Publicité

Michel Ange sort de l'ombre

A Rome le chef d'oeuvre de Michel Ange vient de retrouver toute sa splendeur. La célèbre statue de Moïse avait été créée par le chef d'oeuvre italien en l'honneur du pape Jules II. On peut la basilique St Pierre aux Liens, tout près du Colysé. Il y a 1,5 siècle la fenêtre qui éclairait l'oeuvre a été murée. Mais aujourd'hui grâce à un éclairage artificiel savant on peut à nouveau voir Moïse tel que Michel Ange l'avait voulu, c'est à dire changeant en fonction des rayons du soleil de la journée.

Moïse est sorti de la pénombre à laquelle il avait été condamné il y a 1,5 siècle lorsqu'une fenêtre avait été murée. Un système d'éclairage artificiel recréé aujourd'hui le même éclairage qu'autrefois.
Cette fenêtre murée était à l'époque de Michel Ange la principale source de lumière, explique le surintendant des biens archéologiques de Rome Francesco Prosperetti. C'est pour cela que la tête de Moïse est tournée pour recueillir au mieux les rayons du soleil de l'après midi, quand la paroie était éclairée de façon spectaculaire.

La fenêtre obstruée lors de la construction d'une université à proximité de la basilique n'est qu'un episode parmi d'autres dans une histoire tourmentée. A l'origine Moïse devait surgir en majesté au coeur de Saint Pierre au Vatican. Mais un chantier trop coûteux, la chapelle Sixtine à achever et la mort du commanditaire - le pape Jules II - en décidera autrement. Ce qui a permi à Michel Ange de trouver cet éclairage idéal.

Pour le restaurateur et historien d'art Antonio Forcellino, Michel Ange n'a poli Moïse qu'avec du papier abrasif ; d'autres ont été frotés à la feuille de plomb. Michel Ange a voulu créer un jeu d'ombres et de lumières en se servant du soleil. Dans son oeuvre Moïse est illuminé par Dieu. Certaines parties vont être iradiées et d'autres vont servir aux contrastes, comme le thorax, la barbe et les cheveux où la finition est plus rugueuse.

Le système d'éclairage souligne ces choix de Michel Ange. Il y a la lueur rasante du matin, l'apic du midi et celle plus caressante de l'après midi.
La lumière du couché du soleil est si chaude, si rosée qu'elle parvient presque à animer Moïse qui semble avoir une vie intérieure.

Un petit miracle en l'espace de 6 minutes. Le temps pour faire revivre aux touristes et aux fidèles chaque moment de la journée dans les conditions de lumière voulus par Michel Ange.

Art

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire