Publicité

Découvrez Motus ! un opéra moderne et paradoxal

Motus ! est un spectacle où toute l'histoire nous plonge dans un univers paradoxal et dont l'histoire est axée autour d'un échiquier...

L'opéra est composé par Pascal Fodor et mis en scène par Guy Simon. Le créateur de la pièce nous la présente...

Spectacle Motus ! (Crédit photo : Fodor / MMC)

- Que raconte la palpitante histoire de l'opéra Motus ! ?
Pandore est un monde fantastique et absurde qui semble étrangement refléter le nôtre.
Plantés sur cet échiquier archaïque, des pièces s'affolent : Pandora, une Reine au pouvoir virtuel qui mène ses Pions à la baguette, un Fou (mais alors complètement fou du Roi), un Cavalier solitaire, une Tour aux allures de mirador, un Roi qui brille par son absence...
Une boîte trône au milieu de cet univers, personne ne peut et ne doit l'ouvrir car ce qu'elle contient pourrait libérer tous nos démons... ou bien des merveilles, c'est selon. Dans l'attente de ce jour, la Reine l'utilise jalousement comme un rêve inaccessible pour en faire l'instrument principal de son pouvoir.
Seule l'innocence d'une jeune fille (Éléanore, la fille illégitime de la Reine) va parvenir à transgresser cet équilibre paradoxal. Elle enfreint la règle, parvient à ouvrir la boîte et enraye ainsi ce système au prix de rester sans voix sous le poids de ce qu'elle a découvert.
Face au chaos qui menace, la Reine impose alors un silence général. Mais soudain... passe un Ange : Monsieur Georges, un peu hirsute, tel une pièce rapportée (ou manquante, c'est selon). Un lien étrange semble l'unir à Éléanore.
Pour tenter de percer ce mystère, la Reine le soumet à diverses épreuves mais en vain car les choses vont en s'empirant. La jeune fille retrouve peu à peu sa voix, se met à chanter et une question commence alors à planer : mais qui est donc l'adversaire, où est le Roi et contre qui se joue la partie ?
... MOTUS ! car la réponse pourrait s'avérer être bien plus dérangeante que la question elle-même !

- Pourquoi choisir l'échiquier comme fil conducteur ?
L'échiquier est une manière de définir un univers décalé dans un imaginaire que nous avons tous déjà abordé au travers notamment de Lewis Carol, Tim Burton ou tous les contes de notre enfance. Il représente le système, ses postulats et toutes les stratégies qui peuvent s'y manigancer dans le seul but de légitimer l'existence des parties qui s'y déroulent. Une manière ludique et sans cynisme d'aborder un monde que l'on peut parfois trouver lourd d'absurdité Clin d'œil


- Ce qui est original dans la représentation, c'est que la musique est entrecoupée de textes. Pouvez-vous nous en dire plus sur la rythmique du spectacle ? Est-ce pour éviter de lasser le spectateur ?
... Ou bien les textes sont entrecoupés de musique... A vrai dire la musique ne s'arrête jamais vraiment. Les textes s'y posent parfois comme des dialogues de théâtre ou de cinéma, se transforment en slam, ou bien deviennent des chansons dès qu'une dimension plus profonde, burlesque ou émotionnelle s'impose. La rythmique du spectacle se place délibérément dans un univers rock qui peut basculer à tout moment dans les couleurs orchestrales que l'on connait du cinéma. Tout se joue sur l'art de la rupture, sa violence et l'aspect comique ou tragique qui peut en découler. L'univers proposé étant fait de beaucoup d'onirisme / d'abstraction, la musique reste le meilleur lien pour lui donner une dimension humaine et abordable.

- Parlez nous de l'équipe aux commandes de ce spectacle...
Tout d'abord il y a Guy SIMON, metteur en scène du Théâtre du KRONOPE. Son travail est principalement axé depuis une trentaine d'années sur des formes baroques qui utilisent beaucoup le masque, l'extravagance du costume et le transformisme. La scénographie étant déjà très présente dans la musique et l'écriture, il a la dure tâche de chorégraphier cet univers et d'y ancrer le jeu et la gestuelle de comédien.
Martine BAUDRY et Lucile MOLINIER sont toutes deux factrices de masque et conçoivent également les costumes. Elles exercent principalement au Théâtre du KRONOPE.
Les 8 personnages sont interprétés / chantés par 5 comédiens / chanteurs :

  • Pascal JOUMIER, qui est metteur en scène de l'AUTRE SCENE et comédien au Théâtre du KRONOPE.
  • Yves SAUTON, qui est metteur en scène et comédien du Théâtre de la MOUVANCE.
  • Maëlle SAUTON, fille de Yves SAUTON, qui est une toute jeune artiste chanteuse de 16 ans.
  • Bruce BRUNETTO, qui est musicien, comédien et chanteur dans diverses troupes et groupes.
  • Julie SAUNIERE, qui est comédienne et chanteuse au parcours très varié dans l'univers du spectacle.
  • Et puis il y a moi Clin d'œil (Pascal FODOR) qui au travers de différentes facettes et une longue collaboration avec le Théâtre du KRONOPE (compositeur, auteur, éclairagiste, metteur en scène/réalisateur,...) se définie au final comme un "homme" de Théâtre.

Toute cette équipe est également complice dans la vie et ça n'enlève rien, au contraire !

- Vous faites une levée de fonds sur My Major Company, à quoi va-elle servir ?
Le "crowdfunding" sur My Major Company va servir à collecter les fonds nécessaires aux supports médiatiques du spectacle ainsi qu'une partie de sa communication : un album CD, une captation vidéo et la réalisation d'un album DVD, ainsi que l'impression de plaquettes, affiches et flyers.

Vous pouvez continuer à soutenir le projet Motus ! sur My Major Company jusqu'au 11 février 2015.

- Où et quand pourra on voir le spectacle ?
Il y aura dans un premier temps des rencontres publiques assez "confidentielles" dans le cadre de la résidence de création qui aura lieu au Théâtre Armand à Salon de Provence du 19 février 2015 au 11 mars 2015. Les avants premières ne sont pas encore définies et la première officielle aura lieu au Festival d'Avignon 2015 dans un choix de salle qui n'est pas encore définitif mais qui va bientôt l'être Clin d'œil

- Je crois que vous ambitionnez même le festival d'Avignon en 2015...
Oui, car le Festival d'Avignon reste un des meilleurs endroits "abordable" pour accueillir suffisamment de public et de professionnels pour lancer la vie d'un spectacle.

- Que souhaitez-vous dire pour terminer cette interview ?
Qu'il arrive parfois qu'une oeuvre soit à la croisée des chemins car il s'inscrit comme le résultat d'une longue accumulation de vie et d'expériences et qu'il semble que ce soit le cas de ce spectacle Clin d'œil. Cette accumulation a permis de l'écrire, le composer et le "pré-enregistrer" entièrement dans un temps déconcertant (3 mois). De plus, il représente un rendez-vous d'autant plus important qu'il s'inscrit vraissemblabement dans une époque imprégnée des mêmes ingrédients, notamment un besoin de se libérer et prendre du recul avec ce doux sentiment d'absurdité que représente parfois "l'idiocratie" environnante que chacun peut constater... alors, MOTUS ! oui, mais pas bouche cousue... Venez nombreux soutenir ce spectacle dès qu'il sera près de chez vous !

Merci à Pascal Fodor de nous avoir présenté le spectacle Motus ! Bon courage à toute la compagnie... Rigolant
Vous pouvez suivre toute l'actualité de ce projet sur la page Facebook de Pascal Fodor.

interview Spectacle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire