Publicité

Histoire de l'informatique : Apple et Microsoft se démarquent

Il y a quelques jours, nous vous faisions découvrir les débuts de l'ère informatique dans les années 70.

Attardons nous maintenant à la décennie suivante où Microsoft et Apple se démarquent dans la micro.

Rien que d'évoquer ces deux entreprises on pense à un lieu mythique : la Silicon Valley.
A 50 km de San Francisco, c'est le lieu mondial de l'informatique et de l'électronique. Il s'agit d'une zone où se succèdent des villes de 50 000 habitants. Palo Alto, Cupertino ou l'université de Stanford en sont les lieux les plus connus.

15 000 étudiants se retrouvent chaque année à Stanford. Dépendant du régime privé, elle coûte 50 000 dollars par an. Si vous n'en avez pas les moyens, il faudra se tourner vers Berkley.
Stanford et Silicon Valley sont d'ailleurs étroitement liés ; puisque 2 grands noms ont créé un oscillateur dans un garage : David Packard et William Hewlett (Hewlett Packard), quand ils étaient étudiants.

Mais revenons à Apple. C'est en 1984 que sort le 1er Macintosh.
La même année sort le roman 1984 de George Orwell, avec Big Brother. Apple prend l'idée de tourner un spot autour de ce livre pour promouvoir son ordinateur.

Ce premier Mac fait déjà toute la différence à l'époque. Simple d'utilisation, il suffit juste de le brancher et de démarrer.
Côté configuration, il est doté d'un processeur à 7,8 MHz, d'une mémoire vive de 128 Ko et un lecteur de disquettes vient compléter l'installation.
L'écran de 9 pouces est quand à lui déjà intégré, ce qui en fera l'un des succès de la marque à la pomme.

Mais la plus grosse différence réside dans l'ergonomie du système d'exploitation. Un grand nombre de fonctionnalités font leurs apparitions : dossiers, corbeille, horloge, bloc notes, calculatrice, traitement de texte (MacWrite) et logiciel de dessin.
C'est à ce moment qu'un grand nombre de fonctionnalités banales arrivent enfin dans l'univers de la micro informatique ; y compris choisir l'orientation de la page sur l'imprimante.

Mais cela n'a pas suffit immédiatement. Avec ses 23500 Francs il a fallut attendre que Microsoft sorte ses logiciels sur Mac et que la mémoire de stockage augmente.

Autre problème dans les années 80, c'est que chaque fabricant de PC créé son propre système informatique. Il n'y a donc aucune compatibilité de l'un à l'autre. Pour les logiciels, c'est pareil. Difficile alors de choisir et de déployer une infrastructure.

L'informatique se déploit néanmoins dans les entreprises, surtout outre atlantique. Fait surprenant pour l'époque : ce sont des hommes derrière l'écran ; alors que c'était les femmes qui manipulaient les machines à écrire.

Passons désormais à Windows. Sa 1ère version sort en 1985 et la 2nde 2 ans plus tard. Ce n'est qu'en 1989 et Windows 3 que Windows équipe 20% des ordinateurs.

Beaucoup de gens sont déçus de ces premières versions aux interfaces rudimentaires. Apple faisait alors beaucoup mieux sur Mac.
Pour Microsoft, c'est surtout Word et Excel qui font le gros du chiffre d'affaires.

C'est alors que Bill Gates aurait eu cette phrase historique : "Les logiciels qui ne passeront pas à Windows disparaîtront...".
En 1991, Microsoft propose aux constructeurs de pré-installer Windows sur les PC. Avec l'interface graphique (bye, bye les lignes de commande sous MS Dos), les fabricants sautent sur l'occasion.

Hormi la publication assistée par ordinateur que Microsoft a mis de côté (Apple en récupèrera les fruits), c'est un pari gagnant pour la firme de Redmont.

C'est également au début des années 90 que l'imprimerie et la retouche photo sous Photoshop sont en plein boom.

Pendant ce temps la norme EnergyStar voit le jour en 1993 pour réduire la consommation d'éléctricité...

Source : Micro Hebdo

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire