Publicité

Coup d'envoi pour le festival d'Avignon 2016

Le festival d'Avignon fête en 2016 ses 70 ans. Pendant 3 semaines : spectacles, danses, théâtre et lectures.

La Comédie Française revient et a fait le spectacle d'ouverture. Elle a présenté la pièce Les Damnés de Visconti, sur la scène de la cité des Papes.

Le mal s'invite dans la cour d'honneur. Du bruit, de la fureur et beaucoup d'images pour cette adaptation des Damnés de Visconti. Où comment les forgés allemands se sont alliés au nazisme. Cette année le festival d'Avignon se fait plus politique.

Pour le metteur en scène Ivo Van Hove, il faut utiliser le temps du nazisme pour faire un film sur le renversement des valeurs. Dans cette pièce, des hommes, des intellectuels, des gens qui ont tout dans leur vie deviennent des barbares. Il trouve cela boulversant ; qu'il faut montrer sur scène la situation actuelle.

Dans cette pièce il y a le fils qui incarne le mal. Christophe Montenez interprète le rôle de Martin Von Essenbeck, descendant de la dinastie. Le comédien considère que son personnage est perdu dans le monde qu'on lui propose, il cherche un but qu'on lui propose. Cette voie forte sera de rallier le nazisme.
Pour Christophe Montenez le nazisme est désormais simple à comprendre, tout comme pourrait l'être le djihadisme.

Eric Ruf, administrateur de la Comédie Française, ne ressort pas indemne de ce spectacle.

Spectacle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire