représente Paris et son univers festif dans l'esprit des gens et du public ?
Paris est la plus belle ville du monde !
Je suis extrêmement heureuse d’y vivre.
Mais je pense que ça manque un peu d’humour et de fun, cette ville est devenue un musée d’une certaine manière.
Il faut prendre les choses moins au sérieux et faire la fête !

Est-ce que vous avez une anecdote à nous raconter sur l'une de vos représentation ?
J’en ai tellement... mais une me vient à l’esprit. Nous dansions à Londres avec le Crazy Horse, et un renard s’était introduit dans nos loges. Le lendemain nous nous étions rendu compte qu’il avait mangé toutes nos chaussures Louboutin !
Il préférait le cuir. La presse anglaise l’avait surnommé « the expensive fox ».
C’était drôle !

Avez-vous d'autres projets à venir ?
Oui bien-sûr !
J’ai d’autres projets de soirées et mon propre spectacle sur lequel je travaille...

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Rendez-vous le 17 !

Merci à Pika Matador d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez la également sur Facebook.

Pika Matador

Célèbre danseuse du Crazy Horse, mais aussi directrice artistique et chorégraphe, Pika Matador (Pika Events) est depuis de nombreuses années très prisée pars des personnalités brillantes dont les talents évidents ne cessent d'éclabousser corps et esprits.

Ex soliste Crazy Horse, Manko Cabaret, chorégraphe et directrice artistique d'Arielle Dombasle, chorégrpahe Loréal Paris, EuropaCorp et égérie de Charlie Mindu, collaborations artistiques avec Jenifer Lopez, Shakira, Eva Longoria, Jean Paul Gaultier, Rossy de Palma.

Lola Dragoness

Von Flame

Véritable reine des nuits parisiennes et de la jet-set, Lola s'est vue mettre sur le devant de la scène grâce à ses nombreuses collaborations mode avec les plus grandes maisons : Balmain, Jean Paul Gaultier ou encore le seul et unique Thierry Mugler.

Récemment, Lola a pris la tête de la direction artistique du célèbre DJ français Bob Sinclair, ainsi que des soirées Paris by night à Ibiza.

Directeur artistique Djanis Bouzyani

Muse de son mentor, le célèbre artiste et photographe iranier Ali Mahdavi (Naomi Watts, Marylin Manson, Styliste Thierry Mugler, Cartier...), il est également son assistant.

Son travail aura une grande influence sur la revue Désirs au Crazy Horse de Paris.

Egalement metteur en scène des events Mac Miami, NYC et Washington DC.
Directeur artisitique des 60 ans de la maison Ungaro.

Iliesse West

Entre le chic et le street ; Le moderne et le vintage ; Le studio 54 et Cirque le soir ; Warhol et West.

Il se présente comme un oiseau et personnage versatile de la nuit, Doorman quand elle tombe ; mordu le jour.

Pour lui la vie est une fête dont Paris en est le décor. Vendeur de positive vibes et de "Champagne", il est amoureux de la fête et prêt à tout pour amuser ses convives dans les plus beaux endroits de la capitale.

Un réseau de clients et d'ami(e)s à l'international, entre Londres, NYC et Mykonos. Paris est un point de passage pour beaucoup d'entre eux.

Marie Beltrami

La célèbre artiste Marie Beltrami, associe son nom et son image à la "Queen Size" en signant l'affiche de la première édition.

Le premier lit Queen Size du nom n'est nulle autre que la célèbre oeuvre d'art signée M. Beltrami qui a inspiré le parfum Scandal de Jean Paul Gaultier.

lle de ta région de l'année : Corine ! Dont il est le bras droit ou gauche.

 

Dorion Fiszel

Dorion est discrètement partout. producteur, compositeur de l'album Il de Mathieu Chedid en passant par les génériques des Guignols et Serge le mytho, jusqu'à la conception de la disco sensuelle de La fiaîner avec Mestri disco sucrée ou hypnotique, madeleines de proust, sensuels grooves soul, il aime toujours donner chaud au coeur et au dancefloor.

Partout il est. La nuit tombée, Dorion devient disque jockey, efficace et puissant, embrassant un temps les nuits chaudes de la Mano à Paris, au Grand Palais pour Hermès, du mariage de Vanessa Paradis jusqu'aux plus folles fêtes du festival de Cannes.
Réputé pour enchainer avec Maestri disco sucrée ou hypnotiques, madeleines de Proust, sensuels grooves soul, il aime toujours donner chaud au coeur et au dancefloor.

Maxime Lopes sur Google+

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire