Publicité

SFR sort des nouveautés pour Red en juillet 2015

Un responsable de SFR - Numéricable (Jérôme Yomtov) était en interview hier chez 01Net, pour présenter notamment les nouveautés de la marque low cost Red by SFR.

Un moment important pour l'opérateur, puisqu'il s'agit d'une des rare interview depuis la fusion de SFR et Numéricable.
Décryptage...

Les nouveautés Red

Concernant RED by SFR, l'opérateur a sorti une nouvelle box fibre (19,99€/mois) avec un nouveau décodeur TV (2€/mois). Cette offre low cost, sera à composer "à la carte".
Hormi l'accès fibre, le bouquet TV de base ne comportera que les chaînes de la TNT. Le reste s'achète en option.

Cette box fibre n'est pas sous Android, comme l'a fait récemment Free. Un choix chez SFR qui souhaite rester maître de son interface pour proposer l'accès à des contenus et services (source de revenus complémentaires chez les opérateurs).
Notons que cette box fibre proposera néanmoins accès à Youtube sur le décodeur télé.

Côté mobile, les abonnés Red pourront désormais personnaliser le nom du réseau avec Pimp my network, pour 0,99€/changement. Modification qui se fait depuis l'espace client web.
Une innovation qui était dans les cartons de l'opérateur depuis quelques mois, notamment dans L'Atelier SFR (un club réservé aux fans de SFR pour faire des tests).

Etrange que cette option ne puisse être prise que sur la marque low cost et non premium. Selon un responsable il s'agit d'un choix, celui du bouquet à composer pour les clients Red.

L'avenir du mobile chez SFR

L'avenir du mobile dépend grandement du réseau 4G. A ce sujet SFR est à la traine.

L'opérateur rappel que s'il est le dernier en nombre d'antennes, il couvre plus loin que d'autres comme Free (quelques petits tacles bien discrets) ; notamment grâce aux fréquences en or.
SFR devrait couvrir environ 70% de la population d'ici la fin de l'année 2015. En se projettant, la couverture 4G devrait être à terme similaire à celle de la 3G (99% de couverture), puisque SFR dispose de ses propres antennes relais et que la 5G arrivera d'ici 5 à 10 ans.

Le retard de déploiement de la 4G est entre autre du au départ de Vivendi de l'actionnariat et à la fusion avec Numéricable.
Par ailleurs, pour qu'il y ait de la 4G, il faut impérativement amener de la fibre optique. Or tout le territoire n'est pas encore couvert.

Concernant les rapprochements avec Bouygues Télécom, si l'explication sur l'échec de la récente offre de rachat est restée floue ; c'est les synergies sur le réseau mobile qui ont été au débat.
Rappelons que SFR et Bouygues Télécom travaillent depuis plusieurs mois pour la fusion de leurs réseaux mobiles. Objectifs ? Faire des économies et avoir une meilleure couverture.

Sur la meilleure couverture mobile on est un peu septique. Rappelons que dans les objectifs les opérateurs devraient couper une bonne partie de leurs réseaux. Chacun sera seul à gérer les clients de Bouygues ET SFR sur certaines zones géographiques.
On se pose simplement des questions sur certaines zones rurales où le réseau de Bouygues Télécom est totalement absent ! Les abonnés SFR qui ont actuellement du réseau se trouveront-ils privés de téléphone ?

Le conseil européen a annoncé récemment la fin du roaming dans l'UE pour 2017. Réponse de SFR sur la possible baisse du chiffre d'affaires ? C'est déjà intégré au plan d'affaire.
En d'autres termes, SFR peut vous facturer des frais d'itinérance dans l'UE, alors que le prix de ses forfaits lui permet déjà de rentabiliser ces communications. Vous n'auriez pas l'impression de payer 2 fois ?

Pourquoi une stratégie axée sur la fibre ?

Depuis la fusion avec Numéricable, SFR s'axe principalement sur la fibre optique. A tel point que l'ADSL est mis littéralement de côté (il est difficile de trouver les offres ADSL sur le site web de SFR).
Donc inutile de penser qu'une nouvelle box ADSL verra le jour prochainement.

SFR rappelle que depuis la fusion avec Numéricable il couvre 7 millions de foyers et devient 1er opérateur Très Haut Débit en terme de couverture.
1 à 2 millions de foyers éligibles supplémentaires devraient s'ajouter d'ici fin 2015.

Ca c'est dans la théorie. Rappelons qu'il y a 30 millions de foyers en France et donc que 2/3 d'entre eux n'y auront pas encore accès cette année.
Si SFR délaisse 20 millions de foyers sur l'ADSL (en offre commerciale) alors qu'il n'est pas en mesure de proposer de la fibre, ça promet ! SFR se targue simplement de dire que l'ADSL est une technologie en bout de course.

Concernant la différence des technologies sur la fibre, selon SFR il n'y a aucune différence entre le FTTB (arrêt de la fibre au pied de l'immeuble) et le FTTH (raccordement jusque chez l'abonné). Le FTTB (utilisé en partie par l'opérateur sur le réseau de Numéricable) est selon lui accusé à tort concernant le débit. Il fonctionnerait très bien à New York par exemple.

Ce qui compte en somme pour SFR, c'est le service proposé au client.

Si SFR se positionne leader en faible taux de panne sur Internet, attention aux chiffres utilisés. Cela ne concerne que certaines technologies d'accès Très Haut Débit. Or SFR utilise plusieurs types de raccordement sur le Très Haut Débit (fibre, câble...).
Par ailleurs le taux de rétablissement de l'accès internet sur l'ADSL n'est pas toujours très bon ; or l'ADSL occupe toujours une place importante faute de raccordement suffisant. On craint que ce ne soit qu'un coup de pub...

Quid du futur nom de la marque SFR-Numéricable ?

Pour le moment aucun choix n'a été fait.

SFR est reconnu sur le mobile depuis plus de 20 ans et Numéricable est réputé sur la télé.
Seul commentaire pour le moment, chaque client utilise le réseau de l'un et de l'autre.

 

Maxime Lopes sur Google+

Mobile internet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire