Publicité

Les oligarques menacent-ils la presse ?

Reporter sans frontières a mené une grande enquête sur l'ologarchie dans la presse. De grands noms industriels s'approprient plusieurs journaux de presse pour élargir leur zone d'influence, ce qui pourrait fragiliser la liberté de la presse...

En France ce phénomène n'est pas nouveau.

L'une des principale préocupation des titres de presse sont ses revenus. De moins en moins de lecteurs achètent leur journal au profit d'internet et les annonceurs achètent moins de publicité.

Selon le secrétaire général de RSF, la première menace de la liberté de la presse est l'influence du pouvoir politique. L'argent des oligarques est la 2nde menace, afin de s'approprier leur influence.
Désormais de moins en moins de pays sont épargnés par ce phénomène.

Des business man industriels et hommes politiques s'approprient de plus en plus des journaux. Les oligarques qui achètent des journaux en mauvaise posture financière, s'approprient des moyens d'action, comme s'ils voudraient améliorer leur image.

En France, de grands patrons télécom ont récemment achetés plusieurs journaux :

  • Xavier Niel (Free) : Le Monde, L'Obs
  • Patrick Drahi (Altice, SFR) : BFM, RMC, Libération, L'Express...

Dans l'hexagone, plusieurs responsables politiques achètent plusieurs médias (Serge Dassault, Le Figaro).

Même s'il n'y a pas forcémment de conflits d'intérêts, certains sujets sont plus difficiles à traiter pour les journalistes s'il y a des conflits d'intérêts économiques ou politiques.

En Allemagne, les propriétaires de journaux regroupent plusieurs titres de presse, afin de ne dépendre que des revenus publicitaires et de vente auprès des lecteurs.

Presse

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire