Publicité

Interpréter les rêves et les cauchemars

On dort en moyenne 7h par nuit, laissant la place aux rêves et aux cauchemars. Certains nous perturbent, d'autres nous invitent à prolonger les moments de sommeil.
Comment les interpréter ?

Tous les rêves ont un sens. Si on les mémorise, c'est que notre inconscient veut dire quelque chose. Les images ont une signification par rapport au conscient. Il est tout à fait possible d'interpréter et de décoder un rêve. Il suffit de si soucier.

Le rêve utilise le vocabulaire des images. Il est par conséquent possible de les interpréter en s'aidant par exemple de certains ouvrages, comme des dictionnaires du rêve.

Le rêve intervient durant le sommeil paradoxal. Il met en lien ce que l'on a vécu dans la journée, nos peurs, notre stress... mais aussi des choses agréables qui sont remises en scène.

L'interprétation des rêves est quand à elle très ancienne. Cela ne vient pas de Freud, mais de l'antiquité.
Du IVème siècle jusqu'en 1992, l'interprétation des rêves était interdite (code Napoléon).

Il y a différents types de rêves :

  • compensation : ce que l'on a envie, besoin...
  • angoisse : les cauchemars
  • prémonitoire : parfois remis en cause

Le rêve prémonitoire existe, mais il est difficile à décoder après le rêve. Il n'a d'intérêt qu'une fois que l'évènement c'est produit.
Le rêve est codé pour ne pas heurter le conscient.

Pour aller plus loin :
Vous pouvez lire l'ouvrage Le nouveau dictionnaire des rêves de Tristan Frédéric Moir, paru en novembre 2015 aux Editions de l'Archipel (ISBN : 2809816654)

Source : Europe 1

Maxime Lopes sur Google+

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire