Publicité

Locomore : un train avec services entre Stuttgart et Berlin

Imaginez un français faisant appel à la générosité du financement participatif pour acheter un vieux train corail des années 1980. Imaginez qu'il le remette sur les rails en proposant un prix défiant toute concurrence. Impensable en France, où la SNCF est en situation de quasi monopole. Ce n'est pas le cas en Allemagne. Une petite entreprise vient de lancer une liaison quotidienne sur la ligne Stuttgärt - Berlin. La vieille loco ne concurrencd pas l'ICE de la Deutsche Bahn sur la vitesse, mais l'accent est mis sur l'accueil et une autre culture du voyage.

Gare centrale de Stuttgärt, 6h du matin. Une start up s'est mise en tête de concurrencer la Deutsche Bahn, l'équivalent de la SNCF. Là c'est le drame : la locomotive ne part pas. Le conducteur doit attendre l'autorisation de départ.
Avec 40 minutes de retard, le Locomore 1818 Stuttgärt - Berlin entame son voyage. L'idée de la start up est que le train redevienne un plaisir pour toute la famille.
Les passagers en apprécient la convivialité et les jouets proposés aux enfants durant le voyage.

Locomore mise sur les nouveaux services : voyage en électricité verte, le café servi est bio et le wifi gratuit dans tous les wagons.

Les fondateurs ont pu mettre ce train sur les rails grâce au crowdfounding sur internet. Ils ont récupéré 600000€ de capital de départ.
Derek Ladewig, directeur de Locomore, expliquait à Arte que les gens pouvaient acheter des t-shirts pour les soutenir. Un sac de sport viens d'être proposé sur internet. Il est possible de souscire un capital risque sous forme de prêt subordonné.

Les contributeurs ont participé activement au projet en proposant leurs idées pendant le trajet. Des compartiments à thèmes permettent de se regrouper par centre d'intérêt.

A bord le téléphone date des années 1970. Inutile de chercher la clim, dans ces vieux wagons elle est inexistante. Mais ce n'est pas un problème pour les voyageurs qui soulignent le charme du train, car il est possible d'ouvrir les fenêtres à 200 km/h.

Les prix des billets sont compétitifs, avec des tarifs deux fois moins chers et la réservation est incluse.

A midi, le train arrive en gare de Berlin, récupérant son retard. Le Locomore 1818 est à l'heure.

Maxime Lopes sur Google+

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire