Publicité

Paris-Saclay Autonomous Lab : voitures autonomes et partagées

‘Paris-Saclay Autonomous Lab’ a pour objectif d’inventer et d’expérimenter différents services pour une mobilité plus intelligente, autonome, électrique, publique et privée, en complément de l'offre de transport présente sur le territoire de Paris-Saclay.

Paris Saclay autonomous lab

Il s’agit de mettre en place et tester un système complet de transport autonome, comprenant des véhicules autonomes, un dispositif de supervision, une infrastructure connectée et des applications client, afin de définir les conditions de déploiement d’un service de mobilité autonome à plus large échelle.

L’expérimentation sera progressivement ouverte à un panel d’utilisateurs avec des véhicules autonomes et électriques, à savoir trois prototypes de Renault ZOE Cab et une navette Transdev-Lohr i-Cristal.

‘Paris-Saclay Autonomous Lab’ a été inauguré le 15 mai 2019, à l’occasion du rendez-vous de l’innovation SPRING 2019, par M. Grégoire de LASTEYRIE, Conseiller Régional d'Île-de-France – Délégué spécial aux Nouvelles Mobilités, Maire de Palaiseau, M. Francisque VIGOUROUX, Vice-Président de la Communauté d'agglomération Paris-Saclay en charge de la Mobilité et des Transports, Maire d’Igny et M. Michel BOURNAT, Maire de Gif-sur-Yvette et Président de la Communauté d'agglomération Paris-Saclay ; en présence de M. Thierry MALLET, Président Directeur Général du Groupe Transdev, M. Arnaud MOLINIE, Directeur Mobilités Monde du Groupe Renault, M. Paul LABROGERE, Directeur Général de l'IRT SystemX,  Mme Sylvie RETAILLEAU, Présidente Université Paris-Saclay, M. Philippe WATTEAU, Directeur Général de VEDECOM et Mme Elizabeth CREPON, Directrice de l'ENSTA.

La suite de cette première étape de ‘Paris-Saclay Autonomous Lab’ fait partie des expérimentations du projet SAM (Sécurité et Acceptabilité de la conduite et de la Mobilité autonome) retenues le 24 avril 2019 par le gouvernement français dans l’appel à projets « Expérimentation du Véhicule Routier Autonome (EVRA) » dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA). Ces expérimentations s’inscrivent dans le cadre de la stratégie nationale sur le développement des véhicules autonomes et visent à développer les usages et la connaissance de ces systèmes par les citoyens et les acteurs des territoires, et de construire le futur cadre réglementaire, notamment en termes de validation de la sécurité.

Expérimenter des services de mobilité autonome complémentaires aux offres de transport existantes

 ‘Paris-Saclay Autonomous Lab’ prévoit :

- Un service de transport collectif nocturne sur voie dédiée avec une navette autonome Transdev-Lohr i-Cristal, qui desservira les quartiers du plateau de Saclay à partir de la gare de Massy, en dehors des heures d’opération des services réguliers existants, et en s’appuyant sur la voie dédiée de TCSP - Transport Collectif en Site Propre – utilisée par les bus.

De 00h30 à 3h du matin, une navette autonome Transdev-Lohr i-Cristal desservira - dans les deux sens de circulation - 4 arrêts (Massy Palaiseau, Palaiseau Ville, La Vallée, Camille Claudel) sur une distance de près de 6 kilomètres au total. Ce service permettra aux utilisateurs de disposer d’une liaison de nuit entre la gare de Massy et le plateau de Saclay, en complément de leur déplacement en train, RER, car, bus, etc.

Ce service vise une parfaite cohérence avec l’offre de transport public existante, dans une logique de continuité de service avec une extension horaire. Il optimise en effet les infrastructures routières existantes, ainsi que la vitesse commerciale, grâce à l’utilisation des voies en site propre dédiées au transport en commun. Il s’appuie également sur les arrêts existants, qui offrent une desserte optimale des principaux quartiers, de la gare de Massy à celui de Camille Claudel, situé à Palaiseau.

- Un service de voitures à la demande, en journée, délivré par des prototypes de Renault ZOE Cab autonomes sur le campus urbain de Paris-Saclay. Ce service permettra aux personnes qui se rendent sur le campus en transport public de se déplacer librement sur le site.

Fonctionnement du service :

  • L’utilisateur appelle en temps réel, ou réserve, un véhicule depuis une application Smartphone Marcel dédiée.
  • Un prototype Renault ZOE Cab autonome et électrique vient chercher l’utilisateur au point de rencontre le plus proche.
  • L’utilisateur s’installe dans le véhicule et se laisse conduire jusqu’au point de dépose le plus proche de sa destination.
  • Si besoin, la voiture s’arrête en chemin pour prendre en charge un autre passager pour effectuer tout ou partie du même trajet.

Ce service vise une desserte fine du territoire avec des points de rencontre et de dépose qui ne gênent pas la circulation des autres usagers de la route, choisis à proximité immédiate des lieux les plus fréquentés, et jamais à beaucoup plus de 300 mètres.

Renault PARIS SACLAY AUTONOMUS LAB

Comprendre les conditions de déploiement de services de mobilité autonomes à plus large échelle

Les expérimentations menées sur le territoire Paris-Saclay doivent permettre de définir les conditions de déploiement d’un service de mobilité autonome à plus large échelle.

Deux volets principaux sont évalués sur ce projet : le volet technologique, avec la mise en place d’un système de transport autonome intégrant deux types de services complémentaires, et le volet acceptabilité, avec l’accueil de panélistes afin d’étudier l’appropriation des services par les clients finaux.

‘Paris-Saclay Autonomous Lab’ intègre des technologies de pointe en matière d’intelligence embarquée dans les véhicules, de système de supervision, d’infrastructures connectées, ainsi que de réseaux de télécommunications sécurisés.

Les services de ‘Paris-Saclay Autonomous Lab’ seront progressivement ouverts à des panels d’utilisateurs afin de recueillir leurs avis et attentes (qualité des services, ergonomie des applications mobiles, confort à bord des véhicules, etc.).

Le projet est exemplaire par son intégration sur le territoire de Paris-Saclay, terreau propice à l’innovation, ainsi que par la collaboration des acteurs du projet, complémentaires entre eux et partageant le même engagement : développer la mobilité autonome partagée.

Déployer un système complet de transport autonome

‘Paris-Saclay Autonomous Lab’ est un système complet de transport autonome, comprenant des véhicules électriques et autonomes, un poste de contrôle centralisé permettant la supervision des services, une infrastructure connectée et des applications client.

Des véhicules autonomes intelligents

100% électriques et dotés de technologies autonomes, les prototypes Renault ZOE Cab et la navette Transdev-Lohr i-Cristal intègrent toutes les contraintes de trafic habituelles, telles que l’identification de présence d’autres véhicules, de piétons, la gestion des carrefours, des ronds-points, des ralentisseurs et la reconnaissance des feux de circulation. Ces véhicules sont équipés de capteurs type GPS, Lidar, caméras, d’une centrale inertielle et de logiciels de conduite autonome, avec une autonomie complète dans des zones spécifiques.

A l’intérieur, les véhicules sont équipés de caméras et d’écrans destinés à accompagner les passagers durant leur trajet. L’expérimentation se déroule avec un "opérateur de sécurité" à bord du véhicule.

Des applications clients intuitives et conviviales

  • L'application smartphone Mobibot by Transdev permet de suivre le trajet réalisé par la navette Transdev-Lohr i-Cristal en temps réel. L’utilisateur peut ainsi connaître l'heure d'arrivée de la navette à son arrêt, ainsi qu'avoir une simulation de son parcours -géographique et temporelle- jusqu'à destination avec intégration de son éventuel trajet à pied.
  • Une application smartphone Marcel, spécifique à l’expérimentation ZOE Cab, permet de réserver une voiture autonome à la demande, pour un trajet immédiat ou différé. Selon l’emplacement de l’utilisateur, l’application le dirige vers le point de rencontre le plus proche et indique le temps d’arrivée du véhicule. A bord du véhicule, l’utilisateur peut suivre son trajet sur l’application et son heure d’arrivée au point de dépose.

Une infrastructure urbaine connectée

Les services de ‘Paris-Saclay Autonomous Lab’ doivent s’insérer dans le flux de circulation et atteindre des vitesses compatibles avec le trafic tout en garantissant un très haut niveau de sécurité, sur les routes ouvertes bidirectionnelles comme sur la voie dédiée au bus. Aussi, pour atteindre ces niveaux de services, les partenaires du projet ont décidé de déployer et tester une infrastructure connectée qui sera composée de feux connectés, de capteurs et d’équipements de connectivité en bord de route. Il s’agit principalement de caméras thermiques et de lidars disposés sur 25 emplacements stratégiques. Cette infrastructure apporte aux véhicules et à la supervision une vision augmentée afin d’anticiper tout imprévu. Les feux de signalisation communicants permettent d’adapter la vitesse d’approche des véhicules selon l’état du feu. Enfin, afin d’améliorer la sécurité des piétons et cyclistes, la contribution des objets connectés de type smartphone ou montre sera étudiée dans l’expérimentation pour être pris en compte par le véhicule autonome ou alerter l’usager équipé.

Une supervision à partir d’un Poste de Contrôle Centralisé

La supervision permet, depuis le Poste de Contrôle Centralisé situé en gare de Massy, de suivre et de contrôler en temps réel le bon fonctionnement des services. Le superviseur peut visualiser l’ensemble des véhicules en circulation, surveiller leur état, l’état des composants du système et, grâce à l’infrastructure connectée, anticiper les obstacles éventuels sur le parcours et, intervenir si besoin. Le superviseur a la possibilité d’être en contact direct avec les passagers et peut interagir avec eux.

Développer une réflexion intégrée dans l’écosystème de la ville intelligente pour construire la mobilité de demain

L’offre de mobilité sur le Plateau de Saclay est un enjeu dans le cadre de l’ambition d’attractivité internationale de ce territoire. Or la demande va croître puisque le nombre des usagers et des habitants du plateau devrait atteindre plus de 50 000 personnes en 2022 (versus 25 000 en 2016) avec une projection autour de 80 000 personnes à l’horizon 2029. Le nombre d’étudiants devrait atteindre quant à lui les 20 000 en 2022 et autour des 25 000 en 2029.

Pour répondre à ces enjeux dans un horizon proche, les pouvoirs publics ont ainsi décidé, entre autres initiatives, de développer les nouvelles mobilités (navettes partagées, véhicules à la demande, etc.), en les intégrant à l’offre de transport collectif.

Le projet ‘Paris-Saclay Autonomous Lab’ s’inscrit totalement dans cette démarche et entend démontrer la pertinence de solutions de mobilité autonome au sein d’un réseau de transport existant et ce, sous différents axes : performance, complémentarité avec l’offre en place, volet économique.

Renault PARIS SACLAY AUTONOMOUS LAB PROJET EXPERIMENTAL

Auto

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire