Publicité

Les objets tous connectés, mais quelle utilité ?

Tous connectés, mais parfois jusqu'à l'absurde... Quand nos objets du quotidien (vêtements, jouets, électroménager) se mettent à communiquer grâce à internet : gadget ou réelle utilité ? Une gigantesque révolution est en cours.

Tous connectés et à tout moment dans tous les aspects de notre quotidien : est ce le futur qui nous attend et est ce toujours utile ? Quand votre grille pain se met à tweeter ou que votre cravate envoi des texto, faut-il commencer à s'inquiéter ?

Tous les objets deviennent connectables. 50 milliards d'objets connectés sont attendus d'ici 2020. Tous les industriels s'intéressent à une part du gâteau et à rendre interopérable tous les objets, même ceux qui était inertes. En les connectant, les objets prennent une dimension big data (collecte des données en masse de manière anonyme généralement) ; cela permet de savoir comment les utilisateurs utilisent le produit.

Malheureusement certains d'entre eux sont là pour faire le buzz et ne servent à rien. Tout le monde se lance sur le marché : des industriels sérieux pour répondre à des besoins utiles (avec de la valeur ajoutée et des fonctionnalités supplémentaires) ; mais aussi des start up qui tentent d'inventer de nouveaux besoins. Quelle utilité pour le grille pain qui fait des dessins sur les tartines ? (Oui, oui, ça existe).

Exemple plus utile, le réfrigérateur qui envoi des photos des produits qu'il contient. A une période le frigo connecté nécessitait de faire un inventaire manuel avec un scanner pour dire les produits qui entraient et sortaient. Désormais des caméras permettent de voir directement ce qu'il y a à l'intérieur. Pratique lorsque vous êtes au magasin pour faire les courses et que vous souhaitez connaitre la date limite de la crème fraiche ou s'il reste encore suffisamment de yaourth. C'est moins contraignant. Des fonctionnalités supplémentaires devraient apparaitre dans le futur grâce à l'analyse d'image et vous faire des recommandations personnalisées (produit restant, interprétation des dates limites de consommation...).

La révolution des objets connectés sera selon les analystes plus importante que celle des smartphones. Les opérateurs s'y préparent afin d'adapter leur réseau en conséquence.

La médecine compte également tirer son épingle du jeu sur les objets connectés : la collecte d'information et le big data sera un gros enjeux à l'avenir pour interpréter les besoins et risques de chacun. Il sera possible de connaitre le mode de vie de chaque patient (sport, alimentation, sommeil...). Des tendances se dessinent, dont la prévention des risques.
Les risques : la surveillance de masse, un mauvais usage des données (une assurance qui jouerait sur la hausse de la cotisation), voire vers une décharge des médecins dans les déserts médicaux en ne se fiant qu'aux données des capteurs et laissant de côté certains symptômes.

Le smartphone et les objets connectés seront de plus en plus dans nos usages, mais pourra-on sans passer ? Quel risque sur notre vie de tous les jours et nos relations sociales ?
C'est à chacun de connaitre les risques et limites du système pour ne pas faire n'importe quoi avec ses données.

Maxime Lopes sur Google+

Nouvelles technos

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire