Publicité

L'avenir des objets connectés, le fondateur de Sen.se répond !

Nous avons interrogé le fondateur de Sen.se concernant les objets connectés, via le programme Que voulez-vous savoir sur...? de SFR.

Découvrez les réponses de Rafi Haladjian aux internautes du forum SFR.

Concernant la compatibilité entre les objets connectés, elle est facile à mettre en oeuvre quand ils communiquent par internet. En effet internet utilise des protocoles standardisés d'échange d'informations.

Les objets connectés s'intègreront davantage dans l'environnement urbain. Ce secteur sera en fort développement pour la gestion de la ville : transports, gestion de l'énergie, vieillissement des arbres... Ainsi il est possible de connaitre l'état d'un véhicule ou sa position ou gérer l'éclairage. Cela impliquerait moins de dépenses concernant les ressources déployées pour savoir ce qu'il se passe.

A notre question concernant le travail et le risque que les objets connectés remplacent les humains comme les humanoïdes au Japon, Rafi Haladjian indique que ce ne sera pas le cas. Au contraire, ils en créeront : fabrication, services... S'il y a plus de services, il y a plus de travail pour les humains selon le fondateur de Sen.se.

Les frigos connectés relève plutôt du mythe selon lui. En effet il est difficile pour les frigos de faire les courses, car ils oublieraient la moitié des courses (épicerie, hygiène...). Il serait plus utile de créer des poubelles connectées qui permettraient de faire ce type d'opérations.
Pour la santé, les objets connectés permettent des mesures objectives et rigoureuses sur l'état d'un patient. C'est ensuite le médecin qui interprète les résultats et établi le diagnostic. Les objets connectés peuvent être utiles, mais ils ne se substituent pas à un docteur.
Pour l'implantation d'objets connectés dans le corps humain, c'est pour le moment trop complexe selon le fondateur de Sen.se, notamment pour la maintenance des équipements.

Rafi Haladjian estime qu'il est difficile de prédire l'avenir des objets connectés. Les tendances de noël concernent essentiellement la domotique et la santé connectée.

Maxime Lopes sur Google+

Nouvelles technos

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire