Publicité

Corinne Touzet présente la pièce Un nouveau départ

Corinne Touzet revient à Bruxelles avec la pièce d'Antoine Rault, Un Nouveau Départ aux côtés de Christian Vadim et de Fanny Guillot. A cette occasion la comédienne nous a fait le plaisir de répondre à quelques questions...

Corinne Touzet

Vous êtes passionnée de théâtre. Qu'aimez-vous le plus dans cet art ?
Il me remplit d’énergie. le contact avec le public tous les soirs me rend heureuse car ils sont heureux. Je suis en tournée depuis le 15 Octobre et tous les théâtres ou nous sommes allés étaient complets pratiquement. Les gens me disent souvent je vous regarde toujours à la télévision et je voulais vous voir en vrai.
Et certains avouent n’être jamais allés au théâtre de leur vie, c’est la 1ère fois disent-ils. J’y retournerai. Grâce à vous. Je me dis que c’est important que les gens sortent de chez eux de nos jours et aillent au contact de l’art vivant.
Evidemment être sur scène fait peur, c’est un sacré challenge à relever mais l’adrénaline que l’on prend à chaque fois n’a pas de prix.
Le théâtre c’est magique. Et c’est différent chaque soir.

On peut vous voir actuellement au théâtre dans Un nouveau départ, qui raconte la vie professionnelle épanouïe de Catherine qui rencontre un SDF le soir de noël. Qu'est ce qui vous a le plus marqué personnelement dans cette pièce ?
Cette pièce est écrite par Antoine Rault. Socio politologue, c’est sa 1ère comédie. J’aime que l’on parle d’un sujet grave en nous faisant rire. J’adore cette histoire car elle peut nous arriver à tous.
J’adore egalement le fait que cet homme qui n’a plus rien va être capable malgré tout d’ouvrir les yeux à cette femme qui a tout, mais est passée à côté de beaucoup de choses.

Dans l'histoire, vous interprétez le rôle de Catherine, qu'est ce qui va la pousser à aider Michel le SDF ?
Les soirs de fêtes beaucoup de gens ont le cafard c’est bien connu.
Ce soir-là Catherine se dispute très violemment avec sa fille parce qu’elle a mis le SDF qui dormait sur le palier dehors. Il fait froid, sa fille lui dit qu’elle n’a pas de cœur. Catherine l’élève seule, elle est divorcée et je pense qu’elle souffre intérieurement mais qu’elle ne veut pas le montrer. Quand sa fille la provoque en lui disant, Papa lui il n’aurait jamais fait ça ! Elle est vexée et évidemment part le chercher et l’invite à partager le diner de Noel avec elles, ce qui va être très, très cocasse.

Si on faisait un parallèle avec la réalité, la précarité et les difficultés professionnelles sont de plus en plus présentes. C'est quelque chose qui vous émeut ?
Oui et qui me perturbe beaucoup car on est tous obliges de faire comme si l’on ne s’en rendait pas compte. J’avais d’ailleurs produit en 1981, mon 1er téléfilm avec Tom Novembre intitulé Et Demain Paula ou j’incarnais une SDF.

Est-ce facile de faire rire le public dans cette pièce ?
Ce n’est jamais facile de faire rire. Defunès parlait de son travail comme d’une douleur... Mais ce qui est bien dans cette pièce c’est qu’il y a aussi des moments émouvants et de la tendresse.

Je crois que vous êtes la productrice d'Un nouveau départ. Est-ce plus facile d'être sur la scène ou derrière ?
Oui j’ai produit mes deux derniers spectacles et le 3ème à venir. Les deux sont très compliqués, ils ont chacun leurs angoisses et leurs joies.

S'il y aurait une pièce dans laquelle vous aimeriez jouer, quelle serait-elle ?
Qui a Peur de Virginia Woolf mais elle a déjà tellement été jouée que je ne le ferai pas ou alors dans quelques années.

On voit de plus en plus de théâtre à la télévision. C'est une aventure qui vous tenterait ?
Je ne sais pas. Je trouve que le théâtre filmé perd toute sa magie. Entendre la respiration des acteurs, sentir leur vibration, leur peur, les silences sur scène ne peuvent, ne pourrons jamais être ressentis derrière un écran de télévision.

Quels vont être vos projets à venir ?
Je finis la tournée du Nouveau Départ et je vais attaquer les répétitions de mon prochain spectacle pour le Festival d’Avignon. C’est une pièce de Sophie Forte, intitulée Voyage en Ascenseur. Une très belle histoire de tolérance, une rencontre entre une femme blanche et un Homme d’origine Africaine coincés dans un ascenseur le week end de L’ascension…

Que souhaitez-vous dire pour terminer à ceux qui vous suivent ?
Les remercier d’être toujours là à chaque fois et particulièrement en Belgique, ce sont les plus fidèles !

Merci à Corinne Touzet d'avoir répondu à notre interview !

La pièce Un nouveau départ est à voir le 30 mars 2017 à 20h30 au Centre culturel d'Auderghem à Bruxelles.

Maxime Lopes sur Google+

interview Spectacle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire