Publicité

Les Galeries Royales St Hubert en lumières

En avril 2017, les Galeries Royales Saint-Hubert seront en fête... Pour ces 170 ans, elles s'offrent un nouvel éclairage !
Venez découvrir l'illumination en musique à partir de 21h30 Du 28/04 au 03/05/2017.

Galeries royales St Hubert à Bruxelles

Coup d'éclat lumineux dans les galeries royales Saint-hubert

Tous les soirs à 21h30 du 28 avril au 3 mai, les Galeries Royales Saint-Hubert s’illumineront en musique, sur la Rhapsodie hongroise de Liszt, composée en 1847, année de l’inauguration des Galeries.

L’éclairage des façades intérieures des Galeries Royales Saint-Hubert connaît un sérieux lifting. Plus écologique, plus économique, plus dynamique, cette nouvelle installation lumineuse est dotée de la toute dernière technologie de pointe. Cette illumination en LED donne un côté plus contemporain à ce prestigieux passage bruxellois, tout en respectant le classicisme de l’architecture Renaissance florentine. La profondeur des Galeries, ainsi que les statues allégoriques, discrètement intégrées dans les façades sont mises en valeur. Cette nouvelle installation permet également de créer des effets interactifs, selon les différents événements organisés.

170 ans de la galerie royale Saint-hubert

En 1847, il y a 170 ans exactement, quelques 750 hommes travaillèrent d’arrache-pied pour construire ce qui devint les Galeries Royales Saint-Hubert… 15 mois suffirent pour édifier ces quelques 40.000 m2 qui abritaient déjà à l’époque un théâtre, un Marché aux fleurs, des restaurants, des commerces, des appartements… Bref, un microcosme urbain qui a peu changé aujourd’hui au niveau de ses activités. Les Galeries sont toujours un lieu de passage couru, où le luxe se mélange à l’attractivité touristique et culturelle.

En 170 ans, les Galeries ont néanmoins connu de nombreux changements : l’apparition du cinéma, le développement du Marché aux fleurs couverts en Vaudeville et l’importante modernisation du Théâtre Royal des Galeries en 1951. Mais jamais, au grand jamais, les Galeries n’avaient été rénovées. Il a fallu attendre 1997 pour qu’une restauration de taille soit entreprise. Il y a 20 ans exactement… Depuis verrières, façades, sous-sols, Vaudeville, Théâtre Royal des Galeries, appartements, péristyle, hôtel… ont fait l’objet de mille attentions pour être rénovés dans le plus grand respect du bâtiment.

Aujourd’hui, nous venons d’achever l’éclairage des Galeries. Un matériel de haute technologie a été mis en place et sera visible à partir du 28 avril.
Nous vous invitons à venir vous plonger dans l’ambiance immuable des Galeries Royales Saint-Hubert…

Toute une histoire…

Construites en 1847, les Galeries Royales fêtent un âge vénérable ! Il aura fallu un peu plus de 15 mois pour réaliser ce qui était à l’époque, le plus grand passage couvert d’Europe ! Un projet ambitieux réalisé par un jeune architecte de 36 ans…

Jean-Pierre Cluysenaar, n’avait que 26 ans quand il a imaginé son premier projet des Galeries. Mais il faudra attendre 10 ans pour que celui-ci se réalise, en 1847. Aujourd’hui, c’est un des bâtiments les plus visités de Bruxelles. Chaque année plus de 6 millions de personnes foulent la pierre bleue, bien usée, de ce prestigieux passage inspiré de la Galerie d’Orléans à Paris.

Après le lifting extérieur, l’intérieur…

Le Théâtre Royal des Galeries est quant à lui, une aventure compliquée. Vétuste, tant au niveau de la sécurité qu’au niveau technique, architectes et troupe théâtrale ont dû jongler entre les obligations des uns et des autres pour que les travaux puissent être menés tout en poursuivant les saisons théâtrales… Le résultat éclatant est là ! Le théâtre, remis aux normes et agrandi dans ses espaces de réception, accueille chaque soir près de 800 spectateurs dans une salle qui semble identique à ce qu’elle a toujours été… En même tant que cette rénovation de taille, de nombreux appartements et bureaux sont restaurés, ainsi que l’Hôtel des Galeries qui dispose aujourd’hui  23 chambres et un restaurant prisé des gourmets.  

Le Péristyle

La verrière du péristyle, au croisement des Galeries et de la rue des bouchers semble avoir toujours été là. Pourtant il n’en est rien. Depuis les années ’90, c’était un plafond opaque dans lequel des spots avaient été incorporés. Ce n’est que depuis mai 2016 que nous pouvons admirer la version d’origine composée d’une verrière basée sur un plan carré remise en place.  

« Resteront » ensuite à rendre son éclat originel à la Galerie des Princes et les façades extérieures… Et la boucle sera bouclée…

Seul le théâtre modernisé… en 1951

En 170 ans, la première grande Galerie que sont les Galeries Royales Saint-Hubert construite en Europe a connu de nombreuses améliorations. La plus importante a eu lieu dans un premier temps en 1951. Le Théâtre des Galeries est détruit et entièrement reconstruit par l’architecte Bonduelle. Il passe d’un théâtre élisabéthain à une salle à l’italienne. Le nombre de places augmente, ainsi que la visibilité du théâtre dans les Galeries. C’est lors de cette rénovation que Magritte peint le plafond du théâtre.

Depuis plus aucune rénovation de taille. Certes, il y a eu des rafraîchissements, des réparations en fonction des besoins - les façades ont été repeintes à plusieurs reprises - ou des transformations ponctuelles d’appartements. Mais aucune restauration globale…  

150 ans, le début des rénovations

Il faudra que les Galeries fêtent leurs 150 ans pour entreprendre une rénovation complète du bâtiment, basée sur une étude historique et scientifique. Contrairement à ce qui était d’usage, la rénovation a d’abord été externe (les façades et la verrière) et puis interne (sous-sols, appartements, théâtres, bureaux…). Ce processus inversé avait pour but de rassurer les commerçants et d’en attirer de nouveaux.

Après la verrière et les façades, la société civile des Galeries entame la rénovation des sous-sols de la Galerie de la Reine. Construites sur un sol marécageux, les fondations menaçaient de s’effondrer. C’était l’occasion également de rendre ces caves accessibles au public. Il s’agit aujourd’hui des quelques 1.000 m2 qui abrite les expositions du cinéma Galeries.

Vient le tour du Vaudeville, abandonné depuis de nombreuses années, de reprendre son éclat d’antan. Après 4 ans de rénovation minutieuse, il retrouve un nouveau souffle en 2003 et accueille divers événements, spectacles et les mardis de la philo.  

Maxime Lopes sur Google+

Patrimoine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire