Publicité

Une intelligence artificielle pour évaluer les romans

Voilà une nouvelle qui ne va pas rassurer les lecteurs du monde de l'édition qui conseillent les éditeurs sur les livres à suivre ou non. Ils étaient déjà sur la sellette après la crise du secteur et voilà que l'intelligence artificielle pourrait venir les remplacer. C'est en tout cas ce que pense une start-up allemande qui a créé un logiciel capable de séparer le bon du mauvais en matière de littérature.

Une intelligence artificielle peut-elle reconnaitre la qualité d'un manuscrit ? Oui selon l'équipe de Qualifiction. La start up a développé un algorithme capable de segmenter, d'analyser et d'évaluer un roman entier en quelques seconde.
Gesa Schoning, fondatrice de Qualifiction, a indiqué auprès d'Arte qu'au départ le logiciel a été créé pour aider les éditeurs qui reçoivent chaque année des milliers de manuscrits. Rien qu'en Allemagne, cela représente 3,5 millions de textes et les maisons d'édition n'ont pas assez de lecteurs pour lire tout ça.

A la fin du processus l'intelligence artificielle estime le succès que peut avoir un texte. L'éditeur peut alors décider plus facilement d'examiner un manuscrit ou le laisser de côté. La jeune auteure Kristina Schippling travaille actuellement sur son 2ème livre. Elle veut utiliser Qualifiction pour optimiser le potentiel de vente de ses textes. Elle trouve que c'est un retour utile et intéressant qu'un lecteur ne pourrait peut-être pas fournir. L'auteure trouve cette technologie enrichissante et est curieuse de voir ce qu'elle pourra donner.

Du côté des maisons d'édition classiques, certains restent sceptiques. En particulier parce qu'un logiciel de reconnaissance des textes ne tient pas compte des finesses stylistiques. L'éditeur Linus Guggenberger (Wagenbach Verlag) estime que ça peut être intéressant pour la littérature de genre, mais certains éditeurs recherchent des textes originaux et des écritures singulières, le logiciel ne sera pas capable de les reconnaitre comme tel, ce n'est pas à l'ordre du jour.

Pour l'instant, l'algorithme ne remplace pas encore le lectorat classique ; mais l'intelligence artificielle aura sans doute un rôle à jouer un jour dans la littérature.

Livres

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire