Publicité

Pourquoi les Super-héros n'ont-ils pas libéré Auschwitz ?

Pourquoi les super héros n'ont-ils pas libéré Aushwitz ? Cette question étrange est posée par l'exposition qui se tient actuellement au mémorial de la Shoah à Paris. Une exposition qui analyse la représentation de holocaust dans la bande dessinée, à commencer par les comics. Littérature extrêment populaire qui s'est fait l'écho des grands bouleversements du XXème siècle. Et pourtant si Capitain America et Superman s'en prennent à l'ennemi nazi dès 1940, les super héros sont restés à distance raisonnable des camps d'extermination, même si beaucoup d'auteurs étaient juifs eux même.

Dès lors que l'on consacre une exposition de la représentation de la Shoah dans la BD, il y a un nom et une oeuvre qui automatiquement s'impose, au risque d'occulter tous les autres c'est celui de Maus. Pour Didier Pasamonik, commissaire de l'exposition, on ne peut pas éviter Maus car c'est une oeuvre pivot, il y a un avant et un après Maus.
L'avant c'est d'abord une souris : Mickey au camp de Gurs. C'est aussi aux Etats Unis cette littérature profane pour enfants et adolescents que sont les comics.

Il y a des dizaines de comics qui représentent les camps, sauf qu'ils le font de manière métaphorique. Chris Claremont (scénariste des X-men) rappelle qu'Hitler était à l'époque perçu comme un super vilain. Dès lors Capitain America pouvait lui mettre une raclée et Superman pouvait le trainer devant la Société des Nations.

Un voile est jeté sur l'extermination des juifs d'europe. Les auteurs et éditeurs de comics, pourtant majoritairment juifs n'entendent pas malmener un lectorat blanc, chrétien, parfois antisémite.
A plusieurs reprises les supers héros sont entrés dans les camps. Ils y libèreront une petite fille ou un résistant. Pour ils ne leurs viendront pas l'idée de libérer les camps en entier.

En 1981, le scénariste des X-men fait enfin entrer la Shoah dans les comics en indiquant que le rescapé Magneto est un rescapé d'Auschwitz. Cette déflagration sera reprise en 2000, dans la scène d'ouverture des X-men - le film.
Ayant vécu l'expérience d'Auschwitz, Magneto ne croit plus en l'humanité. Il pense que l'humanité va faire la même chose avec les mutants, les X-men ; en faisant la même chose qu'avec les juifs. L'idée est alors que cela ne se produira plus jamais.

Pourquoi les super héros n'ont jamais libérés les camps ? Selon le commissaire de l'expo, les camps représentent la réalité contrairement aux super héros qui sont fictifs.

Au delà de l'échec des super héros et alors que le combat est loin d'être terminé, la BD reste un vecteur approprié pour parler de l'histoire et déconstruire les stéréotypes antisémites.

L'exposition, gratuite, est à voir jusqu'au 30 octobre 2017 au musée de la Shoah à Paris.

Source : Arte

Maxime Lopes sur Google+

Exposition

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire