Publicité

Paul Darbos, influenceur du web, lance sa chaine Youtube

Très influent sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, Paul Darbos est connu sur le web depuis 2012.

En 2017, il se lance sur YouTube avec un ami, Said & Paul qui est le nom de leur chaine commune. Déjà plus de 85.000 vues pour leur première vidéo Les gens sur Twitter ainsi que plus de 16.000 abonnés à leur chaine.
Paul Darbos souhaite également ouvrir sa propre chaîne YouTube.

Paul Darbos

Comment décrireriez-vous votre rôle d'influenceur et qu'est ce qui vous a poussé dans cette aventure ?
Lorsque j’étudiais en droit, je passais mon temps sur les réseaux sociaux, surtout sur Twitter (le réseau social où j’ai le plus d’abonnés actuellement). Mon nombre de followers sur Twitter ne cessait d’accroître, j’ai voulu en profiter et me consacrer pleinement à cette vie virtuelle. Personnellement, je ne me considère pas comme un influenceur à part entière puisque je ne collabore que de temps en temps avec des marques à l’aide d’une plateforme. Dans mon cas, le terme d’influenceur n’est utilisé que pour mon grand nombre d’abonnés, mais je songe à devenir un véritable influenceur. 

Vous avez près de 2 millions de followers sur Twitter. Parmi eux, il y a des personnalités très connues : vous attendiez-vous à un tel succès sur votre projet et cela vous encourage-il dans votre carrière professionnelle ?
Tout s’est fait au fil des années, je ne m’attendais évidemment pas à un tel succès de mon compte Twitter car ce n’est pas évident de se démarquer lorsque l’on est totalement inconnu et c’est encourageant pour la suite de mes projets. C’est aussi déstabilisant car j’ai peut-être moins le droit à l’erreur qu’une personne lambda qui débute et qui n’a aucune base. 

Selon vous quel serait l'évènement de l'année 2017 ?
Ma prochaine vidéo YouTube, qui sait ? 

Vous souhaitez lancer votre chaine Youtube en solo. Pouvez-vous nous en dire plus et que retrouvera-on dessus ?
En effet, je souhaite lancer ma chaîne solo assez rapidement, sûrement avant la fin de l’année ou au plus tard début 2018. Je n’ai pas encore bien défini les thèmes que j’allais aborder dessus, je suis en train d’y réfléchir, mais je pense qu’il y aura plusieurs catégories avec différents concepts et formats de vidéos. 

Vous étiez déjà dans le monde des vidéos avec Saïd Bengriche, le duo continuera-il et quel serait votre prochain projet ?
À la base, nous devions continuer à faire des vidéos ensemble mais on va s’arrêter à une seule vidéo. Honnêtement, je pense que c’était une mauvaise idée de créer cette chaîne commune. Je veux faire des vidéos en solo et Saïd veut créer sa propre communauté pour peut-être se (re)lancer sur YouTube plus tard.

Peut-on en savoir plus sur le réseau Divimove, dont vous faites partie ?
Divimove est mon network jusqu’en avril 2018. Je suis rattaché à eux par la chaîne YouTube ‘Saïd & Paul’ mais ça ne sera pas le cas pour ma chaîne solo.

Il parait que votre famille a du mal à comprendre que vous véhiculiez votre image sur internet. Comment vivez-vous ceci ?
Ils ne comprennent pas car ils ne s’y intéressent pas vraiment mais je fais ce que j’aime et c’est l’essentiel. Par contre, mon père et ma sœur me soutiennent. 

Vous faites régulièrement le ménage sur vos médias. Pourquoi est-ce important cette maitrise de l'image et de votre vie privée ?
Ce n’est pas une question d’image, c’est une question de choix. Je n’ai tout simplement pas envie de parler ni d’exposer ma vie privée. Sachant qu’on donne déjà beaucoup de notre personne et qu’on s’expose régulièrement, je préfère garder mon petit jardin secret. Je privilégie le côté ‘professionel’ sur les réseaux sociaux. 

Une vidéo sur les haters (ceux qui harcèlent sur le web) est en préparation. Pourquoi cette sensibilisation et avez-vous un conseil à donner ?
En ayant autant d’abonnés, je suis systématiquement confronté au regard des autres, j’ai déjà vécu plusieurs formes de harcèlement sauf que j’essaye de relativiser. Quand on est plus jeune ou fragile, les attaques peuvent vraiment blesser et tout cela peut aller très loin. Il ne faut pas oublier qu’il y a un être humain derrière un écran.
Grâce à mon statut, j’aimerais aider à changer les choses. Il faut responsabiliser les plus jeunes, c’est notre rôle. Je vais donc le faire à travers une vidéo qui portera surtout sur le cyberharcèlement. Je ne parlerai pas que des victimes mais aussi des responsables, les harceleurs/harceleuses car c’est important de cibler leur comportement. En conseillant les victimes, on peut courir le risque de les faire se sentir coupables.
Que l’on soit victime ou témoin d’harcèlement, il faut en parler. L’écoute et la communication sont des valeurs primordiales pour lutter contre le harcèlement au quotidien et il ne doit pas être banalisé.
C’est le message que j’aimerais faire passer à travers cette vidéo YouTube.
 « Prenez conscience de vos actes tout comme aujourd’hui je prends conscience de ma responsabilité. » a dit le Youtubeur Squeezie dans sa vidéo Stop au harcèlement.

Que souhaitez-vous dire pour terminer à ceux qui vous suivent ?
Je les remercie d’être aussi nombreux à me suivre et j’espère qu’ils m’accompagneront dans mes futurs projets. 

Merci à Paul Darbos d'avoir répondu à notre interview !


Publicité


interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire