Publicité

Britannicus de Racine à la Comédie française

La pièce Britannicus de Racine est actuellement jouée à la Comédie française. Tragédie classique de référence, on retrouve Stéphane Braunschweig à la mise en scène et qui fait ses premiers pas. Le résultat donne un texte ancien dans un décor moderne ; un thriller intemporel dans le respect de l'auteur du XVIIème siècle.

Si le personnage de Britannicus donne son nom à la pièce de Racine, il n'est que la victime incontrolable de la lutte sans merci que se donne sa mère Agrippine et son frère Néron pour diriger Rome.

Stéphane Braunschweig a voulu inscrire l'histoire dans le décor feutré du pouvoir actuel.
Pour bien entendre les pièces classiques, il est nécessaire de les rapprocher du public indique le metteur en scène à Arte. En se plaçant directement au coeur du pouvoir, cela indique que ce n'est pas quelque chose de lointain, mais que l'on peut retrouver dans les séries House of cards ou Borgen.

Dans ce palais où portes et fenêtres semblent écraser les occupants, les enjeux politiques et psychologiques sont intimement liés.
Stéphane Braunschweig indique que les gens qui gouvernent font croire qu'ils sont raisonnables, rationnels, posés, sages. En fait ils sont comme tout le monde, avec leurs pulsions, leurs problèmes personnels.

Pour son entrée à la Comédie française, Dominique Blanc interprète un personnage clé de l'Antiquité : Agrippine. Pour la comédienne il n'y a pas que la fureur, c'est aussi un personnage complexe. Elle souhaite qu'on rende justice à son intelligence.

Britan icus est un monument de 1800 alexandrins. Une langue musicale de référence, qu'il faut réussir à faire entendre aujourd'hui. Pour Dominique Blanc c'est possible quand le vers arrive à respirer, comme une matière vivante.

Sans artifice et d'une violence glacée, ce Britannicus exalte la férocité du texte pour atteindre une dimension du thriller contemporain.

Spectacle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire