Publicité

Les objets connectés d'ici 2020

Internet des objets, Machine to Machine, Objets connectés... les termes ne manquent pas pour désigner les appareils se connectant en réseau à internet. Ces objets intelligents sont capables de communiquer et de générer des données numériques.

Il y avait 4 milliards d'objets connectés en 2010 ; en 2013 ce chiffre passait à 15 milliards. En 2020, on attend une explosion à 50 milliards d'objets connectés ; soit 7 par habitant. Le chiffre d'affaires alors généré serait de 714 milliards d'euros.

Les plus connus de ces objets connectés sont les ordinateurs, smartphones, tablettes... soit environ la moitié des appareils. Les autres sont les montres, les téléviseurs, les lunettes ou encore les frigos.
Selon les estimations 30 des 50 milliards d'objets connectés d'ici 2020 n'existent pas encore et doivent être inventés.

Quels usages ?

 

Toutes les entreprises de toutes tailles innovent pour connecter l'ensemble de nos objets du quotidien.

Comment connecter les objets ?

Pour connecter les objets, le moyen auquel on pense en premier est la connexion Wi-Fi ou encore la carte SIM. Les cartes RFID et le NFC complètent le dispositif.

Les opérateurs bataillent pour être présent sur ce juteux marché. Actuellement SFR mène la dense.

Le processus :

  1. Des capteurs collectent des données sur les appareils
  2. L'appareil transmet ses données via un réseau à un datacenter (centre de donnée)
  3. Un logiciel analyse les informations depuis un serveur
  4. Les informations sont renvoyées sur l'appareil ou à une application au client pour prévenir de certaines actions.

 

Dans cette situation, le réseau de télécommunication devient central.
Ainsi pour prévenir de certains risques des exercices d'urgence sont menés régulièrement. Ce fut le cas par exemple en mars 2016 pour prévenir de la crue centennale à Paris.

 

Maxime Lopes sur Google+

Nouvelles technos

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire