Publicité

Les faux espoirs du gouvernement sur le très haut débit

Récemment l'Etat s'est exprimé sur son souhait de voir l'ensemble du territoire couvert en très haut débit (fibre ou câble) d'ici 2022 ; rappelant que certains opérateurs ne respectaient pas leurs engagements.
Alors internet en très haut débit pour tous : réalité ou fiction ?

Il y a très fort à parier que beaucoup de foyers ne seront pas raccordés au très haut débit d'ici 2022, le délai souhaité par le gouvernement est vraissemblablement trop court.
Ainsi dans un hangout (conférence vidéo sur internet), les responsables Fibre optique d'Orange ont indiqué qu'ils ne couvriraient que 20 millions de logements (soit 60%) à cette échéance. Un bien maigre butin quand on sait que l'opérateur historique a la charge de couvrir plus des 3/4 du territoire.

 

En cause des problèmes financiers...

Si les opérateurs mettent autant de temps, il y a deux raisons. La première est que ce déploiement est long. On ne construit pas intégralement un réseau télécom ou d'électricité en quasiement 7 ou 8 ans alors que la population ne cesse de croitre depuis l'époque ou les paires de cuivre ont été installées.

Mais la raison essentielle est purement financière. Les opérateurs investissent majoritairement dans les zones denses et moyennement denses, là où les investissements sont rentables. En effet, il s'agit d'entreprises privées qui n'ont d'yeux que pour leur chiffre d'affaires.
Des problèmes similaires existent sur l'ADSL et le mobile (ce n'est que récemment qu'une loi anti zone blanche est passée.

Certes le déploiement du réseau coûte une fortune (en milliards d'euros), mais ce n'est pas une raison pour exclure une partie de la population.

Afin de palier aux manques de couvertures, des collectivités locales s'organisent déjà pour contre attaquer et offrir au plus grand nombre le haut débit. Par exemple en Bourgogne Franche-Comté plusieurs départements viennent de s'associer pour investir dans leur propre réseau fibre optique en lieu et place des opérateurs.

Maxime Lopes sur Google+

internet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire