Publicité

Moins de bureaux de Poste

Plus de 5 000 bureaux de Poste ont fermé ces dernières années, notamment en campagne. Une situation qui n'est pas prêt de s'améliorer puisque l'entreprise au logo jaune compte modifier ses points de contact en ville...

Depuis 2010 La Poste est passé sous statut privé. Comme n'importe quelle entreprise, elle recherche les profits. Or les bureaux de Poste ne sont plus rentable en raison de la baisse du courrier et coûtent plus de 4 miliards d'euros par an. Par ailleurs, le trafic du courrier baissera de 50% d'ici à 2020.

Pour contrer cela, La Poste compte redéfinir son maillage de bureaux et d'agences ouvertes au public.
Certes, La Poste doit assurer son rôle de service public. Ainsi 90% de la population doit être à moins de 5 km d'un point de contact postal.

C'est bien sur cette notion de point de contact que joue désormais l'entreprise. Ainsi elle restructure les agences et bureaux de Poste en campagne. Certains ferment (beaucoup), d'autres sont co-gérés avec les communes afin de faire face à la baisse de fréquentation des bureaux.
En ville, La Poste compte modifier ses "points de contact" postaux en en ouvrant dans les centres commerciaux et en réduisant d'autres agences en les fermant.
Notons que les points de contact postaux permettent d'accéder aux besoins de base du courrier et du colis (acheter des timbres, récupérer un recommandé ou un colis...).

Les français restent très attaché à leur relation avec La Poste. Si les facteurs (90 000) passent de plus en tard (certains terminent les tournées à 18h), ils devront s'accomplir de nouvelles tâches comme le portage de médicaments, le relevé de compteur ou rendre visite aux personnes âgées.

Pour se diversifier La Poste change tout azimut grâce à ses 200 filiales : numérique, services bancaires, téléphonie...

Source : Europe 1

Maxime Lopes sur Google+

Postal

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire