Publicité

Comment les français choisissent-ils leur voiture en 2015 ?

Si les voitures sont aujourd'hui indispensables, les français choisissent différement leur voiture depuis quelques mois.
Ce choix s'explique par une modification du marché et de la demande.

Des allemandes plutôt que des françaises...

Dans l'hexagone on préfère des marques allemandes (comme Volkswagen ou Audi) plus que des françaises ; hormis Dacia, la marque low cost du groupe Renault, qui dispose de volumes de ventes importants.

Les raisons sont multiples : certains fabricants proposent parfois des crédits à taux 0. Mais l'une des principale raison réside dans les révisions et l'entretien de l'auto. Les marques françaises ont décidé depuis 1 an ou 2 de passer les révisions tous les ans au lieu de deux. Révision qui coûte le même prix qu'une marque allemande, mais pour un passage au garage tous les 2 ans. Un coût divisé par deux donc, la réflexion est vite posée y compris les bricoleurs qui savent que la valise est obligatoire pour réinitialiser l'ordinateur de bord.
Ce changement de comportement a d'ailleurs été observé chez certains assureurs.

La LOA plus que l'achat

Un récent reportage sur TF1 soulignait qu'en France la LOA prenait de plus en plus d'importance sur l'achat.

Bien qu'avec un loyer un peu plus élevé, la Location avec Option d'Achat couvre également l'entretien de la voiture. Les automobilistes se retrouve donc avec ce nouveau mode d'accès à la voiture qui permet d'éviter certains soucis.

Par ailleurs, ils peuvent régulièrement changer de modèle de voiture pour en obtenir un plus récent. Une possibilité pas si dénuée de sens avec les nouvelles mesures écolos imposées par le gouvernement.

Des véhicules propres, mais chers...

Les nouvelles lois privilégient les véhicules électriques, mais ils souffrent de 2 défauts. D'une part ils restent à un prix élevé, malgré la prime écologique. D'autre part, leur autonomie est limitée (le plus souvent à une centaine de kilomètres) ; ce qui la cantonne à un usage exclusivement urbain (ou local en campagne).

Ceux qui souhaitent protéger l'environnement préfèreront les véhicules hybrides pour un coût intermédiaire.

Rappelons néanmoins que les véhicules récents (essences ou diesels) ont largement réduit leur pollution depuis les années 90.

Maxime Lopes sur Google+

Auto

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire