Publicité

Le tampographe Sardon

C'est un messager d'un genre nouveau. Le tampographe Sardon est un artiste iconoclaste qui réalise des tampons encreurs géants. Ancien dessinateur de presse, il perdure ainsi la satire. Drôle et provocateur.

« J'en ai rien à foutre » : pas forcément le genre de message que l'on s'attend à voir sur un tampon. Vincent Sardon affiche un goût prononcé pour les insultes. Pas par leur vulgarité, mais par leur côté révélateur d'un état d'esprit.

Le tampographe voit dans les insultes une forme poétique. A travers le langage, il trouve intéressant de voir comment les gens s'insultent. Cela permet de voir les cultures, les peurs, les phobies...

Vincent Sardon est installé rue du repos à Paris. A quelques pas du cimetière Lachaise, il y trouve sa source d'inspiration : crânes, squelettes... L'artiste aime bien les cimetière et la vanité.

Tiré d'une chanson, "Strange fruit" est une oeuvre du tampographe. A l'aide de plusieurs tampons, on y retrouve plusieurs pendus sur un arbre.

Vincent Sardon conçoit ses tampons encreurs à l'aide d'une presse chauffante.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire