Publicité

Renault et la mairie de Paris : des voitures électriques en autopartage

La Ville de Paris et le Groupe Renault partagent leur vision de nouveaux services urbains de mobilité électrique. Ils partageront leur expertise et leurs compétences pour développer la mobilité électrique pour les Parisiens, les Franciliens et les visiteurs.
Une offre de voitures électriques en autopartage, vouée à remplacer Autolib.

Renault voiture électrique en autopartage à Paris

Cette démarche inédite entre une métropole et le leader du véhicule électrique en Europe témoigne d’une vision partagée de l’avenir de la mobilité, face aux défis de la santé publique, du dérèglement climatique, de la facilitation des déplacements, de l’accessibilité et de l’attractivité économique.
Cette nouvelle démarche de véhicules électriques mis à disposition par Renault remplacera Autolib', dont le contrat a récemment été résilié par la mairie de Paris.

Cela se traduira par des actions à court, moyen et long terme, en faveur du développement des véhicules électriques, connectés et autonomes.

Dans un premier temps, le Groupe Renault a décidé de déployer progressivement une offre commerciale de mobilité électrique pour les Parisiens, les Franciliens et les visiteurs, à partir de septembre 2018 :

  • une offre de VTC électriques via Marcel du Groupe Renault ;
  • une offre de véhicules électriques en autopartage accessibles en libre-service 24/7 et sans stations ;
  • une offre de véhicules électriques en autopartage en boucle, pour des trajets plus longs, accessibles en libre-service 24/7 depuis des parkings Renault ou partenaires.

Cette offre s’appuiera sur la gamme 100% électrique du Groupe Renault : ZOE, Twizy, Kangoo Z.E, Master Z.E. D’ici à fin 2019, ils représenteront une flotte de 2000 véhicules électriques.

Dans un second temps, la Ville de Paris et le Groupe Renault souhaitent initier un groupe de travail ouvert, associant les métropoles et les entreprises, qui aura pour objet de penser collectivement l’intégration en ville des évolutions de la mobilité.

Cette initiative mondiale pour les mobilités durables sera un espace de dialogue, d’expertise, d’expérimentation et d’accélération du développement des nouveaux services de mobilité, au plus près des attentes et des usages des citoyens.
Elle s’appuiera notamment sur l’expertise du réseau C40, qui fédère une centaine de métropoles dans le monde et qui est actuellement présidé par Anne Hidalgo.

Maxime Lopes sur Google+

Auto

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire