Publicité

Le fantôme de l'Opéra - L'aventure enrichie nous plonge dans l'univers du Palais Garnier

Partons aujourd'hui dans un univers inédit du Palais Garnier, celui de l'aventure multimédia du Fantôme de l'opéra. L'histoire est tirée du livre de Gaston Leroux.

Les équipes de Midnight Press qui réalisent le projet nous le présente.

Le Fantôme de l'Opera : l'aventure multimedia (Midnight Press)

- Qui se cache derrière l'équipe de Midnight Press ?
Le noyau de l'équipe Midnight Press, ce sont des amis de longue date avec une profonde envie d'entreprendre dans le domaine culturel. Passionnés de culture et de nouvelles technologies, nous sommes passés des bancs des salles de classes à ceux de notre petite start-up.
Sont venus s'ajouter différents contributeurs qui participent à la création du livre, tous motivés par le concept et l'histoire que nous voulions créer autour de ce roman ! Nous travaillons notamment avec Constance, notre illustratrice, Prune qui est un peu "la plume" de l'équipe ou encore Blandine qui est en charge de la charte graphique ainsi que Bruno qui supervise le développement technique du projet.
Nous sommes donc une grande équipe, mais jeune et avec l'ambition de vivre du digital et de la culture.

- Vous avez un projet intitulé Le Fantôme de l'Opéra tiré du livre de Gaston Leroux, où vous souhaitez faire revivre le Palais Garnier d'une manière originale. Pouvez-vous nous en parler ?
Nous pensons que tout le monde est fasciné par les mystères. En tout cas nous oui. À la base nous connaissions tous cette légende… Mais tout a vraiment commencé par une visite au Palais Garnier, lorsque nous nous sommes retrouvés devant la porte de la loge n°5 sur laquelle est apposée une plaque : "Loge du Fantôme de l'Opéra". Après quelques recherches sur ce mythe immortel, nous avons tout de suite pensé à la création de cette application multimédia : une enquête sur les faits et événements troublants qui ont poussés Gaston Leroux à la création de cette histoire.

- Est-il possible de nous rappeler brièvement l'histoire du roman pour ceux qui ne l'auraient pas lu ?
À la fin du XIXème siècle une série d'événements mystérieux survient à l'Opéra Garnier. La plupart des gens les mettent sur le compte de son fantôme, censé hanter la bâtisse depuis sa construction et nourrissant les fantasmes des parisiens. Jusqu'au jour où une jeune cantatrice, Christine Daaé se retrouve sous les feux des projecteurs. On apprend que le fantôme, tombé sous son charme, lui donne secrètement des cours de chant. Mais elle est terrorisé par son professeur! Elle tombe amoureuse du vicomte Raoul de Chagny, qui va tenter de la libérer des griffes du fantôme. De l'aventure et de l'horreur, une histoire d'amour, un véritable blockbuster moderne en fait !

- Que pourra-on découvrir concrètement dans l'application ?
D'abord le roman dans son intégralité, enrichi d'illustration originales. Viendra s'y ajouter un ensemble d'éléments rendant la lecture inédite et l'expérience nouvelle ! Des documents d'archives rares, la bande originale du livre, des extraits de films et un documentaire multimédia sur le Palais Garnier et ses mystères.

- De nombreux bonus devraient voir le jour dans ce projet multimédia je suppose…
Bien sûr, notre ligne éditoriale est l'inédit. L'avantage d'un livre digital est que nous allons pouvoir distiller de nouveaux contenus tout au long de la vie de l'ouvrage. Il est fascinant de de constater a quel point Gaston Leroux s'est inspiré de faits réels pour construire son roman, et notre enquête nous a fourni des documents rares que nous sommes impatients de partager avec nos lecteurs.

- L'inspecteur Verdict est le personnage clé de l'aventure. Comment pourra-on interagir avec lui ?
L'inspecteur Verdict est le passeur de connaissance, il est l'avatar de nos recherches. On le retrouvera dans d'autres ouvrages, en train de mener d'autres enquêtes. Il est donc important pour nous que nos lecteurs puissent interagir avec lui. Ils pourront ainsi s'adresser à lui sur les réseaux sociaux, et ce dernier leur fournira bon nombre d'anecdotes sur le Paris mystérieux et inconnu. En d'autres termes c'est un inspecteur très connecté… !

- Ce qui est intéressant dans votre projet, c'est le côté ludique : apprendre tout en s'amusant. Quelle importance y accordez-vous ?
Merci ! L'expérience utilisateur est en effet le centre de nos préoccupations. Nous ne nous contentons pas de numériser l'oeuvre, mais d'utiliser le potentiel multimédia des tablettes tactiles pour créer une aventure à part entière. Nous avons fait mûrir l'interface pour éviter les interactions anecdotiques, afin de nous éloigner du côté gadget que l'on retrouve dans certaines applications. Chaque enrichissement est réfléchi pour donner à la lecture une nouvelle dimension. C'est un peu prendre à la lettre le concept de "transmédia".

- Vous recherchez des fonds sur My Major Company. A quoi va servir la collecte de fonds auprès des internautes ?
Aujourd'hui, nous finançons la plus grande partie de notre projet. Mais nous faisons appel aux donateurs, afin de nous aider à prendre en charges les coûts d'enrichissement du contenu, numériser les archives que nous avons retrouvées coûte de l'argent, tout comme les droits d'auteurs des oeuvres musicales que nous intégrons. Nous avons aussi l'ambition de fournir aux lecteurs des vues magnifiques du Palais Garnier, et cela nécessite un matériel onéreux.

Continuez à soutenir l'aventure du Fantôme de l'opéra sur My Major Company jusqu'au 31 janvier 2015.

- Le développement informatique du projet va prendre quelques temps je suppose. Quand verra-il le jour ?
Le développement est en cours, nous avons entre nos mains une première version de l'interface qui nous a permis de confirmer ou supprimer certaines fonctionnalités. Nous sommes à l'heure des tests sur des utilisateurs et nous corrigeons les bugs.
C'est finalement le contenu qui prend du temps. Réunir ces archives et procéder à leur numérisation est un travail de longue haleine car nous n'avons pas l'entière maitrise sur le sujet.
Aussi, nous avons fait la rencontre Gérard Fontaine (auteur spécialisé sur l'Opéra et le Palais Garnier) qui, séduit par le projet, a souhaité nous apporter son expertise pour l'écriture. Cette dernière est en bonne route !

- Un dernier mot pour conclure ?
La seule chose qu'on peut dire c'est que plus nous avons avancé dans notre enquête, plus le mystère quant à l'existence du fantôme s'est épaissit. Rendez-vous en février 2015 car vous pourriez bien être surpris !

Merci à l'équipe de Midnight Press de nous avoir présenté leur projet multimédia ! Sourire
Vous pouvez les retrouver sur leur page Facebook pour suivre leur actualité.

Maxime Lopes sur Google+

interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire