Publicité

Smart cities : la ville de plus en plus connectée et intelligente

L'environnement urbain va devenir de plus en plus intelligent et connecté grâce au big data et au cloud. Si rien que ces 2 mots sonnent comme du charabia pour vous, on va faire un petit tour d'horizon.

Dans la ville connecté, tout pourrait devenir plus intelligent à l'avenir et de nombreux acteurs s'y affairent déjà. Transports, énergies, bâtiments... deviennent intelligents pour faire des économies et faciliter la vie des gens.

Préserver l'énergie et les ressources

La ville intelligente permettra de préserver l'environnement en maitrisant mieux les énergies. Par exemple, les compteurs deviennent intelligents : les clients sont prévenus en cas d'anomalie de consommation, bénéficient d'un relevé quotidien et de conseils d'économies d'énergie sur internet. EDF et GDF/Engie s'attèlent déjà à installer ce type de compteurs pour l'électricité et le gaz.
Les compteurs intelligents pourraient permettre de réduire la consommation de 8,7% d'ici 2020.

L'éclairage public pourrait être également amélioré. Ainsi à certaines heures de la nuit l'intensité lumineuse pourrait diminuer et se réactiver en pleine puissance dès qu'un piéton ou véhicule est détecté. Un éclairage minimum de sécurité est ainsi effectué, tout en assurant des économies d'énergie quand aucun usager n'est présent.

Des transports urbains très connectés

Les transports urbains seront de plus en plus connectés à internet. Et ça commence dès l'attente de la prochaine navette. Chaque véhicule (bus, métro, tramway...) est géolocalisé et les clients sont informés de l'arrivée imminente (ou du retard) de son moyen de transport.
Cette réalité est déjà présente dans plusieurs grandes villes.

Les paiements se feront grâce au NFC. Les cartes bancaires et certains mobiles en sont déjà équipés. En approchant votre moyen de paiement du lecteur, la transaction est immédiatement enregistrée et réduit le temps d'attente. En plus, grâce au mobile, le titre de transport est dématerialisé : finit le papier et la perte du ticket.

Grâce aux relevés de passages, les fréquences de passages des transports seront adaptés aux attentes des clients. Des navettes supplémentaires pourront rapidement être déployées en cas de pic de voyageurs.

Les voitures seront également connectées, permettant d'améliorer la gestion des feux de circulation ou de fournir des itinéraires alternatifs en cas de bouchons.

Tous les passagers pourront se divertir grâce au très haut débit mobile (4G) : jeux, musique, vidéo, presse... pourront facilement être téléchargés en toute fluidité.

L'adaptation des territoires

Certains territoires seront équipés de technologies dédiées et utiles à tous. Par exemple, il sera plus facile de prévoir l'arrivée de touriste et d'anticiper un pic de fréquentation d'une zone touristique. Gestion des transports, des activités de loisirs, de la sécurité ou des hébergements permettraient d'avoir des améliorations.

Des plateformes numériques permettront également de désenclaver des territoires ruraux isolés. Il sera ainsi possible d'entrer en contact facilement avec une administration pour faire des démarches (rendez-vous, suivi de dossier, transmission de documents...).

Des QR Code permettront d'avoir également des informations pratiques sur des services depuis son mobile : horaires d'ouverture, prise de rendez-vous, informations touristiques, localiser un équipement...

Les bâtiments publics sauront s'adapter en fonction des usages et l'environnement : remontée précoce d'anomalie (panne d'un éclairage, problème sur le réseau d'eau...) ; ou encore gérer les énergies (fermer les stores d'une pièce vide, moduler le chauffage ou la clim' en fonction de l'occupation...).

Maxime Lopes sur Google+

Nouvelles technos

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire