Publicité

Migration forcée : quand Microsoft fait marche arrière

L'été dernier, Microsoft officialisait la sortie de Windows 10. Attendu comme une révolution après l'échec de Windows 8 (l'éditeur avait été obligé de sortir une version améliorée 8.1 et proposée gratuitement).

Pour oublier ce passage à vide, on avait émis l'hypothèse d'une migration forcée des anciens OS (7, 8 et 8.1) vers Windows 10 et on ne s'est pas trompé... Microsoft a même tenté d'aller plus loin.

Lors du déploiement des mises à jour d'octobre (tuesday patch) Microsft a intégré d'office Windows 10 dans les mises à jour facultatives de Windows Update. Pour ceux qui ont l'habitude d'utiliser manuellement cet outils, l'oubli d'un clic déclenchait la migration.
Face au tolé de ce changement de force, l'éditeur a retiré la possibilité de passer au nouvel OS gratuitement de Windows Update. La migration reste disponible dans les conditions tarifaires déjà indiqué par la firme via une icône dans la zone de notification.

C'est un signe que les utilisateurs ne sont pas forcémment pressés de passer à Windows 10, malgré des millions d'ordinateurs ayant obtenu une license gratuite sur cette version.
Ce n'est pas tant la possibilité d'obtenir le nouveau système gratuitement qui est critiqué, c'est le fait de le mettre de manière forcée, delibérée et sans prévenir l'utilisateur sur un terminal. D'autant plus que certains éditeurs de logiciels s'étaient plaint de pratiques pas forcémment bienveillantes à l'égard de leurs programmes (instabilité, changement de préférences utilisateurs insistantes...).

Le nouveau navigateur internet Microsoft Edge, successeur de l'antique Internet Explorer, fait également parler de lui. Dans une mise à jour en cours d'élaboration et réservée à des développeurs, des analystes se sont aperçus d'une nouvelle boîte de dialogue. Lorsque l'utilisateur choisi un autre navigateur par défaut (Chrome, Firefox...) que celui de la maison une fenêtre s'affiche l'invitant à revenir sur son choix.

Essayez Microsoft Edge.
Avant que vous ne changiez l’application par défaut, découvrez ce que vous pouvez faire avec un programme spécifiquement conçu pour Windows 10.

L'utilisateur a alors la possibilité de decouvrir les fonctionnalités du navigateur Edge (prise de notes...) et de dire s'il souhaite revenir sur ses pas ou non.

Comme l'indique 01Net, cela signifie que Microsoft a du mal à faire revenir les gens sur ses logiciels. En attendant, il n'est pas sûr que cette boîte de dialogue débarque dans une mise à jour finale pour les utilisateurs.

Windows Microsoft

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire