Publicité

Le Scheltema, une institution bruxelloise

C'est une institution qui a traversé les époques et affiche une carte résolument marine depuis sa création.

Brasserie de tradition lancée en 1972, à deux pas de la rue des Bouchers, par un trio d’entrepreneurs belges - Georges Neefs, Jacques Raemdonck et Jean Huybrecht -, elle a traversé les époques dans son décor de lambris en merisier verni garni de banquettes vert absinthe et de suspensions à l’ancienne. Aux commandes de cette institution, une famille, composée du père Jean Huybrechts -disparu aujourd’hui- et de sa fille Martine.

Scheltema

Il suffit d’évoquer le passé de son fondateur, Jean Huybrechts, pour se plonger dans la Belgique des années 60, celle où l’on se lançait dans l’aventure sans regarder derrière soi. Après une première expérience africaine au Congo, il rentre ruiné à Bruxelles et propose à  Marcel Kreusch, alors propriétaire de La Villa Lorraine, de lui ramener les meilleures victuailles des Halles de Paris… Très vite, sous l’étendard de Socalux, il étend cette activité de fournisseur de produits gastronomiques à toutes les grandes tables bruxelloises. Véritable explorateur du goût, il parcourt les ports de pêche, les terrains d’élevage, les champs de culture d’ici et d’ailleurs (il sera l’un des premiers importateurs de kiwi et de papaye en provenance de la RDC, mais également de la célèbre huître Colchester dont il fera l’élevage en Irlande).

Fort de cette expérience, il se lance dans la restauration en ouvrant en 1972 Le Scheltema, du nom d’un célèbre bistrot à Amsterdam. C’est au coeur de l’îlot sacré à deux pas de la rue des Bouchers, dans une ancienne salle de billard, qu’il installe cette nouvelle adresse. Il imagine un décor 1900, celui d’une brasserie parisienne à l’atmosphère à la fois chaleureuse et élégante.
Avec sa charrette d’écailler en devanture, Le Scheltema devient rapidement le rendez-vous des gourmets et une table plébiscitée par les stars de passage à Bruxelles.

Une carte tournée vers la mer

Aujourd’hui, Le Scheltema a conservé son caractère authentique et affiche une carte résolument tournée vers les poissons et les fruits de mer.

On pointe le banc d’écailler, les filets de sardines fraîches marinées au citron vert et feuille de coriandre, le ravioli de tourteau frais au coulis de homard et beurre blanc, le saumon fumé maison, les noix de St Jacques gratinées aux chicons, sauce à la bière blanche de Hoegaarden ou encore la Sole grillée et son beurre blanc à l’estragon ou Meunière, la bouillabaisse maison, l’Osso Bucco de lotte au basilic, le dos de cabillaud à l’Armoricaine, etc. Mais les carnivores n’ont pas été oubliés avec le Cuberol irlandais grillé et les aiguillettes de magret de canard Mulard au poivre vert.

Le chef Thierry Defrade

Il est aux fourneaux depuis plus de 15 ans. De son passage dans différentes maisons, Den Bijgarden comme second, Le Bellini (Place Keym), Le trèfle à 4 avec Alain Troubat, le St Jean, il a appris à concocter une cuisine raffinée et il développé son goût pour les beaux produits. Fraîcheur et home made sont ses marques de fabrique. Tout ici est fait maison: du saumon fumé au foie gras, en passant par le pain, les sauces froides et chaudes, les coquilles St Jacques décortiquées chaque matin et les desserts !

Le Scheltema
Rue des Dominicains, 7 à 1000 Bruxelles.
Tél. 02.512.20.84.
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 18h30 à 22h30. Fermé dimanche et jours fériés.

Maxime Lopes sur Google+

Gastronomie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire